• Accueil
  • > Irak
  • > Nadir Dendoune : la mobilisation s’amplifie pour obtenir sa libération

Nadir Dendoune : la mobilisation s’amplifie pour obtenir sa libération

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2013

 

À Bagdad, la détention arbitraire d’un journaliste français se prolonge

 

Nadir Dendoune : la mobilisation s'amplifie pour obtenir sa libération dans Irak nadir1Nadir pris en photo arborant son précieux Visa

qui lui a permis de partir en Irak. © Facebook

Le comité de soutien pour la libération de Nadir

Dendoune appelle à un rassemblement à Paris,

à la Fontaine des Innocents, ce vendredi 1er février,

à 17H30.

Neuf jours, déjà, que notre confrère et ami Nadir Dendoune est détenu à Bagdad, où il a été arrêté

dans l’exercice de son métier, alors qu’il réalisait un reportage sur les dix ans de l’invasion américaine

en Irak. Parti avec un visa presse en bonne et due forme, muni d’une accréditation du Monde Diplomatique,

il aurait du revenir mercredi. Il avait donné rendez-vous jeudi à ses proches pour une projection

de son film, Palestine, à l’Institut du monde arabe, à Paris. La projection a bien eu lieu… Sans lui.

Dans l’auditorium de l’IMA, avant de laisser place à ses images des territoires occupés,

le comité de soutien pour sa libération a donné, lors d’une conférence de presse, des informations

malheureusement parcellaires et plutôt préoccupantes sur le sort du journaliste emprisonné sans motif officiel.

Première source d’inquiétude, Nadir n’est pas détenu dans une prison civile, mais dans une caserne,

où il se trouve entre les mains de la sécurité militaire, soumis à des interrogatoires quotidiens.

Les raisons de son arrestation n’ont pas été signifiées aux autorités françaises, en dépit des demandes

répétées de Paris. Il n’a pas été inculpé. La demande de visite des autorités consulaires françaises est

restée, jusqu’ici, lettre morte. Reçu jeudi au ministère irakien des Affaires étrangères, le consul de France

n’en est ressorti qu’avec une promesse de l’aider à pouvoir exercer son droit de visite.

« Il est détenu par des militaires, en dehors de tous les clous du droit, sans avocat. Ce n’est pas

rassurant du tout, dans un régime adossé aux USA, pour lequel le profil de Nadir peut être jugé suspect »,

s’est alarmée la journaliste et productrice Emilie Raffoul, membre du comité de soutien.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy