• Accueil
  • > Fraude fiscale
  • > Évasion fiscale de Bernard Arnault : silence sur les révélations de l’Humanité

Évasion fiscale de Bernard Arnault : silence sur les révélations de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2013

 

Bernard Arnault en Belgique

Révélations sur l’évasion fiscale d’Arnault :

il fallait lire l’Humanité il y a 6 mois !

 

Évasion fiscale de Bernard Arnault : silence sur les révélations de l'Humanité dans Fraude fiscale huma1

Dans son édition du 19 septembre dernier,

l’Humanité révélait, chiffres à l’appui,

la vaste opération d’évasion fiscale de

Bernard Arnault en Belgique.

Des chiffres tus à l’époque, soudainement

repris ce jeudi dans la presse sous forme de révélation.

Arnault : silence sur nos révélations

Remarquable discrétion des principaux médias, hier, sur l’enquête révélant l’ampleur des transferts

financiers effectués par le patron de LVMH en Belgique.

 

une-hq_6 Bernard Arnault dans l'Humanité

Hier matin, à notre connaissance, à l’exception des revues

de presse de France Inter, les principaux médias s’en sont

tenus à la « motus et bouche cousue attitude » sur

nos révélations concernant la délocalisation par Bernard

Arnault

d’une partie de son patrimoine en Belgique et la préparation,

dans ce même pays, de sa propre succession à moindres frais.

Pourtant, notre journal a publié un communiqué envoyé

à l’ensemble de la presse. Il y reprenait succinctement

nos révélations. Il indiquait notamment que « l’Humanité apporte

dans son édition de mercredi de nouvelles révélations sur les

transferts de fonds colossaux réalisés par le patron

de LVMH vers des sociétés belges.

 

 

huma190911 évasion fiscale

De 2008 à 2010, l’actif des onze sociétés belges de l’empire Arnault

– mais essentiellement LVMH Finance Belgique et Hanninvest

 – est passé de 2,2 milliards à 16,6 milliards d’euros. Celles-ci ont

bénéficié des principales déductions offertes par la législation belge !

Résultat : ces sociétés n’ont payé que 24 millions d’impôts

sur un bénéfice de 630 millions, soit un taux d’imposition de 3,84 % ».

Chez LVMH, on n’est pas au courant…

Le communiqué informait en second lieu que notre journal révélait

également « les libertés prises » par Bernard Arnault avec les obligations

légales : Pilinvest, la société mère de la fondation privée

Protectinvest, destinée à préparer la succession de Bernard Arnault

et à verser des rentes à ses héritiers, « n’a pas publié de comptes annuels en 2010 et 2011,

alors qu’elle a connu de gros transferts de fonds ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Une Réponse à “Évasion fiscale de Bernard Arnault : silence sur les révélations de l’Humanité”

  1. morvandiaux dit :

    Selon le quotidien néerlandais Het Financieele Dagblad, de grandes entreprises française se serviraient de holdings basées aux Pays-Bas pour réduire leurs impôts. L’Etat français a des participation dans certaines d’entre elles

    Après le remous suscité par l’exil fiscal de Gérard Depardieu, il semblerait que ce soit au tour de l’Etat français de trinquer. C’est en tout cas ce que rapporte ce mercredi le quotidien néerlandais Het Financieele Dagblad. Selon lui, de France Telecom à Veolia en passant par EDF, GDF Suez, et Thales, bon nombre de grandes entreprises françaises auraient recours à des holdings financières basées aux Pays-Bas afin de faire fondre leurs impôts. Des sociétés dans lesquelles l’Etat français détient ou a détenu des participations.

    Une vingtaine d’entreprises …

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130123trib000744326/ces-entreprises-publiques-francaises-qui-defiscalisent-via-des-holdings-aux-pays-bas.html