Mali : début d’une guerre d’usure

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 janvier 2013

 

MALI

Mali : début d’une guerre d’usure

 

Mali : début d’une guerre d’usure dans Intervention militaire au Mali mali1

Au Mali, on est loin du « coup d’arrêt »

à l’avancée djihadiste.

Les islamistes armés, mieux entraînés

et plus acharnés que prévus selon

des diplomates de l’ONU cités par l’AFP

ce vendredi, cherchent à ouvrir

une multitude de fronts.

 

 

 

mali2 Ansar Eddine dans MaliAlors que la spectaculaire prise d’otages

d’In Amenas confirme les craintes d’une

régionalisation du conflit, Paris poursuivait,

hier, la « montée en puissance » de son

dispositif militaire au Mali.

Au septième jour de l’intervention armée,

alors que la force ouest-africaine promise

par la Cedeao tardait toujours à prendre

forme, 1 400 militaires français étaient

déployés, contre 800 la veille.

 

Sur le plan logistique, des hélicoptères de combat supplémentaires ont été mobilisés et l’acheminement

de vivres et de matériel se poursuivait, avec le soutien d’avions de transport britanniques, danois

et belges. Blindés légers et véhicules de transport de troupes venus de Côte d’Ivoire ont également

rejoint Bamako par la route.

Sur le terrain, on est pourtant loin du « coup d’arrêt » à l’avancée djihadiste un temps annoncé par Paris.

À Konna (centre), d’abord donnée comme reprise aux islamistes armés, de nouveaux accrochages opposent

depuis mercredi les soldats maliens aux djihadistes. Dans une vidéo tournée lundi, reçue le lendemain

par le site mauritanien Sahara Media, le groupe islamiste touareg Ansar Eddine se mettait en scène avec

des chars et des porte-missiles de type Grad, assurant tenir encore des positions dans cette ville.

De l’aveu même du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, cette ville n’a pas été reprise

aux islamistes.

Internationaliser le conflit

Plus à l’ouest, dans la région de Ségou, les mouvements des groupes djihadistes, fragmentés en petites

unités, ne semblaient pas davantage maîtrisés. Les troupes françaises au sol sont arrivées aux abords

de Diabali, ville prise lundi par les islamistes armés, dont la stratégie consiste à se servir des populations

civiles comme bouclier.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

A lire aussi  :

Rosa Moussaoui

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy