• Accueil
  • > Austerite
  • > Suivez en direct le meeting du Front de gauche à Metz ce soir

Suivez en direct le meeting du Front de gauche à Metz ce soir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2013

 

Campagne contre l’austérité

Meeting à Metz ce soir :

le Front de gauche et les salariés en lutte joignent leurs voix

 

Suivez en direct le meeting du Front de gauche à Metz ce soir dans Austeritepar Julia Hamlaoui

Dès 19 heures 30, l’Humanité.fr diffuse

le meeting du Front de gauche contre

l’austérité à Metz, avec les interventions

de Pierre Laurent, Myriam Martin,

Christian Picquet et Clémentine Autain

et Jean-Luc Mélenchon.

 

 

Le mouvement lance, ce soir, sa campagne pour rassembler autour de « l’alternative à l’austérité »,

à l’occasion d’un meeting à Metz.  Au-delà des forces politiques, l’invitation s’adresse aux salariés

mobilisés. Ce soir, ils auront la parole.

Augmentation du Smic à minima, ratification du traité budgétaire européen, pacte de compétitivité,

adoption d’un budget de rigueur… Alors que les signes d’une politique d’austérité émanant du gouvernement

se multiplient, le Front de gauche a décidé de relever les manches. C’est le sens de la campagne

– « L’alternative à l’austérité, c’est possible » – que le mouvement lance, ce soir,

par un meeting au parc des expositions de Metz (Moselle), à partir de 19 heures.

« Nous voulons non seulement rassembler à gauche, mais aussi au-delà des forces politiques, en particulier

ces centaines de milliers de syndicalistes acteurs du mouvement social qui aujourd’hui se battent mais

attendent une autre perspective », a prévenu Christian Picquet (Gauche unitaire), lors d’une conférence

de presse à Paris la semaine dernière. Sans attendre, le Front de gauche est donc passé aux travaux

pratiques. À l’instar du Front des luttes, qui lui a permis lors de la campagne électorale de nombreux

échanges avec les salariés mobilisés, le mouvement a décidé de donner la parole ce soir à des travailleurs

et syndicalistes en pleine bataille chez ArcelorMittal, Sanofi ou encore Virgin, avant les interventions

de plusieurs de ses membres, dont l’ancien candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon.

Ces salariés y voient d’abord une tribune pour leur combat, mais « la bataille que nous menons pour

le maintien de l’industrie, de nos emplois participe de la lutte contre l’austérité », estime Jacky Mascelli,

de la CGT Arcelor à Gandrange. Et de détailler ce lien « évident » : « La politique d’ArcelorMittal pour 2013,

c’est aucune augmentation générale de salaires alors que les actionnaires vont empocher plus de 1 milliard

de dividendes. Depuis 2007, ce sont 19 milliards qui auraient pu aller aux salaires, à la formation,

à l’investissement productif… »

Même constat chez Sanofi, confie Laurence Millet, syndicaliste SUD, qui montera ce soir à la tribune :

« L’austérité que le gouvernement a choisi de mener dans le secteur public, elle s’applique aussi dans le privé.

Sanofi se porte très bien du côté de l’actionnariat, par contre, dans notre quotidien de salariés, on connaît

des restrictions à tous les niveaux. »

C’est une autre dimension du problème que relève Yaël Konforti, qui s’exprimera au nom des salariés en lutte

de Virgin : « Le lien de cause à effet n’est sans doute pas direct, prévient-elle, mais l’austérité se répercute

sur nous, car si le pouvoir d’achat est réduit, la consommation aussi, et donc nous avons moins d’activité. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Retransmission en direct également sur placeaupeuple.fr et pcf.fr

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy