• Accueil
  • > CGT
  • > Mesures alternatives pour protéger les salariés et l’emploi

Mesures alternatives pour protéger les salariés et l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 avril 2013

 

FLEXIBILITÉ

Des mesures alternatives existent pour protéger

les salariés et les emplois

 

Mesures alternatives pour protéger les salariés et l'emploi dans CGT securisation-emploipar Adrien Rouchaleou

Et si l’on voulait sécuriser l’emploi pour de vrai 

Des propositions existent déjà, issues des syndicats,

des partis, des inspecteurs du travail…

En voici quelques-unes, alors que l’Assemblée nationale

débat ce mardi du projet de loi sur l’accord national

interprofessionnel (ANI) sur l’emploi.

   – Un bonus-malus 
sur tous les contrats précaires

C’est une proposition que portait le PS avant d’arriver au pouvoir

et que la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann continue de défendre

parce que « ce n’était pas délirant, ce n’était pas de la démagogie,

c’était ce que l’on pensait ». Le principe en est simple :

un système qui module la fiscalité des entreprises en fonction des contrats qu’elles utilisent. Tous les contrats

précaires (CDD, intérim et contrats atypiques) entraîneraient une pénalité pour l’employeur, alors qu’avec l’ANI,

selon Marie-Noëlle Lienemann, les entreprises auront parfois « presque intérêt à faire appel à l’intérim plutôt

qu’à un CDD court » pour ne pas avoir à payer la surtaxe Unedic.

   – Conditionner les 20 milliards d’euros

Les entreprises bénéficieront de 20 milliards d’euros de crédit d’impôt pour la compétitivité… sans aucune condition.

Même des entreprises ne souffrant d’aucun problème de compétitivité, particulièrement dans les services,

comme la grande distribution ou le nettoyage, en bénéficieront alors que, par essence, elles ne craignent pas

la concurrence mondiale. « On n’était pas chaud pour les 20 milliards pour aider la compétitivité, mais à partir

du moment où ils sont là, il faudrait les négocier », explique la sénatrice socialiste.

   – Un droit de veto suspensif pour les CE

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

A lire aussi :

Convergences contre un accord de dupes

« L’accord est d’une très grande faiblesse », les points de vue de Jérôme Guedj et Marie-Noëlle Lienmann (PS),

de Jean-Vincent Placé (EELV) et de Pierre Laurent (PCF)

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy