Textile : Attention, danger !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2013

 

Consommation

Textile : ces vêtements qui nous intoxiquent 

 

Textile : Attention, danger ! dans CONSO textile-300x213Par Nolwenn Weiler (29 janvier 2013)

Combien de molécules chimiques dans votre pull,

pantalon ou tee-shirt ? Combien de substances

interdites ou jugées dangereuses pour la santé ?

Les 80 milliards de vêtements fabriqués dans le

monde chaque année regorgent de produits

chimiques. Pour les rendre si colorés, si brillants,

si faciles à repasser et si bon marché : des perturbateurs endocriniens, métaux lourds ou

nano-matériaux, qui empoisonnent travailleurs du textile et consommateurs, et se diffusent

dans l’environnement. Enquête sur ces vêtements qui nous rendent malades.

A l’automne dernier, quelques heures après avoir enfilé une jupe et un tee-shirt neufs, une fillette de quatre

ans a vu des boutons apparaître sur sa peau, aux endroits de contact avec les vêtements. Les petits points

rouges se sont rapidement étendus au reste du corps. Son visage s’est mis à gonfler. Le personnel soignant

qui s’est occupé de l’enfant a d’abord soupçonné le diméthylfumarate (DMFu), un anti-fongique qui avait

défrayé la chronique en 2008 et 2009 suite à l’intoxication d’une centaine de personnes, via des fauteuils.

Le biocide a finalement été mis hors de cause. Quelle substance a pu provoquer de telles réactions ?

Le choix est malheureusement très vaste.

Nos vêtements regorgent de molécules chimiques, dont certaines très nocives pour la santé. Mais le secteur

de la confection a du mal à s’en passer. Prenons le formaldéhyde : classé dans les « substances cancérogènes

avérées pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), il est souvent présent

dans les vêtements synthétiques, qu’il contribue à rendre infroissables, résistants et hydrofuges. Il fixe aussi

les colorants : grâce à lui, pulls, jupes, et chaussettes qui ne décolorent pas à la première lessive. Problème :

très volatile, le formaldéhyde provoque des irritations des yeux et des voies respiratoires, et accroît le risque

de pathologies asthmatiques et de sensibilisations allergiques, même à faible dose.

Des perturbateurs endocriniens en pagaille

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy