• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

« 100 affiches pour l’égalité hommes-femmes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

L’égalité hommes-femmes s’affiche aux Arts Décoratifs

 

Les dix affiches lauréates de l’exposition Posters for tomorrow : 

« 100 affiches pour l’égalité hommes-femmes »,

aux Arts décoratifs à Paris, du jeudi 6 au dimanche 9 décembre 2012.

[Voir les autres affiches sur humanite.fr]

Publié dans Droits des femmes, France, INFOS, l'Humanité, Peinture - Graphisme, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Espagne : Le retour des femmes au foyer ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

Le retour des femmes au foyer ?

 

Espagne : Le retour des femmes au foyer ? dans Droits des femmes 25nPar Esther Vivas  (membre de Izquierda Anticapitalista)

Ramener les femmes au foyer. Tel est, semble-t-il, ce que cherchent

les politiques actuelles de sortie de crise. Des politiques qui ont

une claire orientation idéologique, tant au niveau économique que social.

Dans la mesure où l’on coupe dans les services publics de base,

comme la santé et l’enseignement, et dans des prestations sociales

diverses, comme la Loi de Dépendance, il y a tout un travail de soin,

invisible mais nécessaire, qui finit par retomber, majoritairement,

sur les femmes. L’attaque frontale contre un État Providence en piteux état, de même que le transfert du coût

de la crise sur les secteurs populaires se fait sur notre dos.

Ce n’est pas pour rien que le système capitaliste se perpétue dans une bonne mesure à partir du travail domestique

non salarié que nous, les femmes, réalisons surtout au foyer. Une quantité de travail énorme, non rémunéré,

dont on ne peut se passer et dont le capitalisme a besoin pour subsister.

A peine arrivé au pouvoir, le gouvernement du PP (Parti populaire espagnol, ndlr) avait annoncé une réduction

de 283 millions d’euros dans la déjà très anémique Loi de Dépendance, l’entraînant au bord de la disparition.

Une mesure qui, outre qu’elle laisse quelques 250.000 personnes sans aide et rend quasiment impossible son octroi

à de nouveaux bénéficiaires, a augmenté la pression sur les femmes. Les soins qui ne sont déjà plus assumés

par l’administration publique retombent dans le domaine privé, dans le foyer et tout particulièrement sur les mères

et les filles de personnes dépendantes. Le bien être familial se maintient par l’augmentation du travail domestique.

Si, nous analysons les chiffres des personnes inactives en 2010 fournit par l’Institut National de Statistiques (INE) ;

96,4% des personnes qui avaient déclaré ne pas chercher du travail pour raisons familiales (élever les enfants,

s’occuper d’adultes malades, de personnes handicapées, etc.) étaient des femmes. Et dans la mesure où elles ont

des enfants, leur taux d’occupation diminue. Sans enfants, le taux d’emploi des femmes se situait à 77%,

tandis qu’avec enfants il était de 52%. (…)

[Lire la suite sur esthervivas.com]

Publié dans Droits des femmes, Espagne, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Accord Mittal-Gouvernement : « Déshabiller Paul pour habiller Jacques »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2012

 

ArcelorMittal :

l’usine de Basse-Indre déshabillée au profit de Florange

 

Accord Mittal-Gouvernement : Les activités de laminage et de décapage de l’usine de Basse-Indre,

près de Nantes, d’ArcelorMittal devraient être arrêtées

et transférées vers Florange, selon l’accord entre Mittal

et le gouvernement trouvé vendredi dernier.

 

 

C’est ce qu’indique ce mardi Frédéric Gautier, délégué CGT de l’usine de Basse-Indre, qui juge cette opération

« de mauvais augure » pour la Loire-Atlantique. Selon le syndicaliste, la direction a annoncé aux syndicats

qu’aux termes de l’accord intervenu vendredi entre ArcelorMittal et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault,

les activités de laminage et de décapage de l’usine de Basse-Indre allaient être arrêtées. La baisse de production

à Basse-Indre doit entraîner un surcroît d’activité pour le laminoir de Florange, selon le syndicaliste

De 60 à 65 salariés en CDI seraient concernés par ces activités, auxquels il convient d’ajouter une vingtaine

d’employés d’entreprises de sous-traitance et une quinzaine d’intérimaires.

La direction du groupe parle d’une cinquantaine de salariés concernés au total, selon le responsable syndical.

Ces salariés seraient maintenus à Basse-Indre afin de former une équipe supplémentaire de revêtement,

a-t-il ajouté.

« On l’a amère »

L’usine emploie 546 personnes en CDI et 150 sous-traitants, selon Frédéric Gautier. Elle est spécialisée

dans la fabrication d’acier plat pour emballages alimentaires, activité aussi présente à Florange (Moselle).

« On l’a amère. On pense que le deal entre le gouvernement et Florange n’est pas de bon augure pour Basse-Indre.

Le laminage va disparaître, alors que c’est le coeur de notre métier. Il y a une grosse inquiétude pour l’avenir.

Quand Jean-Marc Ayrault dit qu’il a sauvé les deux bassins, il n’a rien fait du tout car on n’était pas inquiétés »

à Basse-Indre, a estimé Frédéric Gautier.

Les syndicats d’ArcelorMittal doivent être reçus mercredi à Matignon. La CGT a prévu d’organiser des assemblées

dans l’entreprise jeudi afin d’informer les salariés.

  • A lire aussi :

Un syndicat ukrainien dénonce les suppressions d’emplois massives chez Arcelor Mittal

 

Lionel Bellotti, délégué syndical FO de Basse-Indre explique les inquiétudes des salariés

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

Publié dans CGT, ECONOMIE, FO, France, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

« On les prend pour des jambons ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2012

 

Vu sur : Moissac au Coeur

 

 

Publié dans Dessin de presse, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Michaël Moglia, conseiller régional du Nord-Pas de Calais quitte le Parti socialiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2012

 

Démissionner… maintenant !

 

Michaël Moglia, conseiller régional du Nord-Pas de Calais quitte le Parti socialiste  dans France moglia

Vous êtes nombreux à m’interroger sur les raisons

de ma décision de quitter le Parti Socialiste.

Pour répondre à ces interrogations, je reproduis

ci-dessous le contenu de l’intervention que j’ai faite

hier matin devant mes collègues

du Conseil régional.

Une explication plus détaillée viendra dans la presse en début de semaine prochaine.

Je remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux qui m’ont témoigné leur soutien ces derniers jours.

 

J’ai décidé de quitter le groupe « Socialiste, Citoyen et Radical ». J’ai au préalable pris la décision de quitter

le Parti Socialiste et la conséquence est bien sûr ma démission du groupe Socialiste ici, en Région.

J’ai milité 23 ans dans ce parti : j’ai été responsable du Mouvement des Jeunes Socialistes dans ce département

pendant 6 ans, Secrétaire National de ce même mouvement pendant 9 ans, et j’ai siégé 9 ans également

au Conseil National du PS.

J’ai tout donné à ce parti avec les conséquences familiales, personnelles et professionnelles que cela implique.

 

Je sais bien que cette démission du groupe Socialiste a des conséquences pour la vie de notre Institution. J’ai pris

cette décision car, avec beaucoup d’autres, j’ai longtemps cru possible, notamment grâce à la démocratie interne

de mon parti, d’ancrer le PS davantage à gauche, et j’ai enfin la lucidité (et il m’aura fallu 23 ans !) de constater

que je me suis trompé. Depuis la victoire de mai dernier, nous ne faisons que reculer, abandonner, renoncer.

Système d’attestation lors des contrôles d’identités, encadrement strict des dépassements d’honoraire des médecins,

droit de vote des étrangers, limitation des écarts de salaires de 1 à 20 dans les entreprises publiques : sur chacune

de ces réformes, le Gouvernement a soit renoncé, soit reporté, soit affaibli leur contenu jusqu’à les rendre

complètement inutiles.

Je n’accepte pas, alors que nous avons dénoncé avec force la TVA Sarkozy durant la campagne présidentielle,

que celle-ci revienne sous une autre forme à l’occasion du rapport Gallois.

Enfin, la grande réforme fiscale – centrale dans le programme du candidat Hollande – ne sera probablement jamais

mise en œuvre. La ligne du Gouvernement actuel porte un nom : l’austérité. Mais elle porte aussi un chiffre,

comme une prison intellectuelle : les fameux « 3 % »

Il y a pour moi deux fautes majeures commise par le PS : n’avoir tiré aucun enseignement de la large victoire du NON

contre le Traité Constitutionnel Européen de 2005. (J’étais partisan farouche du NON.) La seconde faute, plus récente,

est le ralliement au traité Merkel-Sarkozy, largement pourtant rejeté par nos électeurs, traité imposant la « Règle d’Or »,

dont nous avions pourtant promis, il y a quelques semaines seulement, le rejet.

[Lire la suite sur danactu-resistance]

Le blog de Michaël Moglia

Publié dans France, INFOS, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Pacte de compétitivité : 20 milliards de cadeau sans conditions

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2012

 

Dans l’humanité, ce mardi,

 

l’argent public donné sans conditions

 

Pacte de compétitivité : 20 milliards de cadeau sans conditions dans Competitivite huma0412

 

Au nom de la compétitivité et sans aucune

garantie d’utilisation par les patrons,

le gouvernement présente, à l’Assemblée nationale,

deux amendements dans le cadre du projet de loi

rectificative 2012 pour aider, à hauteur de 20 milliards

d’euros, les entreprises.

Pour le député PCF du Cher, Nicolas Sansu :

« C’est tout sauf changer les règles du jeu ».

 

Quelle est l’appréciation 
des députés communistes


sur le projet de loi de finances rectificative contenant

le pacte 
de compétitivité du gouvernement ?

 

 

Nicolas Sansu. On reste toujours 
dans les mêmes recettes, qui ont toujours lamentablement échoué. 
On va transférer

des prélèvements 
des entreprises vers les ménages, 
en espérant que cette soi-disant 
baisse du coût du travail servira

l’emploi. Or, ça fait trente ans que cette logique est à l’œuvre, avec 
les résultats que l’on connaît. Ce qui est extraordinaire,

c’est qu’en juillet, toute la gauche s’était retrouvée 
pour battre en brèche le projet 
de Sarkozy de mettre en place


la TVA dite antidélocalisations, 
qui prévoyait une baisse des cotisations 
sociales compensée par une hausse 
de la TVA.

Si les dispositions 
ne sont pas exactement les mêmes, c’est exactement le même principe 
qui est adopté aujourd’hui :

on promet aux entreprises une baisse de la masse salariale, sans aucune contrepartie, 
et on reporte le coût

sur les ménages de deux façons. D’abord, par la TVA et la « fiscalité écologique », et ensuite par la baisse des dépenses

publiques.

Le gouvernement crée une situation un peu paradoxale : vérité en deçà 
des vacances d’été, erreur au-delà…

 

La commission des Finances a quand même apporté des précisions 
sur la transparence et confié


aux partenaires sociaux le soin 
de définir les contreparties…

Nicolas Sansu. Le seul changement 
qui a eu lieu est l’introduction 
de quelques règles pour la négociation sociale

sur les contreparties. Comprenez bien : ce ne sont pas 
les parlementaires qui vont fixer les contreparties.

C’est invraisemblable : il ne suffit pas d’écrire que l’on préférerait que ces mesures servent à l’emploi, qu’on ne veut pas

que les dividendes augmentent. Cela sert juste à fixer le champ des négociations sociales, ça ne fixe rien. Et les salariés

partent avec un gros handicap dans ces négociations : le gouvernement 
a conforté le patronat face à eux.

 

Mais l’objectif du gouvernement est pourtant celui de renverser la vapeur, concernant l’emploi,

et d’arriver à 300 000 nouveaux emplois fin 2013…

Nicolas Sansu. Pour cela, il faudrait moduler les cotisations sociales 
et l’impôt sur les sociétés en fonction de l’utilisation

des profits. Nos dispositifs doivent favoriser l’emploi, 
la formation et les salaires, et pénaliser la spéculation,

les charges financières, etc. Un dispositif aussi uniforme 
que celui qui nous est présenté, 
c’est tout sauf changer

les règles du jeu.

[Lire la suite]

Publié dans Competitivite, ECONOMIE, France, PCF, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

« Sécurisation de l’emploi » : Le Patronat cherche de nouvelles règles pour faciliter les licenciements

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2012

 

Négociation « sécurisation de l’emploi » :

Nouveau texte … toujours l’impasse pour les salariés et l’emploi

(CGT)

 

Alors que le chômage explose depuis dix-huit mois consécutifs,

le Patronat cherche de nouvelles règles pour faciliter

le licenciement. Il est certain que l’effet premier de ce projet

d’accord serait d’envoyer nombre de salariés pointer

à Pôle emploi.

Le 29 novembre au soir, le MEDEF a transmis aux organisations

syndicales un texte de plus de 70 pages intitulé :

« projet d’accord sur la sécurisation de l’emploi ».

En guise de sécurisation, le Patronat traduit dans le texte

les déclarations de Laurence Parisot : « pas d’accord sans acceptation du principe de flexibilité ». Effectivement en matière

de flexibilité ils « y vont fort » :

  • opération destruction du CDI en généralisant les contrats de projets et les contrats à durée indéterminée

intermittents,

  • contournement du licenciement économique par la création de nouvelles procédures,
  • encouragement du chantage à l’emploi au travers de la généralisation des accords dits « compétitivité emploi »,
  • difficulté plus grande pour la réparation aux prud’hommes (12 mois au lieu de 5 ans pour réclamer

des salaires, limitation des dommages et intérêts…),

  • possibilité d’un motif de licenciement imprécis,
  • obligation d’accepter un nouveau poste s’il est situé à moins de 50 km ou 1 h 30 de trajet…

En ce qui concerne les quelques sécurités envisagées, elles sont renvoyées à des négociations futures…

Et le Patronat ne daigne pas mettre un euro de plus pour l’emploi et la formation alors que les entreprises vont toucher

20 milliards d’euros d’aides supplémentaires au travers du crédit d’impôt.

Lire la suite

Vu sur : PCF Grésivaudan

Publié dans CGT, Chomage, Competitivite, France, licenciements, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 décembre 2012

 

L’hypnose est-elle dangereuse ? Faut-il en contrôler l’usage ?

 

Le billet de Théophraste R. dans Humour hypnos

L’effet d’hystéresis, vous connaissez ? C’est le retard de l’effet sur la cause,

la propriété d’un système qui tend à demeurer dans un certain état

quand la cause extérieure qui a produit le changement d’état a cessé ( Wikipédia).

Exemples :

-  un paquebot continue à avancer pendant des milles, moteurs coupés.

-  le PS n’est plus socialiste, mais la poussée impulsée dans l’opinion par Jaurès

et d’autres entretient l’illusion.

-  les gouvernements dits socialistes ayant eu dans le passé quelques gestes pour les petites gens, on dit

que ses ministres sont « de gauche » (y compris Manuel Valls ! Y compris Manuel Valls !).

-  Libération ayant été créé par Jean-Paul Sartre, ses lecteurs se la jouent intellectuels de gôche, ignorant

que le philosophe en userait aujourd’hui pour réparer les dégâts digestifs dus à une absorption exagérée

de prunes vertes.

-  Le Monde ayant été jadis « journal de référence », ses lecteurs ne veulent pas admettre qu’il appartient

à une fine triplette (banquier, haute-couture, peep-show) pro-états-unienne.

-  Marx ayant dit que la religion est l’opium du peuple, on en reste là, alors que l’opium, de nos jours, c’est la presse.

Théophraste R. (billetiste sévère mais juste).

PS. « Souvent, je regarde la télévision ; c’est horrible ! Parfois, je
l’allume ; c’est pire ! »
Patrick Timsit (cité de mémoire).

URL de cette brève :
http://www.legrandsoir.info/+l-hypnose-est-elle-dangereuse-faut-il-en-controler-l-usage+.html

Source : img_logo_lgs-300x37 dans POLITIQUE  29 novembre 2012

Publié dans Humour, POLITIQUE, Presse - Medias, PS | Pas de Commentaire »

Les Palestiniens sont « vulnérables à des meurtres de masse » (Lynn Gottlieb, rabbine aux États-Unis)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 décembre 2012

 

Vers quoi nous dirigeons-nous ?

Une réflexion sur le 74ème anniversaire de la Nuit de Cristal

 

 Les Palestiniens sont par Lynn Gottlieb

Étant donné la politique israélienne, les Palestiniens sont

« vulnérables à des meurtres de masse », écrit Lynn Gottlieb,

rabbine aux États-Unis, qui appelle à une véritable mobilisation

et à des sanctions contre Israël, comme il y aurait dû y en avoir

lors de la « Nuit de Cristal », en novembre 1938, il y a 74 ans.

par la rabbine Lynn Gottlieb

 

Rétrospectivement, La « Nuit de Cristal » révélait ce qui allait se produire : le regroupement et l’extermination

des Juifs d’Europe. La majeure partie de l’humanité n’est pas intervenue et, pire, a fait le choix de bloquer les efforts

des Juifs pour s’échapper. Tandis que le monde collaborait ou choisissait d’ignorer les implications de chaque étape

sur le chemin du génocide, les Allemands menaient à bien leurs plans, publiquement et dans l’impunité. De façon explicite

ou implicite, les Allemands soutenaient un régime d’une incroyable brutalité. Ils étaient là tandis que leurs voisins

et leurs amis juifs étaient regroupés et exterminés. Les actes de résistance collective non violente, telle que celui

du village du Chambon (où 5 000 Juifs furent sauvés) ont été rares.

J’ai grandi à Allentown, en Pennsylvanie, j’appartiens à la sixième génération de Juifs américains dans la tradition

du judaïsme réformé. Je reste étonnée par la sagesse de mes maîtres rabbiniques en réponse à la Shoah.

Des rabbins de ma jeunesse, j’ai appris à ne pas me barricader dans des épaisseurs de peur et de méfiance ;

ils m’ont plutôt appris à protester contre le racisme dans toutes ses hideuses manifestations publiques,

parce que « Plus jamais cela ! » signifiait « Plus jamais cela ! » pour tout le monde.

Ils m’ont enseigné que, quand l’un de nous souffre, c’est nous tous qui souffrons.

Ils m’ont appris que le silence face à l’injustice est une complicité avec l’injustice. Ils reliaient ces enseignements

à leur conception de la religion juive.

Je n’ai jamais imaginé que j’aurais à appliquer ces leçons aux actes de la communauté juive, en relation avec Israël.

Je supposais à tort que la Shoah nous avait en quelque sorte immunisés contre le fait de nuire à autrui, que nous avions

appris la leçon de la Bible : n’opprimez pas les autres, parce qu’il vous est arrivé d’être opprimés.

[Lire la suite sur UJFP ]

Creative Commons License

Publié dans GAZA - PALESTINE, IDEES - DEBATS - PHILO, Israel | Pas de Commentaire »

Pétition : Non au licenciement du délégué syndical CGT STEF TRANSPORT RENNES

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 décembre 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xv7f01

sur dailymotion

Par CGTTFECHAULNES

PETITION EN LIGNE + de 1200, SIGNEZ ET FAITES SIGNER ! :

Non au licenciement du délégué syndical CGT STEF TRANSPORT RENNES

Tract : Non au licenciement du délégué syndical CGT STEF TRANSPORT RENNES

Publié dans CGT, Chomage, Emplois, France, Justice, licenciements, PETITION, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...1415161718
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy