• Accueil
  • > France
  • > « Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes » : la colère des infirmier(e)s et aides-soignant(e)s

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes » : la colère des infirmier(e)s et aides-soignant(e)s

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Les infirmières « pigeonnes » dénoncent leurs conditions de travail

 

« Nous refusons de contribuer à un système

qui privilégie la rentabilité au détriment

de la qualité des soins », affirme la vice-présidente

du collectif d’infirmiers et aides-soignants,

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes », lancé

sur Facebook.

 

 

Ce groupe fondé en octobre par une infirmière parisienne prend le contre-pied des Pigeons, ce mouvement

lancé par et pour des entrepreneurs du net. Pas question ici de s’en mettre plein les fouilles à coup d’exemption

fiscale. Ces professionnels de la santé veulent au contraire faire connaître leur ras-le-bol face à leurs conditions

de travail qui se dégradent, sur fond de casse du service public de la Santé. Ils ont appelé ce lundi

à des rassemblements dans plusieurs villes de France, afin de dénoncer leurs conditions de travail.

Manifestations et pétition

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes », fédère « des infirmières, du privé comme du public, libérales ou non,

mais aussi des aides-soignantes et des auxiliaires de puériculture » dénonçant des conditions de travail

qui « mettent en danger le patient » et réclamant « une revalorisation des statuts et des salaires », explique

à l’AFP Sarah Guerlais. Qui poursuit : « Nous refusons de contribuer à un système qui privilégie la rentabilité

au détriment de la qualité des soins. »

En outre, une pétition ayant recueilli plus de 5.000 signatures a été mise en ligne. Ses auteurs dénoncent

« l’insécurité et la dégradation constantes des soins qui vous sont prodigués à cause d’un système qui sacrifie

la qualité à la rentabilité ».

Ils appellent les soignants à les rejoindre et les patients à les soutenir afin de défendre leurs « statuts

de soignant et la qualité des soins, et forcer le gouvernement à une réforme ».

Libération de la parole

L’initiative a fait boule de neige car elle a libéré la parole.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy