• Accueil
  • > CGT
  • > PSA Aulnay : Reconduction de la grève et occupation de l’usine

PSA Aulnay : Reconduction de la grève et occupation de l’usine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2013

 

PSA Aulnay :

les salariés bloquent à nouveau la chaîne de production

 

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

PSA Aulnay : Reconduction de la grève et occupation de l'usine  dans CGT capture9Capture d’écran

Les salariés de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois

ne se démobilisent pas et continuent de mettre

la pression sur la direction.

À l’arrêt depuis dix jours, la chaîne de

production qui devait ouvrir ce lundi matin

a été immédiatement bloquée

malgré la présence de 200 cadres appelés

en renfort.

Les salariés ont voté la grève et « décidé de réoccuper l’usine ».

Au moment de la reprise du travail, les 400 grévistes -en habits de ville- se sont rassemblés dans l’atelier

montage derrière une banderole clamant «Non à la fermeture de PSA Aulnay!». Un cordon de sécurité

les séparait d’une vingtaine de cadres extérieurs déployés en « observateurs » par la direction. Ils ont

ensuite voté d’un seul homme la grève.

Sur les lignes, par petites grappes, des salariés, majoritairement intérimaires, attendaient que la ligne

fabriquant la Citroën C3 se mette en marche, en vain. « Il y énormément d’absentéisme. Dans le seul atelier

du montage, il y a entre 110 et 130 absents contre 50 un jour habituel, ce qui explique pourquoi on a

du mal à tourner », a fait valoir une porte-parole de la direction. «Il y a des salariés qui n’ont pas eu envie

de venir. Ils ont choisi cette solution pour ne pas casser la grève», a pour sa part jugé Jean-Pierre

Mercier, délégué CGT, qui avait appelé à la grève le 16 janvier, dénonçant « les pressions de la direction »

qui a renforcé la présence de vigiles à l’entrée de l’usine et appelé « plus de 200 cadres » d’autres sites en

renfort. La direction avait promis, dans une lettre envoyée au salarié, de les « protéger »

quand ils reprendraient le travail ce lundi matin.

Auparavant, elle avait dénoncé des « dégradations » de la part des grévistes et des « intimidations »

sur des non grévistes.

>>> Voir la vidéo : « Nous sommes en grève totale à l’usine de PSA Aulnay »

Les cadres arrivés en renfort devaient « faire respecter le droit de grève et faire en sorte que la liberté

du travail soit respectée » afin de « rassurer » les salariés et que « chacun puisse se comporter librement »,

a résumé le directeur du site, Laurent Vergely.

«On veut nous faire passer pour des casseurs, des terroristes, vous trouvez ça normal ?»,

s’est indigné l’un des grévistes.

Alors que ces équipes d’encadrement supplémentaires gagnaient leur atelier vers 6 heures, ils se sont

fait siffler, huer et interpeller par des grévistes qui distribuaient des tracts aux portillons d’entrée dans l’usine,

gardés par de nombreux vigiles. «Vous êtes en train de casser la grève, vous n’avez pas honte

de ce que vous faites!», leur a crié un gréviste. « Mercenaires! ».

Les grévistes ont fait le tour de l’atelier pour convaincre les non grévistes de rejoindre le mouvement,

tandis que des clameurs et des battements de tambours résonnaient.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :

CGT-PSA Aulnay : La direction rouvre l’usine en organisant un climat de tension et de provocations.

5 militants CGT convoqués à la Sécurité Territoriale

La CGT dénonce la tension que la direction veut instaurer en revenant aux « méthodes « Citroën »

des années noires d’il y a 30 ans ».

 

Meeting contre les licenciements – Travailleur chez PSA

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Renato Fernandes

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy