• Accueil
  • > Non classé
  • > Amiante : Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen investissent le siège du groupe Alstom Grid pour exiger le respect de leurs droits

Amiante : Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen investissent le siège du groupe Alstom Grid pour exiger le respect de leurs droits

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2013

 

AMIANTE :

30 anciens salariés investissent le siège d’Alstom

pour exiger leurs droits

 

Amiante : Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen  investissent le siège du groupe Alstom Grid pour exiger le respect de leurs droits captureamiantecapture d’écran manifestation Dunkerque

7 ans après la fermeture de leur usine,

Trente anciens salariés d’Alstom St Ouen

investissent le siège du groupe Alstom Grid

Pour exiger le respect des droits liés

à leur contamination par l’amiante dans cette usine

La Défense, Tour Galilée, vendredi 15 février 13h30 :

au siège d’Alstom Grid, la Direction du groupe s’apprête

à ouvrir le 2ème round de la négociation annuelle obligatoire 

avec les organisations syndicales, prévu à 14h.

Soudain une trentaine d’anciens salariés de l’usine Alstom de St Ouen, fermée en 2006 par le repreneur

Areva, investissent le hall d’accueil,  avec des slogans et une banderole qui dénoncent :

Amiante danger

Santé ruinée, Préretraite volée,

Alstom fautif, Sécu complice !

Ils descendent au restaurant d’entreprise pour rechercher le DRH France du groupe, M. Vivier. C’est finalement

à proximité des portiques d’entrée qu’ils le trouvent. Une discussion animée s’engage entre ces membres

de l’Association des Anciens Salariés d’Alstom St Ouen et la Direction du groupe. En cause, les fins de non

recevoir opposées par ce Directeur, M. Vivier*, à 2 types de demandes de l’association, demandes répétées

depuis un an :

  • Les demandes d’anciens salariés de l’usine pour obtenir l’attestation réglementaire d’exposition

aux poussières d’amiante ouvrant droit au suivi médical post-exposition,

  • La validation des 7 différentes dénominations et n° de Siret pris par cette usine de transformateurs

depuis 1960, point de départ de l’ouverture du droit à la préretraite amiante (Cessation Anticipée d’Activité

des Travailleurs de l’Amiante) attribué  par les tribunaux et le ministère, du fait qu’une part significative

de l’activité de cette usine exposait  à l’amiante.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy