Menaces de mort contre le juge Gentil

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Menaces contre le juge Gentil :

 

  • Guaino s’en prend au syndicat de la magistrature

 

Menaces de mort contre le juge Gentil dans France captureguainocapture d’écran BFMTV – 28 mars 2013

« Je n’ai pas injurié le juge », s’est offusqué ce jeudi matin

Henri Guaino, en réponse au Syndicat de la Magistrature

qui lie les menaces de mort reçues par le magistrat,

à l’origine de la mise en examen Nicolas Sarkozy

dans l’affaire Bettencourt, aux « réactions indignées voire

injurieuses de la garde rapprochée » de l’ancien

président.

Le député UMP des Yvelines avait déclaré que le juge Gentil avait « déshonoré la justice » et « sali la France »

en mettant Nicolas Sarkozy en examen pour « abus de faiblesse » dans l’affaire Bettencourt. Une semaine

après, il réitère ses propos. Sur BFM-TV, il a expliqué ce jeudi matin: « Je n’ai pas injurié le juge. J’ai eu

un jugement très dur, je maintiens ce jugement très dur. Nous sommes en République et en démocratie :

l’institution judiciaire n’appartient pas à ceux qui la servent, elle appartient à tous les Français », a-t-il plaidé,

reprochant au juge Gentil les « termes insultants » de la mise en examen. « J’ai un droit à l’indignation

qui est imprescriptible », a-t-il ensuite lancé.

Décrédibilisation de la justice

L’ex-plume de Nicolas Sarkozy réagissait ainsi avec véhémence au communiqué du syndicat faisant suite

à l’annonce des menaces de mort reçues par le juge Gentil par courrier, accompagnées de munitions.

Dans ce texte titré « Sérénité », le SM souligne : « La violence des propos de la «garde rapprochée»

de l’ancien président et l’œuvre de décrédibilisation de la justice…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

  • « Franchir certaines limites n’est pas sans conséquences»

 

capturegentil affaire Bettencourt dans Justicecapture d’écran BFMTV

Le juge Jean-Michel Gentil et deux autres magistrats ont

été destinataires, hier à Bordeaux, de lettres de menaces

de mort accompagnées de munitions à blanc d’armes

de guerre. L’individu coupable d’un tel acte doit être recherché

et condamné.

sarkozebre Guaino dans PCFCe climat pourri autour de la mise en examen

dans l’affaire Bettencourt de l’ex-président Sarkozy,

qui bénéficie comme chacun de la présomption

d’innocence, doit cesser au plus vite.

Une question se pose à la lumière de cet acte odieux.

Quand certains responsables de premier plan de l’UMP

s’autorisent des propos injurieux et outranciers visant

le juge, quand la garde rapprochée de N.Sarkozy

assume une mise en cause publique

de l’impartialité de la justice, comment ne pas établir un lien entre cette escalade dans l’opération

de déstabilisation du juge gentil et les menaces de mort visant les magistrats ? Cela doit faire réfléchir toutes celles

et ceux qui inscrivent leur action dans le cadre républicain et démocratique. Franchir certaines limites, à l’image

des récents propos de H. Guaino, n’est pas sans conséquences.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF


Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy