• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 7 janvier 2013

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes » : la colère des infirmier(e)s et aides-soignant(e)s

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Les infirmières « pigeonnes » dénoncent leurs conditions de travail

 

« Nous refusons de contribuer à un système

qui privilégie la rentabilité au détriment

de la qualité des soins », affirme la vice-présidente

du collectif d’infirmiers et aides-soignants,

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes », lancé

sur Facebook.

 

 

Ce groupe fondé en octobre par une infirmière parisienne prend le contre-pied des Pigeons, ce mouvement

lancé par et pour des entrepreneurs du net. Pas question ici de s’en mettre plein les fouilles à coup d’exemption

fiscale. Ces professionnels de la santé veulent au contraire faire connaître leur ras-le-bol face à leurs conditions

de travail qui se dégradent, sur fond de casse du service public de la Santé. Ils ont appelé ce lundi

à des rassemblements dans plusieurs villes de France, afin de dénoncer leurs conditions de travail.

Manifestations et pétition

« Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes », fédère « des infirmières, du privé comme du public, libérales ou non,

mais aussi des aides-soignantes et des auxiliaires de puériculture » dénonçant des conditions de travail

qui « mettent en danger le patient » et réclamant « une revalorisation des statuts et des salaires », explique

à l’AFP Sarah Guerlais. Qui poursuit : « Nous refusons de contribuer à un système qui privilégie la rentabilité

au détriment de la qualité des soins. »

En outre, une pétition ayant recueilli plus de 5.000 signatures a été mise en ligne. Ses auteurs dénoncent

« l’insécurité et la dégradation constantes des soins qui vous sont prodigués à cause d’un système qui sacrifie

la qualité à la rentabilité ».

Ils appellent les soignants à les rejoindre et les patients à les soutenir afin de défendre leurs « statuts

de soignant et la qualité des soins, et forcer le gouvernement à une réforme ».

Libération de la parole

L’initiative a fait boule de neige car elle a libéré la parole.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, PETITION, POLITIQUE, SANTE, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Virgin : Pour aider les 1 200 salariés à sauver leur emploi, signez leur pétition

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Virgin : 1200 salariés à soutenir

 

Virgin : Pour aider les 1 200 salariés à sauver leur emploi, signez leur pétition dans France virgin

Si les élus du comité d’entreprise (CE) de Virgin Megastore

ont annoncé que la réunion extraordinaire consacrée

au projet de cessation de paiement de l’entreprise

se poursuivrait mardi, les salariés appellent d’ores-et-déjà

les bonnes volontés à se rassembler mercredi pour les soutenir.

 

« Lors de la réunion de ce matin, nous avons fait un état des lieux de l’entreprise, de son endettement, et nous

avons défendu une idée forte qui est celle de rencontrer l’actionnaire Butler Capital Partners ». a indiqué

Guy Olharan de la CGT au nom de l’intersyndicale (CFTC, CFE-CGC, CGT, FO et SUD). L’actionnaire principal sera

donc présent mardi.

L’intersyndicale refuse la fatalité du dépôt de bilan. Elle considère la société d’investissements Butler, qui contrôle

le groupe depuis 2008, comme « le principal responsable » de la situation dans laquelle se trouve Virgin aujourd’hui,

faute notamment d’avoir fait les investissements nécessaires à son développement.

Le PCF estime ainsi que : « Ce n’est pas aux salariés de payer pour les erreurs des actionnaires. Butler ne peut

donc pas se désengager pour sauver son seul intérêt financier et jeter au chômage les salariés de Virgin,

dans une France qui compte aujourd’hui un taux de chômage historique. »

Mobilisation devant le Virgin des Champs Elysées mercredi 9 janvier à 13 heures.

« Nous en appelons au soutien de tous et de tous les salariés franciliens, venez nous rejoindre ce mercredi

et manifester à nos côtés ! N’hésitez pas à diffuser le message autour de vous, ensemble nous serons plus

forts ! » appellent les salariés de Virgin sur leur page Facebook.

Ils proposent également de signer une pétition de soutien.

Les délégués de Virgin sont reçus ce lundi après-midi au ministère de la Culture, avant de se rendre

au Grand Journal de Canal +.

 

Publié dans France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Du Lakota à Gaza

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

La profonde blessure de Wounded Knee

Du Lakota à Gaza (Counterpunch)

 

Du Lakota à Gaza dans ETATS-UNIS kneePar Johnny Barber

Le 29 décembre est le 122ième anniversaire

du massacre de Wounded Knee.

C’est une catastrophe dont le souvenir est

encore frais dans l’esprit des peuples autochtones

d’Amérique. Chaque génération en perpétue

le souvenir.

En 1891, en faisant l’historique du massacre,

Thomas Morgan, le Commissaire aux Affaires Indiennes,

a écrit :

« Il est difficile de surestimer l’ampleur des calamités qu’a provoqué pour le peuple Sioux la disparition soudaine

des bisons. Eux qui jouissaient d’un espace illimité sont maintenant enfermés dans des réserves ; eux qui

bénéficiaient d’un approvisionnement abondant sont maintenant tributaires de subventions et fournitures

gouvernementales de plus en plus maigres. Dans ces circonstances, n’importe quel être humain serait malheureux

et agité et même agressif et violent.« 

Le Commissaire Morgan ne s’attendrissait pas sur le sort des peuples natifs. Il ne faisait que décrire la réalité.

Un an avant le massacre, en octobre 1889, il avait donné par écrit ses directives concernant la population

autochtone :

« les Indiens doivent adopter les « coutumes des blancs » de gré ou de force. Il faut qu’ils s’adaptent à

leur environnement et à notre mode de vie. Notre civilisation n’est peut-être pas parfaite mais elle est ce qui peut

arriver de mieux aux Indiens. Il ne faut pas qu’ils puissent y échapper et s’ils ne veulent pas s’y plier il faut les briser.

Le tissu des relations tribales doit être détruit, le socialisme doit être anéanti et il faut leur substituer la famille et

l’autonomie individuelle.« 

Le massacre de Wounded Knee est toujours décrit comme une « bataille » dont personne n’est responsable mais

s’il fallait vraiment nommer un responsable alors ce serait le Lakota qui a tiré le premier. C’est cela qui leur sert

à justifier tout ce qui s’est passé. Un siècle après les meurtres, le Congrès a présenté des excuses et exprimé

son « profond regret » pour les évènements de ce jour de 1890 où plus de 370 hommes, femmes et enfants qui

s’enfuyaient devant l’armée ont été assassinés. Mais le massacre de Wounded Knee n’est en rien une anomalie,

ni un accident. Wounded Knee c’est le symbole de toute l’histoire de la relation de l’Empire avec les peuples

autochtones.

 

knee3 dans GAZA - PALESTINESoldats posant devant la fosse commune

 

« Je ne me suis pas rendu compte à l’époque

de ce que cela signifiait. Quand je regarde en

arrière du haut de mon grand âge,

je vois les cadavres ensanglantés des femmes

et des enfants entassés ou dispersés le long

du ravin tortueux aussi clairement que quand

j’étais jeune. Et je sais maintenant que quelque

chose d’autre est mort dans cette boue sanglante

et a été enterré dans le blizzard.

Le rêve d’une peuple. C’était un rêve magnifique. » Elan Noir.

 

Les descendants des victimes commémorent le massacre afin d’honorer ceux qui sont tombés et de guérir

leurs communautés toujours dévastées. Les descendants des coupables refusent de reconnaître le mal

qu’ils ont fait et le mal prolifère.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Article original

Traduction : Dominique Muselet 

 

knee2 dans HISTOIRE

+ d’infos sur le massacre de Wounded Knee :

      Woundedkneemuseum

      Le massacre de Wounded Knee le 29 décembre 1890

Publié dans ETATS-UNIS, GAZA - PALESTINE, HISTOIRE, Peuples indigenes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Vœux du Front de Gauche Féministe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xwdy09

sur dailymotion

Publié dans Droits des femmes, Front de Gauche, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Forfaits illimités : 10 opérateurs télécoms assignés devant les tribunaux par la CLCV

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Téléphonie :

les forfaits illimités pas si illimités que ça, selon la CLCV

 

Forfaits illimités : 10 opérateurs télécoms assignés devant les tribunaux par la CLCV dans CONSO clcv1-300x160

Après l’UFC Que Choisir, l’association de consommateurs

a assignés ce lundi les dix principaux opérateurs télécoms¹

pour des clauses jugées abusives dans leurs offres mobiles.

La CLCV pointe les offres dites « illimitées » mais qui « comportent

en réalité des limites d’usages importantes qui figurent

en petits caractères sur les publicités ».

Après avoir épluché des conditions générales des offres proposées par les opérateurs, elle cite aussi

« des limites de contrat définies de manière particulièrement vague voire incompréhensible »,

« une facturation parfois abusive » ou encore « un service qui n’est plus délivré mais qui reste facturé ».

Entorses à la définition

« Les opérateurs n’hésitent pas à conditionner leurs offres « illimitées » à un « comportement raisonnable »,

à une « utilisation non abusive » ou à une « utilisation normale d’un client grand public »", dénonce la CLCV,

qui publie dans son communiqué des extraits des conditions générales de plusieurs opérateurs.

« Ce qui est illimité est illimité, ce terme figure dans le dictionnaire et des opérateurs ne peuvent avaliser

le fait que cette définition souffre d’exceptions, là on trompe les gens », a déploré à l’AFP Reine-Claude Mader,

présidente de la CLCV.

Désaccords chez les associations de consommateurs

[Lire la suite sur humanite.fr]

¹Orange, SFR, Bouygues, Free, Virgin Mobile, La Poste Mobile, Coriolis, Numéricable, Prixtel et Sim Plus

 

Publié dans CONSO | Pas de Commentaire »

FMI : 26 pays plongés dans l’austérité par une erreur de calcul !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Le FMI le confirme : l’austérité était une erreur de calcul

 

FMI : 26 pays plongés dans l'austérité par une erreur de calcul ! dans Austerite draculaPi.M.

C’est un rapport étonnant, un mea culpa chiffré et analysé,

que deux éminents économistes du FMI ont publié. Il dit

clairement que l’austérité est une erreur.

La faute à la mauvaise conception d’un modèle informatique

de prédiction économique.

Ils justifient globalement d’avoir plongé 26 pays dans une mortelle

crise austéritaire par une erreur de modèle mathématique.

Ces économistes sont restés persuadés que leur domaine est

une science dure, donc qu’on peut prédire et démontrer

avec des équations. Et ils se sont éminemment trompés.

Ils reconnaissent ainsi dès l’introduction que leur modèle n’a pas pu prévoir ni le niveau des taux d’intérêts

ni l’effet de l’austérité sur la consommation intérieure. Confrontés à la réalité, ils reconnaissent également

que leur modèle a grandement sous-estimé la hausse du chômage. Et donc toute la prédiction est biaisée,

des investissements privés aux recettes fiscales des états.

Pardon pour les morts, c’était une erreur de calcul

“Forecast Error of ΔYi,t:t+1 = α + β Forecast of ΔFi,t:t+1|t + ε i,t:t+1” Voilà à quoi ressemble l’équation qui

a été incapable de faire le lien entre coupe budgétaire des États – les fameuses « économies » exigées

sous la menace – et baisse de rentrée fiscale. C’est le « multiplicateur fiscal », outil économique qui a plus

ou moins montré qu’il fonctionnait entre la seconde guerre mondiale et 2008, mais qui est incapable de prévoir

l’ampleur des effets d’une panique généralisée ou d’une franche baisse de moral des populations.

Le FMI avait déjà constaté une faute dans les modèles appliqués à la Grèce. Il remet en cause désormais

tous les modèles appliqués à 26 pays européens.

Une erreur qui ne sert pas de leçon

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Grece, l'Humanité, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Rupture conventionnelle, banc d’essai du contrat de travail unique et précaire voulu par le Medef

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Rupture conventionnelle, virer sans licencier

 

Rupture conventionnelle, banc d'essai du contrat de travail unique et précaire voulu par le Medef dans droit du travail licencie1

Par Céline Mouzon

Tandis que les négociations sur l’emploi reprennent

le 10 janvier 2013, la perspective s’éloigne du

« compromis historique » entre syndicats et patronat

espéré par M. François Hollande.

Des représentants de salariés refusent le nouveau

contrat de travail unique — et précaire — proposé

par le Mouvement des entreprises de France (Medef).

Instauré en 2008, le système de rupture conventionnelle

en constitue un banc d’essai.

La période d’essai de Clotilde (1) vient d’être renouvelée lorsque ses employeurs la convoquent pour lui

« proposer » un passage à trois cinquièmes de temps (trois jours travaillés par semaine). La jeune

femme est sous le choc : elle n’a pas compté ses heures dans cette petite entreprise spécialisée

dans la vente de produits écologiques sur Internet. Si elle refuse, elle pourra dire adieu à son embauche.

Sur les conseils d’une amie avocate, elle contre-attaque, faisant valoir que, le délai pour l’informer

du renouvellement de sa période d’essai n’ayant pas été respecté, elle bénéficie de fait d’un contrat à durée

indéterminée (CDI). Elle refuse toute modification d’horaires et propose finalement une rupture conventionnelle :

« Ils se sont déchaînés. Un ouragan ! Ça a frisé le harcèlement. Mes deux chefs ne m’adressaient plus la parole

et me demandaient un compte rendu détaillé de mes activités tous les jours. » Trois mois plus tard, elle obtient

gain de cause dans un conflit qui aurait dû se solder par un licenciement. Manquement à ses obligations

de la part de l’employeur, volonté d’en finir rapidement de la part de la salariée : l’exemple est caractéristique

de la zone grise officialisée par la loi de modernisation de l’économie (2), qui instaure notamment la rupture

conventionnelle.

Lors de son adoption, en juin 2008, le débat sur la flexisécurité à la française faisait rage. Ce nouveau mode

de séparation devait ouvrir une brèche dans le dualisme du marché du travail français entre contrat à durée

déterminée (CDD) et CDI, considéré comme un facteur de rigidité : aucun motif de séparation à avancer

au-delà de la « liberté de consentement des parties », pas de préavis et un délai de rétractation de quinze jours.

 

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

diplo MEDEF dans licenciements

Article original

Publié dans droit du travail, licenciements, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Partage des richesses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

FLORILÈGE…..

 

Partage des richesses dans Humour humou6humou7 Capitalisme dans POLITIQUE

 

humou8

 

Vu sur Moissac Au Coeur

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Ainsi fonctionne le capitalisme, même pour ce qui est de manger. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

De la nourriture à manger ou à jeter ?

 

Par  Esther Vivas

Traduit par  Ataulfo Riera – Edité par  Fausto Giudice

 

Nous vivons dans un monde d’abondance. On produit aujourd’hui plus de nourriture qu’à aucune autre

période de l’histoire. La production alimentaire a été multipliée par trois depuis les années 1960,

tandis que la population mondiale, depuis lors, n’a fait que doubler. Il y a donc bien assez de nourriture

pour tout le monde. Malgré cela, selon ce qu’indique la FAO, 870 millions de personnes dans le monde

souffrent de la faim et, chaque année, on gaspille 1,3 milliard de tonnes de nourriture, soit un tiers

de la production planétaire. De la nourriture à manger ou à jeter ? C’est là la question.

 

Dans l’État espagnol, d’après la Banque alimentaire, on jette chaque année 9 millions de tonnes de nourriture

en bon état. En Europe, ce chiffre atteint 89 millions, selon une étude de la Commission européenne,

soit 179 Kg par habitant et par an. Une quantité qui serait encore plus élevée si on incluait les résidus d’aliments

d’origine agricole générés dans le processus de production ou ce qui est rejeté à la mer par l’industrie

de la pêche. En définitive, on estime qu’en Europe, tout au long de la chaîne agroalimentaire, du champ

à l’assiette, on perd jusqu’à 50% des aliments sains et comestibles.

 

Gaspillage et dilapidation d’un côté et famine et pénurie de l’autre. Dans l’État espagnol, une personne sur cinq

– 21% de la population – vit en dessous du seuil de pauvreté. Et l’Institut National de Statistiques a calculé

qu’en 2009 plus d’un million de personnes avaient des difficultés pour manger le minimum nécessaire. Aujourd’hui,

dans l’attente des chiffres officiels, la situation est sans aucun doute pire encore. Dans l’Union européenne,

ce sont 79 millions de personnes qui ne dépassent pas le seuil de pauvreté, soit 15% de la population. Et parmi

elles, 16 millions de personnes reçoivent une aide alimentaire. La crise transforme le gaspillage alimentaire

en un drame macabre où, tandis que des millions de tonnes de nourriture sont dilapidées annuellement,

des millions de personnes n’ont rien à manger.

[Lire la suite sur TLAXCALA]

Merci à Avanti4.be
Source: http://blogs.publico.es/esther-vivas/2013/01/01/alimentos-para-comer-o-tirar/
Date de parution de l’article original: 01/01/2013
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=8936

Copyleft

Publié dans CONSO | Pas de Commentaire »

Entreprises : celles qui vivent sont celles qui luttent… Toujours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Enquête 2013

Entreprises : celles qui vivent sont celles qui luttent… Toujours

 

Entreprises : celles qui vivent sont celles qui luttent... Toujours dans ECONOMIE fralib2

Pour la plupart, nos lecteurs les connaissent bien.

Leurs mots, leurs visages, leurs combats s’étalent

souvent dans nos colonnes.

L’Humanité revient ici sur quelques luttes

emblématiques de ces salariés qui n’ont pas baissé

les bras face au pire avenir promis à leur entreprise

en 2012.

Rien d’exhaustif dans cet inventaire :

d’autres, comme Electrolux à Revin dans les Ardennes, auraient pu y figurer. 2013 est déjà là, tous sont

toujours sur la brèche. Pour sauver les emplois, les savoir-faire, mais aussi l’avenir des territoires,

ces mobilisations ont permis de changer 
le cours de l’histoire.

  • Fralib à gémenos,
la scop TI, c’est parti. [...]
  • Pilpa. Les salariés tiennent
les murs de leur boîte.  [...]
  • Petroplus. Une fiducie toujours à disposition. [...]
  • Les Lilas. Et la lutte accoucha d’une nouvelle maternité. [...]
  • My ferry Link. Ne l’appelez plus 
jamais Seafrance ! [...]
  • TRW. Au forceps, les vosgiens contraignent Renault et PSA à sauver leur usine.  [...]
  • Continentale nutrition. Tout à reconstruire ! [...]
  • M-Real. Quand la fatalité est mise en déroute. [...]
  • Sobrena. Une lutte le vent en poupe à Brest. [...]

 

[Lire l’article]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy