• Accueil
  • > France
  • > Indigne – Une mère célibataire expulsée illégalement d’un 4 m²

Indigne – Une mère célibataire expulsée illégalement d’un 4 m²

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 janvier 2013

 

Une mère célibataire expulsée illégalement d’un 4 mètres carré

 

Après le taudis de 1,56 m2, l’expulsion illégale d’un 4 m2

 

Indigne - Une mère célibataire expulsée illégalement d’un 4 m² dans France taudis1Par Pierre Duquesne

 

Après le taudis de 1,56 mètre carré payé 330 euros,

la Fondation Abbé Pierre révèle le cas d’une mère

célibataire jetée d’une pièce en hiver, alors que

Matignon détaille son plan de lutte contre l’exclusion. 

 

La crise du logement, conjuguée au tsunami de pauvreté

qui déferle sur notre pays, ne cesse d’atteindre de tristes

records.

Photo Fondation.Abbe.Pierre (facebook)

 

taudis expulsion dans Logement

Après avoir révélé la semaine dernière le cas d’un homme

vivant depuis quinze ans dans une pièce sous un toit,

mesurant légalement 1,56 m2 et payée 330 euros par mois

(voir photo) – du jamais-vu –, la Fondation Abbé-Pierre a

annoncé sur sa page Facebook l’expulsion d’une mère célibataire

de son 4 m2, situé boulevard Brune, dans le 14e arrondissement

de Paris, qu’elle louait 200 euros par mois.

Des conditions de vie bien en deçà de ce qu’impose la loi,

pour laquelle un logement décent nécessite une surface habitable

au moins égale à 9 m2 et une hauteur sous plafond de 2,20 m.

Cela n’a pas semblé émouvoir son propriétaire, qui l’a illégalement

mise à la porte pour trois mois d’impayés, en pleine trêve hivernale. Faisant fi de la justice et des températures

négatives, il a changé la serrure pendant son absence. Puis il lui a envoyé un SMS indiquant que ses affaires

personnelles avaient été empaquetées et laissées dans le couloir. Toute une vie jetée, du jour au lendemain,

dans des sacs-poubelle.

Double crise

Se faire expulser à coup de texto, payer un loyer à 211 euros le mètre carré pour bénéficier d’un logement

où l’on ne tient debout que sur 20 cm de large semblent des situations extrêmes, voire ubuesques.

Mais elles se développent parce que « le pays vit une double crise, explique Patrick Doutrelignes,

de la Fondation Abbé-Pierre. Il manque énormément de logements en France, et à cela s’ajoute une crise

économique qui fait que non seulement les logements sont de plus en plus chers, mais les ménages ont

de moins en moins de revenus ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

  • A consulter:

le site de la Fondation Abbé Pierre

Lire également :  http://sebmusset.blogspot.fr/2013/01/Uber-appart-location-Paris.html

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy