• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 18 avril 2013

« Tant que l’Huma est là, il y a de l’espoir »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2013

 

Marcel Trillat :

« Tant que l’Huma est là, il y a de l’espoir »

 

Urgence pour l’Humanité

Féru d’histoire, Marcel Trillat, journaliste

et documentariste, demeure attaché

à l’Humanité pour la parole qu’elle donne

à la classe ouvrière et aux intellectuels.

 

 

 

L’Humanité et l’Humanité Dimanche sont en grand danger. Des difficultés de trésorerie les menacent

gravement. Pour faire face à cette situation, l’Humanité et ses équipes font appel à leurs lectrices

et lecteurs, aux organisations progressistes et démocratiques, à toutes les personnes attachées

au pluralisme des idées et de la presse

L’Humanité est dans une situation de trésorerie très délicate. Comment réagissez-vous

à l’idée qu’elle soit menacée 
de disparaître?

Marcel Trillat. Mes raisons d’être attaché à l’Huma sont multiples et évidentes. D’abord, c’est le journal

fondé par Jaurès, pour qui j’ai toujours eu une grande admiration. Ce titre est né avec l’apport de la classe

ouvrière, à laquelle il était d’abord destiné, mais aussi avec celui des grands intellectuels de l’époque.

C’était quelque chose, dans le contexte ! Mais je songe également à l’Huma durant la Seconde Guerre

mondiale, clandestine, avec ses exemplaires ronéotés avec les moyens du bord, par des gens qui risquaient

leur vie. Tout cela a une valeur sentimentale. Et puis, je suis né à la politique pendant la guerre d’Algérie,

j’avais quatorze ans en 1954. Avec d’autres jeunes, on se battait comme des chiens contre les horreurs

de cette guerre. Et je me souviens de l’Huma paraissant avec des grands espaces blancs sur la première

page, à l’emplacement d’articles censurés parce que jugés trop fraternels. Nous avions eu des parents

résistants, nous faisions le rapprochement. Cette période d’horreurs, de tortures en Algérie m’a

définitivement marquée. Et l’Huma, malgré des moments moins glorieux, dus aux aveuglements du Parti

communiste à une époque, participe de cet imaginaire-là.

[Lire la suite]

Faire un don en ligne à l’Humanité

Télécharger le coupon de la souscription

 

Appel pour une souscription populaire

Publié dans l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Nuit de cristal au Venezuela par Romain Migus.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2013

 

Nuit de cristal au Venezuela

 

Nuit de cristal au Venezuela par Romain Migus. dans Amerique latine venezuela

Caracas, le 17/04/13

Il avait pourtant clairement annoncé

la couleur. Le 9 avril, cinq jours avant

l´élection présidentielle, Henrique

Capriles déclarait :

« je ne suis pas le même que le 7 octobre,

je défendrai les votes »[1].

Dès le lendemain, le président de

l´Assemblée Nationale, Diosdado

Cabello, présentait sur la chaine publique

des preuves confirmant les intentions

de la droite de contester les résultats électoraux afin de tenter un coup d´État coloré

au Venezuela[2].

Au soir des élections, malgré une différence de 272.865 votes[3] en faveur du candidat socialiste Nicolas

Maduro, le candidat de la droite refuse d´admettre sa défaite. Pourtant, tous les observateurs internationaux

insisteront sur la transparence des élections vénézuéliennes. Vicente Diaz, un des recteurs du Centre

National Électoral (CNE), ouvertement lié aux partis d´opposition affirmera n´avoir « aucun doute

sur le résultat de l´élection »[4] donnant comme vainqueur l´héritier d´Hugo Chávez.

Voilà bien la seule promesse que le candidat de la droite aura tenue.

Oubliée la rhétorique d´union, de paix et de sécurité qu´il vociférait encore une semaine auparavant.

Il appelle ses partisans à se mobiliser afin d´obtenir un audit total des résultats. Curieuse manière démocratique

de l´obtenir que d´envoyer les ultras de la droite prendre les rues du pays. La loi électorale vénézuélienne

est pourtant très claire. Elle oblige les candidats à remettre au CNE des preuves de fraude, et dans le cas

où celui-ci les rejette, un appel est possible par le Tribunal Suprême de Justice. Aucune démarche administrative

n´a été engagée. Il est vrai que ces accusations ne résistent pas au fait que les membres de l´opposition

désignés pour superviser les bureaux de vote ont tous donné leur aval aux résultats dans leur centre électoral

respectif[5].

Qu´importe, le but recherché n´est pas de renforcer la démocratie électorale mais bien de lancer un coup

d´État soft dans le meilleur style des précédents en Serbie, Géorgie, Ukraine, Iran, etc. Les jeunes néofascistes

qui, aujourd’hui´hui, mettent le pays à feu et à sang ont pour la plupart été formés en Serbie par le groupe Otpor,

et se revendiquent des techniques de l´Albert Einstein Institution, matrice idéologique des Révolutions colorées[6].

Dès l´annonce de Capriles, des groupuscules néofascistes déferlent dans les rues du pays. Des symboles

du chavisme sont détruits, des militants attaqués et assassinés, des petits commerces sont saccagés et brulés.

On dénombrera 7 morts et 61 blessés, par balles pour la plupart. Cinq sièges régionaux du Parti Socialiste Uni

du Venezuela (Psuv) sont dévastés par les flammes, tout comme douze cliniques populaires où officient

des médecins cubains.

[Lire la suite sur Le grand Soir]

 

Publié dans Amerique latine, Extreme-droite, Venezuela | Pas de Commentaire »

Dans l’Huma d’aujourd’hui : La France entre récession et austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2013

 

Dans l’Humanité, ce jeudi,

la France entre récession et austérité

 

Dans l'Huma d'aujourd'hui : La France entre récession et austérité dans Austerite huma1804

La récessions prévue par trois institutions

économiques montre l’échec des politiques

d’austérité du gouvernement et de l’Europe

à endiguer la crise.

Le plan budgétaire, présenté hier en Conseil

des ministres, aggrave le mal, en amplifiant

cette stratégie basée sur des perspectives

de croissance irréalistes.

A lire dans l’Humanité de ce jeudi :

- Le gouvernement choisit d’alourdir la facture

de l’austérité

- « Cette politique plombe la croissance »,

le point de vue d’André Chassaigne (député Front de gauche)

- C’est quasi officiel: la récession est là mais Hollande ferme les yeux

- « Sans remise en cause de la politique d’austérité, le malade mourra guéri », entretien avec l’économiste

de l’OFCE Jean-Paul Fitoussi

- Un conseil de mauvaise composition

- Le crédit d’impôt compétitivité fait un flop

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Danger sur les tarifs réglementés du gaz

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2013

 

Danger sur les tarifs réglementés du gaz dans ECONOMIE gazCliquez sur l’image pour agrandir.

L’ouverture à la concurrence du marché du gaz

en 2007 ne lui suffit pas.

L’Autorité de la concurrence propose ce jeudi

au gouvernement de mettre fin aux tarifs

réglementés du gaz, soit la dernière trace

de feu le service public de l’énergie.

Selon son avis publié ce jeudi, il en va du bon

fonctionnement du marché du gaz dont, soit dit en

passant, l’ouverture à la concurrence

le 1er juillet 2007, n’a jamais permis une baisse des tarifs. Bien au contraire.

Selon l’Autorité de la concurrence, ce dysfonctionnement de la concurrence n’est pas dû à l’échec

de cette même concurrence, mais au dernier filet de règlementation conservé par le législateur :

les tarifs réglementés ! Il est vrai que ceux-ci ont permis à de nombreux consommateurs

de ne pas voir leurs factures s’envoler.

Offres plus compétitives

« Le maintien des tarifs réglementés du gaz a une influence défavorable sur le fonctionnement

de la concurrence sans pour autant contribuer positivement à la compétitivité des entreprises

françaises ni au pouvoir d’achat des ménages », souligne la docte institution dans un communiqué.

L’Autorité recommande à l’exécutif que cette suppression, qui devrait s’étaler sur plusieurs années,

s’applique en premier lieu aux grands clients industriels, puis aux PME-PMI et enfin aux particuliers.

Tout cela bien sûr, afin de « permettre le développement d’offres plus compétitives, au bénéfice

des consommateurs », soit le même argument usé pour justifier l’ouverture du marché en 2007.

Augmentation des prix

Le consommateur risque d’attendre longtemps un quelconque bénéfice de cette mesure.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

S.G.

Publié dans ECONOMIE, Energie, France, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le rapport qui a imposé les politiques d’austérité était truffé « de graves erreurs » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2013

 

Le rapport qui a imposé les politiques d’austérité

est totalement faux

 

Le rapport qui a imposé les politiques d'austérité était truffé

Une étude influente signé en 2010 par deux

économistes de renom et qui concluait

qu’une dette élevée dans les pays riches

s’accompagnait nécessairement

d’une récession, donc imposait des mesures

d’austérité, était truffée « de graves erreurs ».

 

C’est ce qu’ont découvert trois universitaires américains dans des travaux récents.  »Cette étude a été

abondamment citée pour appuyer l’idée que la dette publique était la question du jour. Mais leurs auteurs

ont commis de graves erreurs », a affirmé ce jeudi à l’AFP l’un de ces universitaires, Michael Ash,

professeur d’économie à l’Université Amherst du Massachusetts.

Harvard et FMI

L’étude controversée est l’œuvre de deux économistes de Harvard, Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff,

ancien chef économiste du Fonds monétaire international entre 2001 et 2003. Dans leurs travaux publiés

en 2010, ils avaient conclu que les périodes où la dette publique des pays riches avait dépassé 90%

de leur produit intérieur brut correspondaient, en moyenne, à des récessions de l’ordre de -0,1%.

Publiée en plein cœur de la crise de la zone euro, cette étude a été abondamment commentée et a

notamment servi de référence aux républicains lors de la campagne présidentielle américaine pour pousser

à plus d’austérité et moins de dépenses publiques.

Série d’erreur et tri des données

Les travaux publiés cette semaine par les trois économistes du Massachusetts aboutissent à une conclusion

radicalement différente : en étudiant la même période, ils estiment que la croissance économique des pays

avec ce ratio de dette a en réalité été de +2,2%.

« Tout cela est parti du travail d’un de nos étudiants qui n’arrivait pas aux mêmes résultats que Rogoff

et Reinhart. Nous avons travaillé dur sur la question pour finir par découvrir qu’ils avaient commis une série

d’erreurs », a ajouté M. Ash.

Dans leur étude, les trois universitaires accusent même leurs collègues d’Harvard d’avoir procédé « à un tri

des données » et assurent que leurs nouvelles conclusions doivent conduire à revoir « les objectifs d’austérité »

défendus en Europe ou aux États-Unis.  »Ce serait vraiment une très mauvaise décision pour un gouvernement

d’utiliser ce seuil de 90% », estime M. Ash. De quoi remettre en question les politiques d’austérité imposées

par l’Union européenne, le FMI et la Banque centrale européenne, reprises à leur compte par le gouvernement

français dans son programme de stabilité publié ce mercredi.

[Lire la suite sur humanite.fr]

(re)Lire également :

Quand le FMI avoue s’être trompé sur les effets de l’austerité  (+ Entretien avec Dany Lang, économiste membre

du collectif des « économistes atterrés »)

Publié dans Austerite, ECONOMIE, ETATS-UNIS, EUROPE, FMI "affameur des peuples", SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy