L’Humanité. Souscription exceptionnelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 avril 2013

 

L’Humanité et l’Humanité Dimanche sont en grand danger. Des difficultés de trésorerie les menacent

gravement. Pour faire face à cette situation, l’Humanité et ses équipes font appel à leurs lectrices

et lecteurs, aux organisations progressistes et démocratiques, à toutes les personnes attachées

au pluralisme des idées et de la presse.

 

 Charb : «La force de l’Humanité, c’est ses lecteurs»

 

L'Humanité. Souscription exceptionnelle   dans l'Humanité charb

Charb, dessinateur satirique et directeur de publication

de Charlie Hebdo, revient sur les difficultés structurelles

auxquelles est confrontée la presse de gauche.

L’aide publique, est indispensable avec des critères objectifs.

À quoi vous sert l’Humanité ?

Charb. L’Humanité ne ressemble à aucun autre quotidien.

Les unes de l’Humanité sont rarement en phase avec les unes

des autres journaux. Il n’est pas rare de voir le même

sujet traité par le Parisien, le Figaro.

À l’Humanité, ce sont des sujets différents qui émergent. L’Huma est le dernier quotidien d’opinion

du paysage, dans la mesure où tous les autres, même s’ils ont des analyses différentes sur le sujet mis en valeur,

ont tous les mêmes priorités. Tous les journaux s’observent entre eux. Et aucun ne veut être en dehors

du mouvement. Sauf l’Huma. Surtout, l’Humanité ne cherche pas à faire du sensationnel, ni du sujet à la mode.

L’Humanité ne se situe pas dans ce mouvement général qui affadit l’ensemble de la presse.

L’Huma ne ressemble pas aux autres. Ce n’est pas un handicap. C’est une force.

[Lire la suite]

 

Edmonde Charles-Roux : 

« La disparition de l’Humanité serait un grand malheur. »

*

edmonde_charle_roux edmonde charles-roux dans Presse - Medias

Présidente de la société des Amis de l’Humanité

jusqu’en 2011, l’écrivain exprime son attachement

au journal de Jean Jaurès, pour qu’il « soit  présent

chaque jour et prenne toute sa place dans la presse

d’opinion ».

 

 

« Dans le climat inquiétant qui est celui de ce pays, aujourd’hui, la disparition de l’Humanité serait un grand

malheur. Il y a déjà assez de sombres nouvelles sans que l’on en rajoute. Un « accident 
de trésorerie »

du journal menacerait à terme 
son existence. L’appel de son directeur, Patrick Le Hyaric, 
dont je viens

de prendre connaissance, invite 
ses lecteurs et ses amis à réagir vite. »

« Au moment 
où des usines ferment, semant le désespoir dans 
le monde ouvrier, où des affaires financières

jettent le doute sur l’honorabilité des dirigeants du pays, 
où l’on nous promet des règlements de comptes

politiques plutôt que des confrontations démocratiques, moi qui suis attachée, depuis mon entrée

dans 
la Résistance, à la gauche, je tiens à ce que 
le journal de Jean Jaurès soit présent chaque jour 
et prenne

toute sa place dans la presse d’opinion. 
La liberté de la presse a un prix. On ne peut 
se contenter

d’une information sans relief et sans âme. Les Amis de l’Humanité, que j’ai eu l’honneur 
de présider pendant

des années, se rangeront, 
j’en suis sûre, aux côtés du journal. »

 

Faire un don en ligne à l’Humanité

Télécharger le coupon de la souscription

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy