• Accueil
  • > France
  • > 36e Congrès du PCF : « Nous partageons nos rêves et nos soleils » (Eluard)

36e Congrès du PCF : « Nous partageons nos rêves et nos soleils » (Eluard)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 février 2013

 

Congrès du PCF : La force du partage…

 

36e Congrès du PCF : « Nous partageons nos rêves et nos soleils » (Eluard) dans France congrespcf1

Chaque jour, le congrès du PCF vu par Patrick

Apel-Muller, directeur de la rédaction de l’Humanité.

 Ce samedi, le texte

    « Il est grand temps de rallumer les étoiles »

a été adopté par 554 voix pour, 74 contre,

21 abstentions et 6 refus de vote.

Un vote qui donne tout son sens au slogan

du congrès : « La force du partage »

 

Qui est le Panurge de cet élan moutonnier ? L’un d’eux ayant décrété contre tous les débats du congrès

communiste que les délégués étaient déchirés par l’absence de la faucille et du marteau sur la carte

d’adhérent, bien des médias ont emboité le pas. Dans la conférence de rédaction d’un quotidien du matin,

on a même enjoint à l’envoyé spécial d’en faire SON sujet. Ça, c’est du journalisme, coco! Pierre Laurent

a eu beau présenter la carte du PCF de 1944 qui ne porte pas ces outils et sourire de cet accès

de fétichisme médiatique, c’était toujours samedi matin, la rengaine de BFM TV. Ça ne pouvait pas être

celle de France 2 et de TF1. Les deux chaînes qui ont interdit d’antenne les journalistes de l’Humanité

depuis l’élection de Nicolas Sarkozy n’ont même pas dépêché d’équipes aux assises d’un des principaux

partis politiques. Au nom du pluralisme sans doute et de l’indépendance de pensée…

Sentiment de convergence…

J’évoquais un suivisme de troupeau, rien de surprenant à ce que je cite Buffon qui en inaugura l’étude :

« L’homme n’est homme que pour ce qu’il a su se réunir à l’homme ». Réuni : c’est l’image qu’affiche

le Parti communiste à Saint-Denis. Toutes les nuances du rouge y sont. Mais elles ne sont pas

« dispersées façon puzzle ». Dès jeudi, les délégués avaient perçu un sentiment de convergence

dans l’intervention d’André Gérin. Même envie d’unité dans les propos d’Hervé Poly du Pas-de-Calais.

Pas de noms d’oiseaux dans les échanges, mais  jusque-là une écoute attentive des propos de l’autre.

… et liste unique

Vendredi soir la commission des candidatures a abouti pour la première fois depuis près de vingt ans

à la constitution d’une liste unique, quand les congrès précédents voyaient des équipes concurrentes

s’affronter. Un résultat d’autant plus appréciable que la constitution d’une « direction resserrée » a été

choisie. Très massivement, les représentants des congrès départementaux se retrouvent dans la stratégie

politique proposée, la poursuite du Front de gauche, la volonté de rassembler toute la gauche

pour qu’une politique de gauche réussisse.

« C’est n’être bon à rien de n’être bon qu’à soi », jugeait Voltaire. L’ouverture du congrès aux vents

du large, des luttes sociales aux conflits mondiaux, des enjeux du féminisme aux impératifs écologiques,

est sans doute un indice de bonne santé. Rassérénés sur leur avenir, les communistes se penchent

à nouveau sur les problèmes les plus concrets pour assoir leur volonté de transformer la société.

Leurs débats s’en imprègnent même quand ils s’étirent un peu dans des controverses d’amendements

sur leur Humanifeste.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Congrès du PCF : « On est force de proposition »

Chez les délégués, une forte envie de s’investir

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy