Menaces de mort contre le juge Gentil

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Menaces contre le juge Gentil :

 

  • Guaino s’en prend au syndicat de la magistrature

 

Menaces de mort contre le juge Gentil dans France captureguainocapture d’écran BFMTV – 28 mars 2013

« Je n’ai pas injurié le juge », s’est offusqué ce jeudi matin

Henri Guaino, en réponse au Syndicat de la Magistrature

qui lie les menaces de mort reçues par le magistrat,

à l’origine de la mise en examen Nicolas Sarkozy

dans l’affaire Bettencourt, aux « réactions indignées voire

injurieuses de la garde rapprochée » de l’ancien

président.

Le député UMP des Yvelines avait déclaré que le juge Gentil avait « déshonoré la justice » et « sali la France »

en mettant Nicolas Sarkozy en examen pour « abus de faiblesse » dans l’affaire Bettencourt. Une semaine

après, il réitère ses propos. Sur BFM-TV, il a expliqué ce jeudi matin: « Je n’ai pas injurié le juge. J’ai eu

un jugement très dur, je maintiens ce jugement très dur. Nous sommes en République et en démocratie :

l’institution judiciaire n’appartient pas à ceux qui la servent, elle appartient à tous les Français », a-t-il plaidé,

reprochant au juge Gentil les « termes insultants » de la mise en examen. « J’ai un droit à l’indignation

qui est imprescriptible », a-t-il ensuite lancé.

Décrédibilisation de la justice

L’ex-plume de Nicolas Sarkozy réagissait ainsi avec véhémence au communiqué du syndicat faisant suite

à l’annonce des menaces de mort reçues par le juge Gentil par courrier, accompagnées de munitions.

Dans ce texte titré « Sérénité », le SM souligne : « La violence des propos de la «garde rapprochée»

de l’ancien président et l’œuvre de décrédibilisation de la justice…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

  • « Franchir certaines limites n’est pas sans conséquences»

 

capturegentil affaire Bettencourt dans Justicecapture d’écran BFMTV

Le juge Jean-Michel Gentil et deux autres magistrats ont

été destinataires, hier à Bordeaux, de lettres de menaces

de mort accompagnées de munitions à blanc d’armes

de guerre. L’individu coupable d’un tel acte doit être recherché

et condamné.

sarkozebre Guaino dans PCFCe climat pourri autour de la mise en examen

dans l’affaire Bettencourt de l’ex-président Sarkozy,

qui bénéficie comme chacun de la présomption

d’innocence, doit cesser au plus vite.

Une question se pose à la lumière de cet acte odieux.

Quand certains responsables de premier plan de l’UMP

s’autorisent des propos injurieux et outranciers visant

le juge, quand la garde rapprochée de N.Sarkozy

assume une mise en cause publique

de l’impartialité de la justice, comment ne pas établir un lien entre cette escalade dans l’opération

de déstabilisation du juge gentil et les menaces de mort visant les magistrats ? Cela doit faire réfléchir toutes celles

et ceux qui inscrivent leur action dans le cadre républicain et démocratique. Franchir certaines limites, à l’image

des récents propos de H. Guaino, n’est pas sans conséquences.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF


Publié dans France, Justice, PCF, SOCIETE, UMP | Pas de Commentaire »

Hausse du chômage, baisse du pouvoir d’achat… Il est urgent de changer de politique !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

Hausse du chômage, baisse du pouvoir d’achat, croissance nulle…

Et si on changeait de politique ?

 

Hausse du chômage, baisse du pouvoir d'achat... Il est urgent de changer de politique ! dans Austerite chomage_2

La dernière livraison de l’INSEE est sans appel.

L’économie française a eu une croissance nulle

pour 2012 et les prévisions de croissance

pour 2013 et 2014 sont tout aussi sombres.

Mais comment pourrait-il en être autrement ?

La politique d’austérité et de baisse des coûts

salariaux se traduit par une pression sur l’emploi

au nom de la compétitivité, qui fait exploser

le chômage au point de presque atteindre

les records de 1997.

Elle contribue à transférer le poids de la fiscalité des entreprises sur celle des ménages (10 milliards d’euros

par le CICE) ce qui réduit d’autant leur pouvoir d’achat et pèse sur leur consommation. Elle diminue

la dépense publique en ponctionnant les services publics nationaux et locaux, au point de les empêcher

de fonctionner, de répondre aux besoins de la population et de financer l’activité locale. Autant de mesures

qui enferment de fait la France dans la stagnation.

Hausse du chômage, baisse du pouvoir d’achat, croissance nulle… Et si on changeait de politique ?

Demain soir, lors de son intervention télévisuelle, François Hollande ne peut se contenter d’un exercice

d’autopromotion d’une orientation économique et sociale qui conduit droit à l’échec. Il est possible et urgent

de faire autrement. C’est pourquoi avec ses partenaires du Front de gauche, le PCF veut ouvrir sur l’alternative :

  • Face à la « flexicurité », avançons la lutte pour une sécurisation de l’emploi et de la formation

construite sur la conquête de nouveaux pouvoirs des salariés et une expansion de la dépense de formation ;

  • Face à la baisse du « coût du travail », travaillons à la baisse du coût du capital, plutôt que

la baisse des « charges sociales » optons pour celle des charges financières du crédit aux entreprises,

avec la lutte pour un Pôle financier public et un nouveau crédit sélectif pour les investissements créateurs

d’emplois et de formations ;

  • Face au pacte budgétaire (TSCG), opposons la lutte pour le financement d’une relance massive

des services publics grâce à la création monétaire de la BCE, via un Fonds social, solidaire et écologique

de développement européen et une réforme radicale de fiscalité ;

  • Face à l’augmentation de la CSG, obtenons une refonte des prélèvements obligatoires notamment

par une nouvelle fiscalité incitatives à l’essor de l’emploi, des qualifications, des salaires et pénalisant

les placements financiers ;

  • Face aux privatisations, engageons la lutte pour une nouvelle maîtrise sociale des entreprises

publiques et la promotion de Pôles publics d’impulsion et de coopération favorisant un redressement

des filières industrielles et de service.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Publié dans Austerite, Chomage, Competitivite, France, PCF, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, Privatisation, Salaires, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Le Figaro, Mélenchon et les communistes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Le Figaro, Mélenchon et les communistes

 

Le Figaro, Mélenchon et les communistes  dans France europe-unie-contre-bolchevismePar Robert Injey

La charge lors du congrès du PG contre les 17 salopards,

dont le ministre du gouvernement PS/EELV, Pierre Moscovici,

a eu le mérite de révéler la réalité de la lutte des classes.

Une réalité, faut-il le rappeler, dont l’ex-ministre Cahuzac

niait la réalité.

Passons sur le style de ce type de charge, on aime ou on

n’aime pas. Cela à l’avantage de faire le buzz médiatique,

mais à l’arrivée est-ce que cela conforte les convictions,

crédibilise les propositions… le débat est ouvert.

Deux choses par contre sont mises en évidence dans cette

affaire.

D’une part l’adversaire ne reculera devant aucune bassesse

pour tenter de nous porter préjudice. La volonté de donner

une connotation antisémite aux propos de Jean Luc est odieuse et indigne. Que la droite se livre à ce genre

de manœuvre rien d’étonnant. Provenant de quelques leaders de la gauche gouvernementale c’est pitoyable.

D’autre part je constate que pointer la finance fait mal. L’édito du Figaro de lundi est de ce point de vue

éclairant.

Extraits : «Depuis combien de temps les met-on en garde contre la tyrannie morale que leur inflige

l’extrême gauche (…) Depuis le congrès de Tours. Il y a quatre-vingt-treize ans… Qu’il (les socialistes)

préconise de voter UMP si (…) un second tour devait opposer un candidat de la droite républicaine à un autre

du Front de gauche ! (…) . Qu’il décide d’un cordon sanitaire à placer autour des communistes !…. »

« Un spectre hante l’Europe : le spectre du communisme… » cette phrase du Manifeste de Marx a été écrite

il y a 165 ans. A lire le Figaro on constate qu’elle est toujours d’une grande actualité……..

Source :  Robert Injey.com

Source illustration : PCF Grésivaudan

 

Publié dans France, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presse - Medias, PS, UMP | Pas de Commentaire »

Mortelles conditions de travail dans le recyclage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Dans l’Humanité ce jeudi :

mortelles conditions de travail dans le recyclage

 

Mortelles conditions de travail dans le recyclage dans ECONOMIE huma2803

A Montluçon, l’entreprise Environnement Recycling,

spécialisée dans 
le recyclage de matériel électro-

ménager, expose ses salariés à des poussières

de plomb et autres métaux.

La CGT lance une alerte sanitaire et environnemen-

tale au sujet des 170 salariés de l’usine, exposés

aux particules de 28 métaux toxiques.

 

A lire dans notre édition :

   – Reportage : cocktail toxique sur les chaînes de

recyclage
   – 28 métaux lourds dans l’air

   – L’emploi au péril de la santé

 

A découvrir aussi dans notre édition :

   – A la télé, Hollande rattrapé par la réalité

   – Cellules souches: permis de chercher

   – Forum social mondial: la dette, point nodal des débats

   – Football: tirs de barrage en prévision pour les Bleus

   – Dans Cactus, notre supplément hebdomadaire : Entre les murs du lycée Mozart, à Paris, il n’y a plus

assez de profs; Les dessous chics, la chronique des Pinçon-Charlot; Le grain de sel de Gérard Mordillat;

Florian Philippot, persona non grata de la semaine…


Publié dans ECONOMIE, l'Humanité, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La CGT, FO et Solidaires appellent à manifester contre l’ANI mardi 9 avril

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2013

 

La CGT, FO et Solidaires défileront contre l’accord emploi le 9 avril

 

La CGT, FO et Solidaires appellent à manifester contre l'ANI mardi 9 avril dans Assemblee nationale cgtfomanifestation du 5 mars

Bis repetita. Après la journée d’action du 5 mars

dernier, les trois organisations syndicales allient

leurs forces pour manifester contre l’accord

national interprofessionnel (ANI) de sécurisation

et flexibilité de l’emploi, dont la transposition

dans un projet de loi sera examiné

ce jour-là à l’Assemblée nationale.

Les deux centrales non-signataires de l’ANI qui a été paraphé par le Medef, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC,

et Solidaires, ont toutes trois appelées ce mardi à se mobiliser dans quinze jours contre ce projet de loi

qui sera examiné au Parlement en procédure d’urgence -une seule lecture dans chaque chambre- et après

le vote de l’Assemblée, il sera en débat au Sénat.

Rencontres avec les parlementaires

« Pour la CGT, le changement de cap en matière de politique d’emploi et de garanties sociales pour les salariés

est d’une absolue nécessité. C’est pourquoi, après la forte mobilisation du 5 mars qui a réuni 200.000

manifestants, la CGT appelle l’ensemble des salariés du privé comme du secteur public, des retraités et

des privés d’emploi, à une nouvelle journée de grèves et de manifestations le 9 avril » pour « empêcher

la transposition dans la loi du contenu de l’accord du 11 janvier », indique la centrale dans un communiqué.

Cette dernière explique en parallèle poursuivre « les rencontres avec les parlementaires dans les tout prochains

jours afin de leur démontrer la nocivité de l’accord pour les salariés et son inefficacité en matière économique. »

Régression

Dans un communiqué, Force ouvrière « appelle ses structures et militants à participer aux rassemblements

et actions qui auront lieu le 9 avril » et estime que « l’accord du 11 janvier, comme le projet de loi actuel,

constituent une régression des droits sociaux ».

FO poursuivra aussi ses « démarches auprès des parlementaires ».

L’union syndicale Solidaires appelle également dans un communiqué salariés et chômeurs à « participer

massivement » à la journée d’action du 9 avril : « Il s’agit d’amplifier et d’élargir la mobilisation après la réussite

de la première étape du 5 mars pour montrer notre détermination au gouvernement », indique Solidaires

dans un communiqué.

A lire aussi :

S.G.

Publié dans Assemblee nationale, CGT, Competitivite, Emplois, FO, France, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Harcèlement sexuel au travail : des salariées sanctionnées pour avoir parlé ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

GARE DU NORD

Harcèlement sexuel au travail :

des salariées sanctionnées pour avoir parlé ?

 

Harcèlement sexuel au travail : des salariées sanctionnées pour avoir parlé ? dans SOCIAL harcelement

Par Nolwenn Weiler (21 mars 2013)

Trois salariées d’une société de nettoyage, sous-traitante

de la SNCF, ont décidé de porter plainte pour harcèlement

sexuel et moral contre leur supérieur hiérarchique.

Elles racontent être embrassées contre leur gré, subir

des attouchements et des insultes. Mais depuis qu’elles ont

parlé, leurs conditions de travail se sont dégradées

et les vexations se poursuivent.

La direction de l’entreprise demeure silencieuse, assurant

qu’une enquête interne est en cours. Un éventuel procès

ne se déroulera pas avant des mois…

 

 

« Depuis qu’on a parlé, nos chefs d’équipe nous donnent les pires choses à faire : les trains les plus sales,

les quais les plus éloignés. Ils nous demandent même de nettoyer les locaux du personnel, alors que cela

ne fait pas partie de notre contrat. » Karima, Houria et Bahia sont salariées de la société de nettoyage

H.Reinier, une filiale du groupe Onet, sous-traitant de la SNCF. Elles travaillent à la gare du Nord à Paris,

où elles nettoient les wagons et l’intérieur des rames des TGV, Thalys et Eurostar. En octobre dernier,

elles ont décidé de dénoncer leur chef d’équipe : elles assurent être harcelées sexuellement et subir

des injures de sa part depuis plusieurs mois. Elles sont d’abord allées voir leur direction, qui ne leur a pas

apporté le soutien qu’elles espéraient. « Nous sommes ressorties des entretiens en pleurant », rapportent

les trois femmes, des mères de familles âgées de 44 à 56 ans.

Épaulées par l’association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), elles ont

finalement déposé plainte, pour harcèlement sexuel et moral, le 12 décembre dernier. « Quand on arrive

le matin, il nous embrasse dans le cou, et y laisse de la salive », « il nous serre les hanches… »,

« il nous montre son sexe et se frotte contre nous », égrènent les trois femmes, entre deux sanglots.

Et l’ont raconté aux policiers. « C’est tellement humiliant. Il pourrait être mon fils ! », lâche Bahia.

« Elles ont osé parler mais beaucoup d’autres femmes sont victimes d’attouchements dans l’entreprise »,

poursuit Rachid Lakhal, cariste et élu CFDT. Selon plusieurs témoins, l’accusé considèrerait de son côté que

« dans le nettoyage, toutes les femmes sont des putes ».

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans SOCIAL, SOCIETE, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Feignies – Jeudi 28 mars : « Mariage pour tous, une idée neuve ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

Le Comité Femmes solidaire de Feignies

célèbre la Journée Internationale des Femmes du 8 mars en décalé

et vous invite à la conférence

« Mariage pour tous , une idée neuve ? »

(homosexualité et famille, en Europe Occidentale au Moyen Âge et à l’époque contemporain )

 Feignies – jeudi 28 mars 2013 – 18h30

restaurant scolaire , rue R.Salengro à FEIGNIES

animée par Patrick Viltart, professeur d’histoire

au lycée André Lurçat de Maubeuge 

 

Publié dans Infos Feignies | Pas de Commentaire »

Communiqué de presse de la FAPT CGT 91, concernant une tentative de suicide dans l’Essonne.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

TENTATIVE DE SUICIDE DANS L’ESSONNE

LOURDE RESPONSABILITÉ DE LA POSTE

 

Communiqué de presse de la FAPT CGT 91, concernant une tentative de suicide dans l’Essonne. dans CGT suicidelaposteCliquez sur l’image pour agrandir

La CGT FAPT 91 tient à exprimer son soutien

à notre camarade Jack Moreau ainsi qu’à sa famille

et ses collègues de travail dans l’épreuve

qu’ils traversent.

Le pire a pu être évité mais le mal est fait.

Publié dans CGT, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Chypre : L’Eurogroupe laisse Nicosie dans les mains de la troïka avec son cocktail de mesures libérales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

L’Eurogroupe livre l’île aux Dr Mabuse de la troïka

 

Chypre : L’Eurogroupe laisse Nicosie dans les mains de la troïka avec son cocktail de mesures libérales dans Austerite chypretroika

L’accord trouvé entre les ministres de l’Économie

de la zone euro et le président, Nicos Anastasiades,

organise la restructuration du système bancaire

et appelle des règles d’austérité.

Par ailleurs, une poussée nationaliste s’est exprimée.

 

Nicosie (Chypre), envoyé spécial. Sur les écrans plasma placés sur les terrasses des restaurants et cafés,

les conférences de presse ont remplacé les matchs de basket. Flanqués entre un drapeau européen

et un drapeau chypriote, les dirigeants de Chypre justifient l’accord trouvé, à cinq heures du matin,

entre les ministres de l’Économie de la zone euro et le président de la République, Nicos Anastasiades,

qui aurait menacé pendant la nuit de démissionner.

Bonne banque, mauvaise banque

Le pays a évité la faillite et a assuré l’avenir des nouvelles générations », assurait hier le ministre de

l’Économie, Michalis Sarris. « La faillite maintenant ou dans un mois » Avec cet accord, Chypre obtient

de la zone euro un prêt de 10 milliards d’euros qui servira uniquement à financer sa dette, pas le renflouement

des banques.

Le cœur de l’accord survenu hier concerne en effet l’avenir des deux plus grandes banques du pays, plombées

par leur exposition à l’économie grecque et l’annulation d’une partie de la dette hellène. Conformément à la loi

sur les restructurations bancaires votée vendredi, la banque Laiki, la deuxième en taille, sera transformée

en « mauvaise banque » et progressivement liquidée. Les dépôts inférieurs à 100 000 euros, garantis

par la législation de l’UE, et les prêts recouvrables seront placés dans une « bonne banque », qui intégrera

prochainement la Banque de Chypre, la première du pays. Celle-ci récupérera 9 milliards d’euros de dettes

de Laiki.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Chypre, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Union europeenne | Pas de Commentaire »

Goodyear : «Avec Taylor, patron de Titan, c’est toujours la faute du syndicat»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2013

 

Lutte

Goodyear: «Avec Taylor, patron de Titan, c’est toujours

la faute du syndicat»

Goodyear : «Avec Taylor, patron de Titan, c’est toujours la faute du syndicat»  dans Exploitation goodyear7

Il y a un mois, le PDG de Titan international,

insultait les salariés de Gooyear Amiens nord,

« de soi-disant ouvriers » menés par des « barjots

du syndicat communiste.

 

 

Le président du syndicat United Steelworkers of America (USWA), John Vanover, se démarque

des élucubrations du PDG de Titan sur les salariés d’Amiens. Dans l’Ohio, les métallos ont écrit

« Vive la France » sur leurs casques.

Qu’avez-vous pensé de l’échange de courriers qui a eu lieu entre Maurice Taylor et Arnaud

Montebourg ?

John Vanover. On a beaucoup rigolé quand on a vu les lettres de Maurice « Morry » Taylor au gouvernement

français. Nous qui travaillons pour lui, nous savons que la réalité est légèrement différente de ce que disent

les journaux. Il y a des gars dans l’usine qui ont collé du sparadrap sur leurs casques et ont écrit dessus,

au marqueur : «On aime les Français.» Des gars veulent aller acheter des tee-shirts où il y a écrit

« Vive la France ». Morry Taylor est le genre de mec à dépenser 200 000 dollars pour vous en voler 10, l’argent

n’est pas un problème pour lui. Il dit toujours: «Je ne fais pas de l’humanitaire, je fournis des emplois.» Et il fournit

des emplois, en effet, mais parfois il faut se battre pour obtenir un semblant de dignité avec lui.

Que ce soit avec General Tire ou Continental ou Titan, on entend ces menaces de produire ailleurs à chaque

fois qu’on négocie : « On va vous fermer. Vous n’êtes pas rentables. Je peux produire la même chose pour moins

cher au Mexique ou en Chine ! » Ça fait juste partie des lois du marché mondialisé…

Pouvez-vous nous décrire la situation sociale dans l’usine Titan de Bryan, 
en Ohio ?

John Vanover. Il y a deux ans, juste avant Noël 2010, Morry Taylor a imposé un lock-out aux 235 salariés

pendant une semaine. Il avait même embauché une société de vigiles pour nous sortir de l’usine. Nous refusions

les termes de l’accord qu’il proposait et il ne voulait plus négocier avec nous. Il voulait nous enlever deux semaines

de congés payés sans compensation, refusait toute augmentation, voulait nous forcer à faire des heures

supplémentaires pour effectuer jusqu’à douze heures de travail par jour avec seulement 40 minutes de pause,

trois fois par semaine, et nous forcer à travailler le samedi. Ce qui nous aurait amenés à faire des semaines

de 60 heures.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Exploitation, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12345...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy