Partage des richesses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

Partage des richesses dans Humour richesse5

vu sur : Moissac au Coeur

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La Commission européenne veut jeter la SNCF en pâture au marché

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

Nous nous opposons 
à la libéralisation totale du rail

 

La Commission européenne veut jeter la SNCF en pâture au marché dans EUROPE s-n-cf

Par Jacky Hénin, Marie-Christine Vergiat, Younous Omarjee,

Patrick Le Hyaric, députés au Parlement européen (GUE/NGL).

Janvier 2013 a été une nouvelle fois l’occasion de voir les prix

des transports ferroviaires exploser pour les usagers. Refusant de

prendre en considération les conséquences des premières étapes

de la libéralisation, faite dans le prétendu intérêt des consommateurs

pour faire baisser les prix, la Commission européenne persiste et

signe. Elle vient de proposer, avec le quatrième paquet ferroviaire,

la libéralisation totale du rail pour 2019.

 

 

La Commission européenne néglige les conséquences désastreuses des premiers paquets ferroviaires,

pourtant frappantes. La libéralisation du fret ferroviaire (deuxième paquet, 2004) a conduit à une baisse

catastrophique du fret ferroviaire au profit du transport par la route, ayant un impact environnemental lourd.

La libéralisation du transport ferroviaire international (troisième paquet, 2007) a fait flamber les prix

pour les usagers. À titre d’exemple, un Paris-Bruxelles en Thalys de 1 h 15 coûte désormais 99 euros (soit près

d’un euro la minute !), la ligne ordinaire ayant été supprimée.

Ces libéralisations successives ont également entraîné une dégradation généralisée des conditions de travail

pour les salariés des entreprises ferroviaires publiques et des conditions de sécurité, qui se dégradent.

La division entre opérateurs de transports et gestionnaires de réseaux permet aux entreprises de profiter

des parts de marché, alors que la gestion du réseau de rails, coûteuse, reste bien sûr à la charge de l’État

et donc du contribuable. Symptômes classiques du capitalisme :

la privatisation des profits et la socialisation des pertes.

Comble, la SNCF lance désormais Ouigo, des trains formules charters, low-cost, avec des conditions limitées

de bagages et des trains desservant en priorité des gares en périphérie de grandes villes,

comme Marne-la-Vallée par exemple. Que les plus modestes aillent donc prendre le train en banlieue !

C’est là le signal qui est lancé.

Le train devient un luxe alors qu’il est le moyen de transport le plus écologique.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans EUROPE, France, Parti de la Gauche européenne, POLITIQUE, Privatisation, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF, Union europeenne | Pas de Commentaire »

La Une de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

La Une de l'Humanité dans l'Humanité huma2603

Publié dans l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Hors-Série l’Humanité : La révolution Picasso

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

Picasso, l’art et la révolution

 

Hors-Série l'Humanité : La révolution Picasso dans Culture unepicasso

Marie-José Sirach

À l’occasion du quarantième anniversaire de la mort

du peintre, l’Humanité publie un hors-série

exceptionnel avec en cadeau une œuvre originale

d’Hervé Di Rosa.

Commander en ligne

De l’enfant de Malaga au jeune homme qui débarque

au petit matin à Paris où il s’installera pour longtemps,

du petit Pablo Ruiz Picasso qui, enfant, repoussait les limites

du cadre jusqu’à ce que plus tard, il explose le cadre,

y faisant entrer, comme par effraction le hors-champ,

comment raconter l’une des œuvres majeures de l’histoire

de l’art, une vie aussi remplie, bouillonnante,

un engagement aussi tenace face aux tourments, et ils furent nombreux, de son siècle ?

Nous sommes retournés sur les traces de son enfance, dans sa ville natale de Malaga ; nous l’avons suivi

à Barcelone, au temps d’une adolescence turbulente qui marque la période de la découverte des grands

maîtres, Velázquez, Goya, lorsque sa mère, l’emmène, parfois, au Prado, à Madrid ; nous l’épions à Paris où,

d’atelier en atelier, il s’impose, très vite, très jeune, il a à peine vingt-cinq ans, comme un des artistes

majeurs de sa génération. A Paris, sa route croise celle des poètes, Apollinaire, Max Jacob, Eluard, Breton,

Aragon, Cocteau, les frères Prévert. Chez les Stein et ailleurs, il se lie d’amitié avec Braque. Ensemble,

ils comploteront dans leurs ateliers et de leurs conversations enflammées naîtra le cubisme, (…)

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Culture, l'Humanité, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

Des Sanofi manifestent au forum Biovision de Lyon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

Des Sanofi manifestent au forum Biovision de Lyon

 

Des Sanofi manifestent au forum Biovision de Lyon dans ECONOMIE sanofric_1

Plus de 200 salariés de Sanofi, venus

principalement de Toulouse, ont manifesté

devant le forum Biovision consacré

aux sciences de la vie, pour dénoncer

un plan de licenciement boursier.

Ils ont interpellé les trois ministres présents.

Ce forum, dont la 8e édition s’est ouverte dimanche, accueille lundi le comité stratégique de la filière

Santé avec les industriels du secteur, coprésidé par les ministres des Affaires sociales Marisol Touraine,

du Redressement productif Arnaud Montebourg, et de la Recherche Geneviève Fioraso.

A leur arrivée, les trois ministres se sont rendus à la rencontre des manifestants, regroupés derrière

des barrières à l’entrée de la cité internationale, où se tient le forum et qui scandaient « Montebourg

avec nous ! Montebourg sauvez-nous ! ».

Le ministre du Redressement productif s’est entretenu avec les représentants des salariés. Ceux-ci se

sont déclarés plutôt satisfaits de cette rencontre, même si tous soulignaient que la balle est désormais

dans le camp de la direction de Sanofi après la décision de la Cour d’appel de Paris lui ordonnant

de reprendre à zéro la procédure d’information du personnel pour la partie de son plan de restructuration

concernant la branche recherche et développement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

aux représentants des salariés

Publié dans ECONOMIE, licenciement boursier, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Exposition Roberto Matta dans le cadre du Festival « CulturAmerica » à Pau

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Haro sur Matta, Exposition évènement

Exposition Roberto Matta dans le cadre du Festival

Chronique du festival latino-américain,

CulturAmerica, par Jean Ortiz.

Les conservateurs de tous pinceaux,

de toutes couleurs, de toutes écoles

s’acharnèrent de son temps contre

ce peintre et graveur chilien,

Roberto Matta, qui avait sur eux

toujours une longueur d’avance.

Roberto Matta fait partie des grands plasticiens du XXe siècle, et est reconnu comme l’un des plus beaux

fleurons d’un surréalisme mâtiné d’Afrique et d’Amérique latine. L’exposition de nombreuses

de ses gravures à la Galerie GSN (8, rue Valéry Meunier) de Pau dans le cadre du Festival CulturAmérica,

jusqu’au 20 avril, est soulignée par plusieurs médias latino-américains, comme un événement de premier plan.

[...]

matta3 CulturAmerica dans Chili

L’exposition consacrée cette année à Roberto

Matta est exceptionnelle car il s’agit de gravures

qui n’ont jamais, à quelques exceptions près,

été exposées auparavant.

Roberto Matta a connu Lorca, Neruda, Alberti,

Picasso, Dalí, Breton, Pollock; il a produit une œuvre

dense et touffue. Breton et Dalí lui diront

« Tu es surréaliste », Matta ignorait jusqu’alors

la signification du mot et de la pratique.

Au fil des années, parallèlement à son travail avant-gardiste, l’engagement politique s’affirme de plus en plus.

Il consacre des œuvres aux Rosemberg, à La question d’Henri Alleg, à l’exécution de Julián Grimau,

au Viet-Nam, au soutien de Salvador Allende; il aime Cuba et s’y investit.

Matta a fait de l’exil¹ un creuset de métissage artistique; son talent se décline en plusieurs facettes :

peintre, sculpteur, graveur. Il épouse son temps.

[Lire l’article complet sur humanite.fr]

 

¹  « J’ai coupé tout lien avec mon pays natal : C’est cet exil qui a déterminé toute ma vie, entre deux cultures.

Mon travail est un travail de séparation. [...] De l’exil, je suis passé à l’ »Ex-il », quelque part entre le connu et l’inconnu,

entre la réalité et l’imaginaire. Là où commence la poésie. »

 

r.matta_ festival dans Culture

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Rosa Corleone

Voir également :

http://cocomagnanville.over-blog.com/article-roberto-matta-109405888.html

http://peinturesetpoesies.blog50.com/peintres-surrealistes/

http://www.youtube.com/watch?v=U1LqT_3eSnY

Publié dans Amerique latine, Chili, Culture, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

Le néo-libéralisme malade tente de s’auto-détruire, l’exemple de Dell

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Le néo-libéralisme malade tente de s’auto-détruire,

l’exemple de Dell

 

Le néo-libéralisme malade tente de s’auto-détruire, l’exemple de Dell dans ECONOMIE neoliberalisme

Dell, l’un des plus gros fabricants d’ordinateurs

au monde, décide de se retirer des marchés

pour s’affranchir du diktat des actionnaires.

Une opération financière importante, symptôme

de la crise du néo-libéralisme.

Ce qui constitue le néo-libéralisme, dernier avatar

du capitalisme mutant, c’est la mondialisation

économique sans barrière et le primat de l’actionnaire,

qui a complètement perverti l’usage même des marchés

d’actions. Ce dernier point se révèle particulièrement

nocif pour les salariés, on le voit en France avec Sanofi

par exemple, où les actionnaires imposent la suppression

de postes de chercheurs pour augmenter les dividendes. Mais à moyen terme il condamne les entreprises

elles-mêmes.

A l’origine et en théorie, quand une entreprise entre en bourse, c’est pour se faire financer, lever des fonds

auprès d’actionnaires pour lui permettre d’investir, se développer. Aujourd’hui, c’est l’entreprise qui finance

l’actionnaire, qui s’estimant propriétaire et sans limite, réclame des dividendes de plus en plus importants.

De même empêchent-ils les investissements tant que la rentabilité sur le capital investi (ROI dans le jargon)

n’atteint pas des sommets de plus en plus élevés. De fait, les grands groupes sont assis sur des montagnes

d’or, qui ne servent à rien, à part à justifier les hausses régulières de dividendes. Apple détient le record

avec 137 milliards de dollars d’épargne, mais les sociétés du Cac 40 se portent bien, Total a un trésor de

18 milliards, EADS de 12 milliards… Lire à ce sujet : les entreprises cotées sur une montagne de cash.

Dell veut sortir de la bourse

Dans le même temps, les investissements baissent. Ce qui ne plaît pas forcément à certains patrons qui ont

conscience que sans investissement, qu’il soit matériel ou humain, l’entreprise va péricliter à moyen terme.

Un terme qui est déjà advenu chez Dell, constructeur informatique américain, ancien numéro 1 mondial

du secteur, dans une impasse stratégique, qui a certes perdu de nombreuses parts de marché mais conserve

un bénéfice annuel autour de 3 milliards de dollars. Ce que les actionnaires jugent insuffisants, bien évidemment.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Source illustration : Moissac au Coeur

« Qui sait que la bourse de Paris est aujourd’hui dans un hangar dans la banlieue de Londres ? »

 

Publié dans ECONOMIE | Pas de Commentaire »

« 100 000 cercueils, le scandale de l’amiante » sur France 2, mardi 26 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Sur France 2 mardi 26 mars à 23 h 30

 

« 100 000 cercueils, le scandale de l'amiante » sur France 2, mardi 26 mars dans Audiovisuel cercueils-amiante

« 100 000 cercueils, le scandale de l’amiante »,

- documentaire de José Bourgarel produit

par la Compagnie des Phares & Balises -

dissèque le plus grand scandale de santé

publique qu’ait connu notre pays…

Le synopsis :

100 000 morts en France d’ici 2025. Peut-être beaucoup

plus… L’amiante a tué, tue et tuera encore.

Pourtant on aurait pu éviter cette hécatombe, car on sait

depuis fort longtemps que ce matériau est cancérogène,

donc mortel. Mais on a laissé faire, sinon encouragé

son usage pendant des décennies.

Pourquoi ? Comment un tel scandale de santé publique

a-t-il été possible dans un pays comme le nôtre?

Comment le lobby de l’amiante a-t-il pu être plus fort que l’État ?

Et qu’en pensent tous ceux qui tentent de faire reconnaître enfin leur calvaire par la justice ?

A ne pas manquer !

 

http://www.dailymotion.com/video/xbxve8

sur dailymotion

Rediffusion(s) : 31/03/2013 à 04:51 sur France 2

 

Publié dans Audiovisuel, documentaire, SANTE | Pas de Commentaire »

Comment peut-on mourir de froid chez soi, dans la France du XXIe siècle ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

PAUVRETÉ

  • Mort de froid après une coupure d’énergie

 

Comment peut-on mourir de froid chez soi, dans la France du XXIe siècle ? dans Energie energie_0

Montpellier (Hérault), correspondance.

En décembre, à Marseillan (Hérault), un homme est

retrouvé chez lui, mort d’hypothermie. Faute d’avoir

pu payer ses factures EDF, il venait de se faire

couper l’électricité.  Aujourd’hui, la famille tente

de comprendre cet enchaînement fatal.

Le 11 décembre 2012, la gendarmerie de Florensac intervient au domicile d’un homme vivant à Marseillan

(Hérault) et découvre le corps sans vie de Jean-Baptiste Bessière, cinquante-deux ans. « Les gendarmes

m’ont affirmé qu’il était mort d’hypothermie depuis quatre à dix jours », explique Martine Bessière, la sœur

du défunt. Il semble qu’il ait été victime d’une gastro-entérite foudroyante provoquant un malaise.

Mais la question demeure : comment peut-on mourir de froid chez soi, dans la France du XXIe siècle ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

  • La précarité énergétique explose en France

 

En dix ans, le nombre des coupures aurait été multiplié par dix. 3,8 millions de ménages sont

en situation de précarité énergétique.

Obtenir des chiffres officiels sur les coupures d’énergie pour impayés n’est pas forcément chose facile.

Car ni les fournisseurs ni les gestionnaires de réseau, comme ERDF ou GRDF, ne se bousculent

pour les communiquer. Créé en 2007, le médiateur national de l’énergie permet toutefois de se faire

une idée. Dans son dernier rapport, il relève qu’en 2012, près de 580 000 foyers ont été l’objet de coupures

ou de restrictions d’énergie, en raison d’impayés. Et plus des deux tiers de ces procédures concernaient

l’approvisionnement en électricité.

De son côté, l’association Droit à l’énergie-Stop aux coupures, qui regroupe, notamment, les Robins des bois,

ces agents EDF qui rétablissent l’électricité chez des usagers pauvres, évoque une multiplication par dix

des coupures d’énergie depuis 2004 (lire notre entretien ci-dessous). Elle aussi en première ligne

sur ce dossier, la Fondation Abbé-Pierre comptabilise, elle, près de 3,8 millions de ménages en situation

de précarité énergétique (c’est-à-dire consacrant plus de 10 % de leurs revenus à ce poste de dépenses).

Et confirme l’explosion du nombre de coupures dans les cinq dernières années.

[Lire la suite]

 

Publié dans Energie, France, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Jean-Luc Mélenchon : « C’est une réorientation générale de la politique menée qui est à l’ordre du jour »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Congrès

Jean-Luc Mélenchon :

« C’est une réorientation générale de la politique menée

qui est à l’ordre du jour »

 

Jean-Luc Mélenchon :

 

Alors que le congrès du Parti de gauche ouvre ses portes,

son coprésident, Jean-Luc Mélenchon, affirme que l’heure

n’est plus à « demander (au pouvoir) “une inflexion” ».

 

 

Votre congrès s’ouvre 
à l’issue d’une période qui a mis la majorité gouvernementale à l’épreuve.

Ces difficultés pouvaient-elles être évitées ?

Jean-Luc Mélenchon. Hollande va dans le mur parce que sa ligne politique l’y condamne. Il connaît pourtant

l’échec du PS au Portugal, en Espagne ou en Grèce. Le désastre est assuré économiquement –

avec la politique de l’offre où le coût du travail, et non celui du capital, est montré comme l’adversaire –

et avec la méthode politique qui croit pouvoir contourner le rapport de forces : cela revient à un désarmement

unilatéral. C’est pourquoi le Front de gauche, durant toute la campagne, a porté la confrontation

de deux lignes possibles pour la gauche. Au bout d’un an de pouvoir, on ne peut pas demander une inflexion.

Quels aménagements Jean-Marc Ayrault pourrait-il faire avec les 20 milliards offerts aux entreprises,

sans contrepartie du plan de compétitivité, et l’ANI  ? C’est une réorientation générale qui est à l’ordre du jour

avec un changement de gouvernement ! Le Front de gauche est prêt à y pourvoir.

Quelles mesures sont à prendre 
de façon urgente ?

Jean-Luc Mélenchon. Au centre de tout : partager les richesses en faveur du travail, opérer la transition

écologique du système de production. Pour cela, il faut frapper le cœur des problèmes, l’Europe. Marquer

une rupture sur trois points. D’abord, la relation franco-allemande : totalement déséquilibrée, elle fonctionne

à l’avantage exclusif du capitalisme allemand. Ensuite, l’euro. Nous avons toujours défendu l’idée

que la monnaie unique pouvait être un point d’appui pour une politique progressiste, mais nous arrivons

au point où ce discours devient inopérant du fait de l’obstination des dirigeants européens.

Enfin, l’arc méditerranéen. Le moment n’est-il pas venu de nous apercevoir que nous avons un autre centre


de gravité que l’Allemagne, du côté de la Méditerranée ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Jean-Luc Melenchon, Parti de gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy