Réforme de l’inspection du travail : une mise à mort programmée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2013

 

Réforme

L’inspection du travail détournée de son sens

 

Réforme de l'inspection du travail : une mise à mort programmée dans droit du travail inspecteurdutravailpar Fanny Doumayrou

Tenu secret par le ministère du Travail, le projet

de réforme de l’inspection du travail remet en

cause sa mission au service des salariés et

des syndicalistes, ainsi que le révèle une note

interne de la hiérarchie.

On savait qu’elle manquait de moyens, d’effectifs,

de pouvoirs. Voilà que l’inspection du travail est menacée

par un projet de réforme qui mettrait à mal sa dimension

de service public, son rôle de recours, de rempart,

de bouée de sauvetage, pour les salariés et les syndicalistes qui la saisissent. C’est ce qui ressort

de la lecture d’une note interne de la hiérarchie, que le syndicat CGT de Gironde a récupérée et diffusée

début février, provoquant un grand émoi parmi les agents de l’inspection qui y voient confirmées,

noir sur blanc, leurs craintes d’une casse de leur métier. Alors que le ministre du Travail, Michel Sapin,

a annoncé, l’été dernier, une réforme du « système » d’inspection, mais prétend la construire par un grand

dialogue avec les agents, à coups de séminaires et de groupes de travail toujours en cours, l’affaire révèle

que les grands axes du projet sont fixés depuis longtemps.

Rédigé dans un style cash

Intitulé « Éléments de réflexion sur la réforme de l’inspection du travail », le document de quatre pages

(à consulter ci-dessous) a été rédigé en juin dernier par la direction régionale (Direccte) d’Aquitaine, et

distribué fin janvier aux directeurs locaux. Dans un style cash, puisque destinée à un usage interne

à la hiérarchie, la note établit un diagnostic des difficultés des services, liées aux restructurations et au

manque d’effectifs, avant d’avancer des « propositions » qui bouleverseraient à la fois l’organisation et

la finalité de l’inspection du travail. L’objectif est résumé en une formule : la direction générale du travail

(DGT) doit « assumer l’aspect descendant », terme sibyllin qui renvoie à un conflit traversant l’institution

depuis plusieurs années.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

 

Mise à mort de l’inspection du travail ?

 

capturefiloche Gérard Filoche dans l'Humanité par Gérard Filoche

Je suis allé au rassemblement des agents de contrôle de l’inspection

du travail, ce lundi matin à 10 h devant la « Dagemo » direction

du personnel du ministère du travail, dans le XV° arrondissement

de Paris. Les services sont en grève ce 18 février.

Je n’ai jamais entendu pareille colère en trente ans d’inspection.

Les collègues sont médusés.

Ce qui leur arrive est ressenti comme inimaginable… mais vrai…

Il faut dire que l’ampleur de l’attaque est tellement brutale qu’on comprend que les contrôleurs

et inspecteurs soient KO debout. Il s’agit tout simplement de l’assassinat de l’inspection

du travail indépendante telle qu’elle existe depuis la seconde guerre mondiale.

Et le coup vient d’un gouvernement de gauche.

« On s’attendait pas à ça ».  « Là, c’est la mort de notre boulot ». « Jamais on aurait cru que la gauche

ferait ce que la droite n’avait pas osé faire. » « Pour l’inspection, ça sent le sapin »

« Sapin ment aux agents, quand il consulte c’est pour prendre la température, ministère « fort » bâti

sur le mensonge » « les fourberies de Sapin », « pour une inspection du travail au service des travailleurs,

non à la mise au pas ». « Contrôleur du travail résiduel » « 540 promus, 2700 sacrifiés, le compte

n’y est pas ». (citations)

[Lire la suite sur filoche.net]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy