• Accueil
  • > Archives pour février 2013

Espagne : des « marées citoyennes » dans les grandes villes du pays contre l’austérité et la corruption

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

Espagne :

une « marée citoyenne » contre l’austérité et la corruption

 

Espagne : des capture d’écran

Une « marée citoyenne » de dizaines

de milliers de personnes a envahi

Madrid ce samedi pour obtenir la fin

des politiques d’austérité

et la démission du gouvernement Rajoy

dont le parti est secoué par des affaires

de corruption, comme l’entourage

du roi Juan Carlos.

Dans le hurlement des sifflets et des percussions, enseignants en vert, médecins et infirmières en blanc,

mouvements féministes en violet, écologistes, groupes de la mouvance des « indignés » ou mineurs du nord

de l’Espagne, en noir, ont convergé vers la place de Neptuno, près du Congrès des députés. 

« Démission », hurlait la foule, dans une marée de pancartes blanches portant un seul mot, « NO », frappées

d’une paire de ciseaux, symbole des coupes budgétaires.

capturespagne Banques dans Chomage

« Ras-le-bol »

« Rajoy, pars », « Dictature des banques, NON », réclamaient d’autres

pancartes tandis qu’un groupe de pompiers, parmi les manifestants,

contenait la foule le long du barrage de police protégeant le Congrès.

  »Nous en avons ras-le-bol », lançait Luis Miguel Herranz Fernandez,

un médecin hospitalier de 38 ans, en dénonçant

« les coupes budgétaires, la corruption, la baisse de qualité

du système de santé ».

« Dans n’importe quel pays, cela servirait à quelque chose, mais ici, cela ne sert à rien. Le gouvernement

ne nous écoute pas », s’indignait le jeune médecin alors que la foule multicolore déferlait sur les avenues.

  »Nous sommes ici tous unis, les médecins, les pompiers, les mineurs, et cela leur est égal ».

Protéger les citoyens, pas les banques

« Non au coup d’État des marchés », pour « une véritable démocratie » : les mots d’ordre étaient multiples

pour cette « marée citoyenne » du 23 février, jour anniversaire de la tentative de coup d’État qui avait

terrifié la jeune démocratie espagnole, le 23 février 1981. Comme à Madrid, des « marées citoyennes »

étaient prévues dans plusieurs dizaines de villes, rassemblant notamment des milliers de personnes

à Barcelone, Valence, La Corogne ou Séville.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Reportage de la télévision espagnole rtve

Photos rtve.

Photos elpais.

 

Publié dans Austerite, Chomage, Espagne, EUROPE, Luttes, Union europeenne | Pas de Commentaire »

« Acheter du poisson est devenu un jeu de devinette pour les consommateurs américains »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

Scandale alimentaire :

après la viande de cheval, le poisson aux États-Unis

 

En parallèle au scandale de la viande de cheval

en Europe, les États-Unis découvrent que le poisson

qu’ils mangent n’a rien à voir avec le nom de

l’espèce inscrit sur les étiquettes.

 

 

Selon une étude d’Oceania rendue publique jeudi, les poissons sont fréquemment vendus

dans les magasins d’alimentation et les restaurants avec un étiquetage erroné. L’ONG américaine

de protection des océans a procédé à l’analyse ADN de 1.215 échantillons de poisson collectés

dans 674 points de vente dans 21 États.

33% des poissons mal étiquetés

Cette étude a révélé que 33% avaient un mauvais étiquetage selon la charte des espèces établie

par l’Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA). Alors que 44% de tous

les lieux de vente visités par les enquêteurs de cette organisation vendaient des poissons mal étiquetés,

les restaurants de sushi avaient le taux d’erreurs le plus élevé sur leur carte (74%), suivi par d’autres

restaurants (38%) et les magasins d’alimentation (18%).

« Acheter du poisson est devenu un jeu de devinette pour les consommateurs américains », a commenté

Beth Lowell, une responsable de Oceana. « Que vous viviez en Floride ou au Kansas, personne n’est à l’abri

de fraude en achetant du poisson », a-t-elle ajouté, jugeant qu’il faudrait « traquer les poissons du bateau

de pêche jusqu’à la table du consommateur pour pouvoir être sûrs qu’ils sont sans danger, légaux et

portent une étiquette les décrivant de façon exacte ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ETATS-UNIS, SANTE | Pas de Commentaire »

Accord sur l’emploi (ANI) : Les victoires du MEDEF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

Accord sur l'emploi (ANI) : Les victoires du MEDEF dans CGT victoiresmedef1

Source : UGICT-CGT

Publié dans CGT, droit du travail, Emplois, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Belgique : un jeune homme battu à mort par des policiers d’Anvers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

Violence policière, encore et encore

 

Belgique : un jeune homme battu à mort par des policiers d'Anvers dans Belgique violences-policieres

L’affaire a eu lieu en 2010, mais c’est la semaine

passée qu’elle a éclaté : un jeune de 26 ans a été

battu à mort par la police anversoise.

C’est la VRT qui l’a dévoilé.

Une raison de plus d’aller manifester le 15 mars prochain.

Rédaction en ligne
*

L’affaire a eu lieu en 2010, mais c’est la semaine passée qu’elle a éclaté : un jeune de 26 ans a été battu

à mort par la police anversoise. C’est la VRT qui l’a dévoilé dans un reportage de l’émission Panorama.

Le jeune homme, Jonathan Jacob, sous effet de la drogue, n’a pas été accueilli – comme cela était prévu –

dans un centre psychiatrique mais enfermé au commissariat de Mortsel. Si le jeune devait recevoir la visite

d’un médecin pour lui administrer un calmant, c’est une équipe « spéciale » de 6 policiers qui l’a tabassé

jusqu’à un coup fatal, alors qu’il était enfermé nu dans une cellule de 1,38 mètres sur 2,06. Il est mort

d’une hémorragie interne. « Ce sont les Rambo de la police locale d’Anvers, explique Peter Callebaut,

l’avocat de la famille Jacob. Et ils ont fait honneur à leur réputation. »

Après les jeunes brutalisés à Montgomery en août 2012, des manifestants antifascistes tabassés

dans la station de métro Trône à Bruxelles en juin 2012, des manifestants et syndicalistes blessés

à cause de jets d’autopompe ou de gaz lacrymogènes… voilà autant de raison de réagir et de manifester

le 15 mars prochain contre les violences policières (www.stop-repression.be).

Source : PTB  22 février 2013

Lire également :

Battu à mort dans un commissariat d’Anvers

 

Publié dans Belgique, Police | Pas de Commentaire »

Non à l’accord « compétitivité-emploi » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2013

 

A l’initiative de la Fondation Copernic et d’Attac, un collectif d’organisations

associatives, syndicales et politiques lancent un Appel unitaire et une Pétition

pour dire NON à cet accord régressif et à sa transcription dans la loi.

 

Un ANI qui nous veut du mal

 

Non à l'accord

Associations, syndicats, partis politiques et citoyen-ne-s,

nous lançons un appel afin que l’accord national interprofessionnel (ANI)

signé le 11 janvier 2013 par le patronat et trois syndicats ne soit pas

transcrit dans la loi.

Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne

fera qu’aggraver la précarité du travail.

Nous appelons chacun-e à s’en emparer et à s’engager

pour qu’il n’acquière pas force de loi.

L’appel a été rendu public le 19 février 2013 lors d’une conférence tenue

symboliquement devant l’hôtel de Crillon, à Paris.

 

Le Tribunal de grande instance de Paris a, en effet, annulé le 15 janvier dernier le plan social établi

par la direction du palace, propriété d’un multimilliardaire, et lui a fait interdiction de le mettre en œuvre.

Cette décision ne serait certainement pas intervenue si l’ANI avait été transcrit dans la loi. Ce jugement a,

en outre, permis la conclusion d’un accord d’entreprise exemplaire, à mille lieues des accords dits

« de maintien dans l’emploi » prévus par l’ANI, qui garantit le maintien des emplois et des salaires pendant

les deux ans de fermeture de l’hôtel pour travaux.

Vous pouvez signer (et faire signer) cet appel à ce lien.

Le collectif unitaire à l’origine de l’appel organise une réunion publique le 28 février 2013, à 19 heures,

La Bellevilloise, à Paris, avant la journée d’action du 5 mars 2013 décidée par les syndicats CGT, FO,

FSU et Solidaires.

___________________________________________________________________________________

Citoyen-ne-s, militants associatifs, syndicaux ou politiques, nous lançons un appel afin que le Parlement

ne retranscrive pas dans la loi l’accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 par le patronat

et trois syndicats minoritaires. Cet accord illégitime constitue, en effet, un recul social majeur, qui ne fera

qu’aggraver la précarité du travail. Nous appelons chacun-e à signer cet appel et à le faire circuler pour faire

entendre nos voix.

Voir le texte complet de l’appel :

http://blogs.mediapart.fr/blog/fondation-copernic/190213/un-ani-qui-nous-veut-du-mal

 

Publié dans Competitivite, droit du travail, Emplois, PETITION, SOCIAL | 1 Commentaire »

Voyage de Hollande en Grèce : « la solidarité, ce n’est pas participer aux privatisations » (Gilles Garnier, PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2013

 

Voyage de Hollande en Grèce : « la solidarité, ce n'est pas participer aux privatisations » (Gilles Garnier, PCF)  dans Austerite capturegrece

grece dans EUROPEcapture d’écran – voir la vidéo

Les propos tenus hier par le Président

de la République française en voyage

officiel en Grèce sont scandaleux.

Pour un Président de gauche qui prétend

vouloir réorienter l’Europe vers la solidarité,

avant une grève générale dans un pays

dévasté par l’austérité, faire le choix

de s’exprimer devant le patronat grec et français plutôt que de chercher le dialogue avec les forces

qui résistent au pillage de leur pays est une faute grave.

Que valent les belles paroles sur la souffrance du peuple grec quand, au moment où le gouvernement

Samaras annonce des privatisations, le Président français annonce que « les entreprises françaises seront

prêtes à répondre aux appels d’offres » ? La situation en Grèce serait une aubaine pour développer

le commerce extérieur de la France ? Elle devrait plutôt inciter le gouvernement français à ne pas suivre

le chemin de l’austérité dans notre pays.

En Grèce, les coupes budgétaires et les privatisations ont déjà limité l’accès de tous à des services de qualité,

baissé les salaires et dégradé les conditions de travail des salariés, jusqu’à créer des souffrances poussant

aux gestes les plus ultimes. La Grèce traverse une très grave crise humanitaire. Des maladies que l’on croyait

éradiquées, la faim, la grande pauvreté et l’exclusion y refont surface.

Un président de gauche ne doit pas se comporter ainsi mais soutenir les résistances et proposer

des alternatives européennes permettant le développement des services publics et le redressement productif

des pays européens. La solidarité, ce n’est pas participer aux privatisations.

Gilles Garnier, responsable Europe du PCF – 20 février 2013

Publié dans Austerite, EUROPE, F. Hollande, Grece, PCF, POLITIQUE | 1 Commentaire »

L’alternative à l’austérité, c’est possible – Expression directe (PCF – février 2013) official

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2013

 

 L'alternative à l'austérité, c'est possible - Expression directe (PCF - février 2013) official dans Austerite pcf5

 

http://www.dailymotion.com/video/xxgbfe

sur dailymotion

Par

Publié dans Austerite, France, Luttes, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Les magistrats dans le collimateur du patronat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2013

 

DROIT DU TRAVAIL

Comment le patronat français cherche à museler les juges

 

Les magistrats dans le collimateur du patronat dans Democratie patron

Les magistrats sont dans le collimateur du patronat français.

Les grands patrons dénoncent « l’insécurité juridique »

qui plane sur leurs plans de réorganisation et leurs procédures

de licenciements. Et souhaitent réduire le contrôle exercé

par les prud’hommes sur leur gestion des ressources humaines.

L’accord interprofessionnel signé le 11 janvier et la nouvelle loi

sur l’emploi en préparation satisfait en partie leur revendication.

Aux dépens des droits des salariés.

 

C’est la nouvelle bête noire d’une partie du patronat français : « l’insécurité juridique ». Imaginez des juges

qui annulent un plan de restructuration, suspendent une réorganisation ou interdisent certaines formes

de management. Horreur ! Et les magistrats ne s’en privent pas. La direction de Peugeot prévoit 8 000

suppressions de postes ? La Cour d’appel de Paris suspend la restructuration, le 29 janvier, pour défaut

d’informations des représentants du personnel. La Caisse d’épargne durcit son management pour mettre

en concurrence ses employés ? Le Tribunal de grande instance de Lyon condamne la banque et interdit

une organisation du travail qui « compromet gravement la santé des salariés ». La Fnac réorganise

ses magasins ? Mi-décembre 2012, la Cour d’appel de Paris suspend la réorganisation à cause des risques

psychosociaux qu’elle peut engendrer.

Conforama, Leader Price, Hôtel Crillon, Goodyear… Autant de plans sociaux et de réorganisations qui ont

été récemment stoppés par les magistrats suite à l’action en justice des syndicats. Côté patronat,

l’intervention des juges laisse planer une « incertitude » sur la gestion financière des grands groupes.

Une procédure qui traîne en longueur, et ce sont les actionnaires qui s’inquiètent. Des dommages et

intérêts à payer, et ce sont les dividendes que l’on doit amputer. Inacceptable !

Manque de compétitivité : la faute de la justice

« La jurisprudence fait peser sur le licenciement économique un contrôle exceptionnellement fort, allié

à une importante insécurité juridique », déplore, en décembre 2012, l’Institut Montaigne, un think tank

néolibéral animé par plusieurs dirigeants de grandes entreprises. La France serait « le seul pays où le juge

apprécie la validité d’un licenciement au regard de la compétitivité de l’entreprise. En outre, la jurisprudence

est extrêmement exigeante en matière de reclassement. Cette situation a conduit en France à une très

forte diminution du nombre de licenciements économiques, à un contournement systématique des règles

en la matière et à un développement des emplois temporaires et à durée déterminée. » [1]

En clair, si la compétitivité des entreprises françaises est en berne, si la loi n’est pas respectée

et si la précarité se développe, c’est en partie la faute des juges. Bref, de quoi se mêlent les magistrats ?

[Lire la suite sur Basta !]

Source image : NPA Finistère

Creative Commons License

Publié dans Democratie, droit du travail, France, Justice, licenciements | Pas de Commentaire »

Amiante : Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen investissent le siège du groupe Alstom Grid pour exiger le respect de leurs droits

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2013

 

AMIANTE :

30 anciens salariés investissent le siège d’Alstom

pour exiger leurs droits

 

Amiante : Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen  investissent le siège du groupe Alstom Grid pour exiger le respect de leurs droits captureamiantecapture d’écran manifestation Dunkerque

7 ans après la fermeture de leur usine,

Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen

investissent le siège du groupe Alstom Grid

Pour exiger le respect des droits liés

à leur contamination par l’amiante dans cette usine

La Défense, Tour Galilée, vendredi 15 février 13h30 :

au siège d’Alstom Grid, la Direction du groupe s’apprête

à ouvrir le 2ème round de la négociation annuelle obligatoire 

avec les organisations syndicales, prévu à 14h.

Soudain une trentaine d’anciens salariés de l’usine Alstom de St Ouen, fermée en 2006 par le repreneur

Areva, investissent le hall d’accueil,  avec des slogans et une banderole qui dénoncent :

Amiante danger

Santé ruinée, Préretraite volée,

Alstom fautif, Sécu complice !

Ils descendent au restaurant d’entreprise pour rechercher le DRH France du groupe, M. Vivier. C’est finalement

à proximité des portiques d’entrée qu’ils le trouvent. Une discussion animée s’engage entre ces membres

de l’Association des Anciens Salariés d’Alstom St Ouen et la Direction du groupe. En cause, les fins de non

recevoir opposées par ce Directeur, M. Vivier*, à 2 types de demandes de l’association, demandes répétées

depuis un an :

  • Les demandes d’anciens salariés de l’usine pour obtenir l’attestation réglementaire d’exposition

aux poussières d’amiante ouvrant droit au suivi médical post-exposition,

  • La validation des 7 différentes dénominations et n° de Siret pris par cette usine de transformateurs

depuis 1960, point de départ de l’ouverture du droit à la préretraite amiante (Cessation Anticipée d’Activité

des Travailleurs de l’Amiante) attribué  par les tribunaux et le ministère, du fait qu’une part significative

de l’activité de cette usine exposait  à l’amiante.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Titan, un patron en roue libre et libéral

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2013

 

Goodyear

Titan, un patron en roue libre et libéral

 

Titan, un patron en roue libre et libéral  dans CGT goodyear6

La sortie insultante du patron de Titan International

à l’encontre des ouvriers de 
 Goodyear est aussi et

avant tout l’exemple d’une idéologie libérale appliquée.

En se penchant sur l’historique de la société

Titan International, c’est un peu l’histoire du capitalisme

américain qu’on peut lire en filigrane.

Tout commence en 1890 à Quincy, dans l’Illinois, lorsque John A. Stilwell, un industriel de la région,

décide de faire fortune. Son idée : fabriquer des roues de train. Le marché est juteux. Il fonde alors

l’Electric Wheel Company et bientôt les wagons suivent les roues. Mais c’est avec la construction

de tracteurs que la compagnie décolle vraiment.

Grève et vente

Pendant soixante ans, l’entreprise familiale prospère avant d’opérer un premier tournant, en 1957. Le géant

américain du pneumatique Firestone Tire & Rubber’s Steel Product Division rachète Electric Wheel qui,

au sein de la firme, continuera à fabriquer des roues et des jantes de tracteur ainsi que des wagons.

Les usines fonctionnent à plein régime pendant vingt-cinq ans. Avant de se gripper brutalement.

Un mouvement de grève massif est mené en 1982 par des ouvriers de Firestone. Cette grève se soldera,

un an plus tard, par la vente d’Electric Wheel à la société canadienne Titan Proform of Toronto au sein de

laquelle sévit un certain Maurice M. Taylor « junior ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Bernard Thibault sur la lettre du PDG de Titan

« Une insulte aux ouvriers français et à la démocratie »

 

capturethibault Goodyear dans Luttes capture d’écran

 

La lettre du PDG de Titan international envoyée au ministre

du Redressement industriel mettant en cause les ouvriers

français est « une insulte non seulement aux ouvriers »

mais à « la démocratie » a estimé le secrétaire général de la CGT

interrogé sur RTL ce 20 février.

 

« Cette correspondance est stupéfiante, c’est une insulte à l’égard des ouvriers mais pas seulement.

Elle est représentative de l’état d’esprit de ces dirigeants des multinationales qui insultent la démocratie ».

« Peu importe ce que l’on peut penser du ministre du Redressement productif, on ne peut pas admettre

que ce genre d’individus se comporte et s’exprime à l’égard d’un ministre de la République en ces termes »,

a-t-il ajouté.

Selon Bernard Thibault, « c’est dire à quel point ces firmes internationales se fichent comme de l’an quarante

aussi bien des citoyens, des salariés, que de la démocratie ».

« S’il y avait encore des gens naïfs à l’égard de l’attitude de ces dirigeants de multinationales, on a là

la confirmation par l’écrit de ce qu’ils pensent au fond d’eux-mêmes », a insisté le secrétaire général de la CGT.

Sur place à l’usine GoodYear d’Amiens les salariés ont reçu cette information comme une gifle. Le représentant

de la CGT, majoritaire avec 80% des voix à l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, Mickaël Wamen, a dénoncé

une « insulte totale », jugeant Maurice M. Taylor proche de l’ »asile psychiatrique ».

[CGT]


A lire également :  La réponse d’Arnaud Montebourg au PDG de Titan

 

Publié dans CGT, Luttes | Pas de Commentaire »

12345...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy