• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Lettre ouverte à F. Hollande et à sa majorité parlementaire

Lettre ouverte à F. Hollande et à sa majorité parlementaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2013

 

Il faut interdire les licenciements dans les groupes qui font des profits !

 

Lettre ouverte à F. Hollande et à sa majorité parlementaire  dans ECONOMIE emploi

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les parlementaires

de la majorité.

Pendant la campagne pour l’élection présidentielle 2012,

M. Hollande a déclaré que son ennemi était la finance.

Son 35ième engagement de campagne indiquait la volonté suivante :

Pour dissuader les licenciements boursiers,

nous renchérirons le coût des licenciements collectifs

pour les entreprises qui versent des dividendes

ou rachètent leurs actions, et nous donnerons

la possibilité aux salariés de saisir le tribunal de grande instance dans les cas manifestement

contraires à l’intérêt de l’entreprise.

Après sa victoire en mai, pendant la campagne pour les élections législatives, M. Sapin, son ministre

du travail, a déclaré qu’à condition d’avoir la majorité à l’Assemblée nationale le 17 juin 2012,

un projet de loi donnera « les pouvoirs, les moyens au juge d’interdire un licenciement

lorsqu’il n’a comme seul motif que d’augmenter encore un peu plus les dividendes qui seront

versés à l’actionnaire ».

A ce jour et jusqu’en 2017, M. Hollande est au pouvoir et possède une majorité absolue à l’Assemblée Nationale.

Elle lui a été donnée sur la base notamment des engagements et promesses rappelés ci-dessus.

Vous avez un mandat du peuple français pour CHANGER LES CHOSES, MAINTENANT !

Comme l’a montré le rassemblement du 29 janvier 2013 devant le ministère du travail, l’inquiétude grandit

face à la multiplication des licenciements dans les entreprises qui réalisent pourtant des profits.

A cette occasion, les salariés ont transmis une proposition de loi pour interdire cette pratique.

Aujourd’hui, nous ne nous satisfaisons pas des arguments qui veulent montrer que le terme de « licenciement

boursier » est inapproprié pour désigner de telles pratiques.

Jouer sur les mots, c’est jouer avec des vies.

Nous ne nous satisfaisons pas non plus des arguments selon lesquels les récents accords sur la réforme

du marché du travail vont protéger les salariés de ce type de licenciements…

Lire la suite

Signer la pétition

Une Réponse à “Lettre ouverte à F. Hollande et à sa majorité parlementaire”

  1. granger dit :

    Pour éviter l’exploitation des hommes,femmes par ces patrons souvent actionaires, capitalistes qui ne pensent qu’à leurs profits la seule solution: c’est la nationalisation des moyens de production avec une gestion juste du revenu du travail par les salarié(es).
    Pour que cela puisse arriver il faut que chacun sache ce qu’il est et représente dans la société. C’est cela être communiste et non réformiste comme certain telle la direction actuelle du PCF qui veut effacer la scission de 1920.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy