• Accueil
  • > SANTE
  • > Santé mentale au travail : Le patronat menace les médecins !

Santé mentale au travail : Le patronat menace les médecins !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2013

 

Santé mentale au travail : Le patronat menace les médecins !

signez la pétition

 

Santé mentale au travail : Le patronat menace les médecins ! dans SANTE santetravail

Dans son déni organisé du risque d’atteinte à la santé mentale, le patronat cherche

à faire sanctionner et bâillonner les médecins du travail, et tout médecin confronté

à des salariés en souffrance professionnelle

Notre association dont la vocation est de venir en aide aux victimes (ou à leurs ayants droits)

de suicides ou de souffrance au travail, connaît bien les multiples réticences et entraves

patronales à la mise en visibilité et à la reconnaissance des pathologies consécutives

à certaines formes d’organisation du travail et de management des entreprises.

Le déni patronal sur ces conséquences sanitaires, dont nul ne connaît l’ampleur réelle en France,

est une stratégie qui vise à se dédouaner des réalité vécues par les salariés dans ces organisations délétères,

et se dédouaner ainsi des responsabilités qui sont les siennes que ce soit en matière de réparation

aussi bien qu’en matière de prévention. Le discours sur « les salariés fragiles » est une des formes de ce déni

qui permet de ne pas interroger le travail.

Mais cela ne suffit pas encore à rendre totalement invisible l’ampleur des phénomènes de souffrance au travail.

Le patronat s’attaque maintenant  à ceux, parmi les professionnels de santé et en santé au travail,

qui sont susceptibles de témoigner du lien entre la souffrance et le travail.

Ne pouvant s’attaquer directement aux médecins (généralistes ou spécialistes) et médecins du travail,

étant donné l’indépendance indispensable sur laquelle se fonde  toute pratique médicale,

le patronat se sert du conseil de l’ordre des médecins

Ainsi,  trois médecins, dont deux médecins du travail et un médecin exerçant dans le cadre d’une consultation

hospitalière de pathologie professionnelle « souffrance au travail », viennent de se voir visés par des plainte

d’employeurs auprès du Conseil de l’Ordre. Ces plaintes concernent toutes des attestations médicales

légales pour des salariés en souffrance professionnelle. Les employeurs concernés considèrent ces attestations

non valides car ne s’appuyant pas sur des éléments « objectifs », et cherchent surtout à les rendre illégales,

avec la complicité du conseil de l’ordre des médecins, étant donné qu’elles ont été produites comme pièces

à charge, parmi d’autres, dans diverses procédures juridiques.

Les médecins visés par ces accusations sans fondement ne relèvent en rien du pur hasard :

ils sont tous spécialisés dans le domaine du risque d’atteinte à la santé mentale, comme le sont de plus

en plus de médecins confrontés, lors des visites médicales, aux dégâts psychiques occasionnés par le travail.

[Lire la suite sur ASD Pro]

signez la pétition: ICI

cc ASDPro dans Souffrance au travailBY-NC-ND 2.0

Lire également :  Qui veut la peau du médecin de la centrale nucléaire ?

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy