• Accueil
  • > CFDT
  • > Négociations emploi : La CGT et FO dénoncent « un jour sombre pour les droits des salariés », qui « renforce la précarité ».

Négociations emploi : La CGT et FO dénoncent « un jour sombre pour les droits des salariés », qui « renforce la précarité ».

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2013

 

Négociations emploi :

 

l’accord trouvé instaure plus de précarité

 

Récit.

Négociations emploi : La CGT et FO dénoncent

Plus de flexibilité pour les entreprises

contre quelques droits nouveaux

aux salariés.

L’accord sur la réforme du travail satisfait

amplement les représentants du patronat.

Ceux de la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC

en donnent un avis positif.

La CGT et FO dénoncent « un jour sombre pour les droits des salariés »,

qui « renforce la précarité ».

 

Retour sur cette journée particulière pour le droit du travail.

[...]

22 heures 15. Après une ultime interruption de séance, un projet d’accord est trouvé

La CFDT et la CFTC se disent prêtes à signer. La CFE-CGC réserve sa réponse qui devrait être positive.

Lors des dernières modifications, le patronat a notamment cédé sur la revendication de la CFDT sur la taxation

des CDD d’usage. Pour Patrick Pierron, de la CFDT, « ce projet d’accord est ambitieux pour lutter contre

le chômage, favoriser l’emploi et lutter contre précarité ».

Interrogé sur les nombreuses flexibilités du texte, facilités pour licencier et en prime la création de dernière

minute d’un CDI intérimaire(!), le syndicaliste botte en touche.

L’avis de Joseph Thouvenel de la CFTC, est aussi positif.

Pour Marie-Françoise Leflon, de la CFE-CGC, « on a abouti à un accord plus équilibré qu’au début

de la négociation ».

De son côté, Patrick Bernasconi, pour le Medef, se réjouit. Il a obtenu un texte très largement en faveur

du patronat. « Nous allons être une meilleure référence en terme de flexisécurité pour le travail

et les entreprises », sourit-il.

Pour FO et la CGT, c’est un « non » ferme. 

Stéphane Lardy, de Force ouvrière, enrage : « C’était les soldes pour les droits des salariés« . 

Pour Agnès le Bot, de la CGT, « c’est un accord proprement inacceptable, à contrario de l’objectif initial

de sécurisation de l’emploi. Les entreprises seront plus libres de licencier. On va informer et mobiliser

les salariés ».

Les centrales syndicales consulteront leurs instances la semaine prochaine pour confirmer leur avis sur la signature.

[Article complet sur humanite.fr]


 

accord-emploi dans CFE-CGCCliquez sur l’image pour lire

l’accord final sur la sécurisation de l’emploi

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy