• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

« Gracias », le nouvel album d’Ernesto Tito Puentes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 décembre 2012

 

Gracias maestro Ernesto Tito Puentes !

 

Le chef cubain nous invite, avec son big band, à danser

sur son CD Gracias, qui célèbre la France et son île natale.

Il vient d’embraser le New Morning.

Abandonné en Europe lors d’une tournée par un producteur

sans scrupules, le trompettiste, compositeur, arrangeur

et chef d’orchestre Ernesto Tito Puentes a choisi, en 1952,

la France comme terre d’accueil, alors que Cuba vivait encore

sous la dictature de Batista. « De la France  je ne connaissais

que la Révolution et des chansons de Trenet », rappelle-t-il.

Lui, qui est issu d’une famille de musiciens et qui a été formé

à l’école exigeante du légendaire Arsenio Rodriguez, s’est peu

à peu forgé une place auprès de diverses têtes d’affiche

de l’Hexagone. Claude François, Michel Delpech, Eddy Mitchell, Joe Dassin,

entre autres, l’ont enrôlé dans leurs groupes respectifs.

En outre, il a intégré l’orchestre de l’Olympia, à l’époque où la prestigieuse salle parisienne possédait

une formation permanente pour accompagner les artistes qui se produisaient en ses murs.

L’exploit de Tito : son big band

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 Nada de Amor – Enesto TITO Puentes Big Band

http://www.dailymotion.com/video/x4x8dt

sur dailymotion

Par boutiknoar

Publié dans Culture, Musiqe | Pas de Commentaire »

Oscar Niemeyer, une vision poétique et utopique de l’architecture

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 décembre 2012

 

Hommage

Oscar Niemeyer, une vision poétique et utopique de l’architecture

 

Oscar Niemeyer, une vision poétique et utopique de l’architecture  dans Architecture niemeye2Marie-José Sirach

L’immense architecte est mort à cent quatre ans.

Visionnaire, grand humaniste, communiste,

Oscar Niemeyer a imaginé et bâtit des villes et

des monuments, des théâtres et des universités.

C’était un précurseur, un homme qui inventait

l’avenir chaque jour. Il fut un inlassable créateur, mettant son art au service de l’humanité. 

Il a révolutionné l’architecture. Fort de l’enseignement de son aîné Le Corbusier, Oscar Niemeyer a mis fin

au dogme rectiligne, à celui de l’angle droit pour libérer le trait, dessinant des courbes de béton qui ont su

défier les lois de l’apesanteur. En imaginant Brasilia, le siège du Parti communiste français à Paris,

le Volcan du Havre ou l’université de Constantine, il a créé des édifices à la fois monumentaux et sensuels

et fait entrer l’architecture dans la modernité.

[...]

Infatigable voyageur du bout du monde

 

niemeye1 Oscar Niemeyer dans Bresil

C’est avec ce même enthousiasme qu’il était communiste,

jusqu’au bout de sa vie.

« Communiste, je pense que le monde doit

changer, qu’un jour les choses seront

meilleures pour tous. Je dis toujours

aux étudiants que l’important n’est pas

d’être un bon professionnel mais

de connaître son pays, de connaître

le monde, d’agir contre la pauvreté, dans mon cas, d’être un bon communiste »,

confiait-il en janvier 1998 à Roland Leroy dans l’Humanité. La vie, il l’aura brûlée par tous les bouts, infatigable

voyageur du bout du monde, de New York à Alger, de Paris à Oviedo en passant par Rome. Il écrit, dessine,

esquisse sans relâche. S’exile en 1964 lors de la dictature et trouve refuge en France. Par l’entremise de Malraux,

il se voit confier quelques projets et non des moindres : la Maison de la culture du Havre, la Bourse du travail

de Bobigny, le siège national du PCF place du Colonel-Fabien et l’ancien siège de notre journal à Saint-Denis.

[Lire l’article complet]

Clic sur l’image pour consulter en ligne :

niemey dans Hommages

Publié dans Architecture, Bresil, Hommages, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 décembre 2012

 

UMP : le gaullisme nouveau est arrivé

Humour et Politique  dans Humour quebec1

Source : img_logo_lgs-300x37 dans POLITIQUE

URL de cette brève : http://www.legrandsoir.info/+ump-le-gaullisme-nouveau-est-arrive+.html

Publié dans Humour, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Bernard Arnault : Le prédateur du Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 décembre 2012

 

Bernard Arnault : Le prédateur du Nord dans Presse - Medias fakir3Par François Ruffin, 4/12/2012

Première fortune de France, quatrième fortune mondiale,

Bernard Arnault a bâti son empire sur un mensonge.

Qui a fait des victimes. Et qu’il s’efforce de cacher.

Tandis que la misère reste ici, lui exporte son pactole.

Du Val de Nièvre jusqu’à Bruxelles, notre Section Spéciale

a mené l’enquête pour traîner ce grand patron

devant le Tribunal Moral International.

 

 

Excusez-moi, on recherche cet individu. » Au Café du Centre, à Flixecourt, notre Section Spéciale tend

à la serveuse un portrait-robot : « Est-ce que vous l’auriez aperçu ? » Elle scrute le dessin, et nos mines

à nous, dans nos parkas de détective : «  Non, ça ne me dit rien. » Et de s’adresser à sa collègue,

plus ancienne : « Tu le connais, toi, ce bonhomme-là ? » L’autre fait la moue, secoue la tête en tirant

une Pelforth à la pompe : «  Nan, je vois pas. » On les met sur la voie : « Arnault, Bernard, il s’appelle.

Né le 5 mars 1949 à Roubaix, département du Nord. »

Toujours rien.

« Il est passé par ici, il y a une trentaine d’années… »

Non, rien de rien, elle ne se souvient de rien.

Notre filature piétinait.

Au Café des Sports, à L’Étoile, le bled à côté, un Paris-Match en main (titré « Pour le bonheur de sa fille,

Bernard Arnault reçoit au château d’Yquem princes, stars et barons de la finance »), on avait déjà sondé les âmes :

« Qui c’est celui-là ? demandait Gilette.

- Je l’ai jamais vu, appuyait sa voisine.

- Il a un beau costume. »

Autour de la table, pourtant, notre SSACP – Section Spéciale Anti-Crimes Patronaux – avait réuni des témoins

de ce massacre industriel. Des anciennes ouvrières du coin, des filatures, de la velveterie, du tissage,

qui avaient traversé la débâcle du textile d’un repreneur au suivant. « Vous ne savez pas qui c’est,

ce Arnault Bernard ? on insistait.

- Non.

- Mais vous avez travaillé chez Saint ?

- Oui. J’ai travaillé de 72 à 83 à Harondel. Et puisque ça a fermé, j’ai été mutée à Flixecourt. Comme Flixecourt

a fermé aussi, on m’a remutée à Sièges de France. A Sièges de France, ça n’a pas marché : j’étais couturière,

je me faisais insulter, on m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai fait de la dépression, et enfin j’ai été licenciée.

Mon mari aussi a été licencié, de chez Peaudouce. On a perdu notre maison neuve, et puis après ç’a été l’enfer.

L’enfer.  »

Tandis qu’elle tombait en « enfer », son bourreau de l’emploi grimpait au paradis. Se hissait sur les plus hautes

marches au palmarès des super-riches : première fortune de France, première d’Europe maintenant, quatrième

du monde. Mais trente ans plus tard, les victimes elles-mêmes avaient tout oublié. Jusqu’à son visage,

même son nom. De quels pouvoirs disposait-il pour ainsi effacer les mémoires ?

[Lire la suite sur Fakir]

la vidéo-teaser du dossier :  

http://www.dailymotion.com/video/xv9a8d

sur dailymotion

Par fakirpresse

 

fakir11 Bernard Arnault dans Presse - Medias

 

 

Pour lire le dossier complet, qui remonte aux origines de la fortune

de Bernard Arnault, démonte le mensonge sur lequel elle s’est bâtie…

Lisez le dernier numéro de Fakir en kiosques depuis le  24 novembre

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Une marche du Front de gauche pour les ouvriers de Florange

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2012

 

Mélenchon :

une marche du Front de gauche pour les ouvriers de Florange

 

Une marche du Front de gauche pour les ouvriers de Florange dans France melenflo

« Nous proposons aux salariés de faire

une marche de solidarité avec eux et,

s’ils en sont d’accord, nous, le Front de gauche,

nous organiserons cette marche », a proposé

le co-président du Parti de gauche ce samedi

soir, au 20 heures de TF1.

 

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, se rendra ce lundi dans ce cadre à Florange. De son côté,

Jean-Luc Mélenchon explique:  »Il faut que toute la France vienne à la rescousse des ouvriers de Florange

parce que tout le monde a compris qu’il ne s’agit pas seulement d’un bras de fer entre eux, le gouvernement

et M. Mittal, mais de la France contre la finance mondiale. »

Mittal pas le bienvenu

« Il a déjà acquis le groupe Arcelor par un coup de force, une OPA hostile qui n’a été possible qu’à cause de la stupidité

du gouvernement qui avait vendu les dernières actions de l’État. Nous avions mis sur la table, quand la sidérurgie

française a été nationalisée, 60 milliards pour la recapitaliser et nous l’avons vendue 10 milliards », a-t-il souligné.

« Donc M. Mitall n’a jamais été le bienvenu. M. Mitall est un gros menteur et ce n’est pas vraiment un sidérurgiste,

c’est un homme de la banque Goldman-Sachs dont il est membre du conseil d’administration » (…)

[Lire la suite sur humanite.fr]

Photo : Jean-Luc Mélenchon, soutien des ouvriers d’ArcelorMittal au Trocadéro à Paris, en avril 2012

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Parti de gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Politique industrielle | Pas de Commentaire »

CGT Métallurgie : «Le gouvernement doit se ressaisir»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2012

 

ArcelorMittal Florange :

«Le gouvernement doit se ressaisir» estime la CGT métallurgie

 

CGT Métallurgie : «Le gouvernement doit se ressaisir» dans CGT devert

Bernard Devert, dirigeant de la fédération 
de la métallurgie CGT

affirme dans l’Humanité qu’il faut organiser rapidement

« une rencontre entre syndicats, direction, élus et gouvernement

pour voir comment on fait pour redresser la sidérurgie. Et nous

demandons la même chose au niveau européen ».

Point de vue.

« Nous avons eu la confirmation, mercredi à Matignon, que l’accord conclu avec Mittal est vide. C’est la stratégie

de Mittal qui s’applique tout simplement, avec peut-être une compensation sur l’aménagement du plan social.

Une stratégie de réduction de la voilure en France et en Europe. Nous avons vu 
un premier ministre

et ses ministres en très nette difficulté pour justifier ce pacte avec la direction d’ArcelorMittal.

Comment maintenir des hauts-fourneaux pendant deux, trois ans, sans emplois, sans investissements ?

Et si cela redémarrait, avec qui et comment ? Aucune réponse.

Je rappelle que le rapport Faure, commandé par le ministère de l’Industrie, démontrait qu’il fallait à tout prix,

à Florange, sauver l’ensemble du site, un site non seulement viable, 
mais indispensable si on veut relancer

la sidérurgie 
en France et en Europe. Cet accord n’est pas viable.

Redressement productif

Le gouvernement doit se ressaisir : nous demandons 
une rencontre entre syndicats, direction, élus et

gouvernement pour voir comment on fait pour redresser la sidérurgie. Et nous demandons la même

chose au niveau européen, sachant que neuf pays sont atteints par la stratégie de Mittal. Nous avons là

l’occasion de donner un signe fort d’un redressement productif en France 
et en Europe.

Florange, la sidérurgie peut être un levier pour impulser une politique répondant au besoin des populations,

des pays, d’avoir une maîtrise de l’industrie, des capacités, des savoir-faire. Nous maintenons notre demande

de contrôle public sur Florange.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le petit Noël des enfants roms à Villebon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2012

 

Pour les roms, c’est Noël tous les jours ! !

 

Le petit Noël des enfants roms à Villebon dans France noel1

noel2 dans Justice

A partir de « Mediapart » envoyé par « Dazibaoued ». 

La nouvelle est tombée mardi 4 décembre, à 20 jours de Noël donc : expulsion des familles roms du terrain

des Petites Prairies à Villebon près d’Evry (où il fait particulièrement frisquet) sous huitaine à partir du dépôt

de l’ordonnance d’huissier. En décembre, tandis que de nombreux jeunes enfants y vivent ! Et oui, le juge

du TGI d’Evry a osé. Non la justice n’est pas toujours juste (lien).. ou plutôt ici le juge n’a pas suivi la loi

qui elle l’est. La trêve hivernale ? La circulaire interministérielle du 26 août 2012? Bof bof bof.

Alors qu’un élan de solidarité s’était mis en place depuis trois mois pour aider ces familles dont des enfants

avaient déjà subi les traumatismes dus à des expulsions précédentes, elles vont se retrouver de nouveau

chassées du lieu de vie qu’elles s’étaient vaille que vaille aménagé et pour les petits, de l’école

où ils venaient enfin d’être scolarisés.

[Lire la suite sur tziganes2.blogspot.fr]

Lire également :

Familles rom expulsées à Fontaine, comment continuer à scolariser les enfants ?

A Metz, une famille rom de Serbie en grand danger (pétition RESF)

Publié dans France, Justice, Politique nationale, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | 1 Commentaire »

Conditions de travail désastreuses, salaires de misère… : le lot quotidien des ouvriers des sous-traitants de Mattel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2012

 

INDUSTRIE DU JOUET

La poupée Barbie aurait-elle des penchants esclavagistes ?

 

Conditions de travail désastreuses, salaires de misère... : le lot quotidien des ouvriers des sous-traitants de Mattel dans CGT barbie

Par Ivan du Roy, Nolwenn Weiler

Salaires de misère, heures supplémentaires

excessives, exposition à de multiples produits

toxiques… Les conditions de travail

dans les usines chinoises fabriquant des jouets

pour le groupe Mattel – Barbie ou Fisher Price –

sont jugées indignes par des organisations

chinoises et européennes, qui ont enquêté sur place.

Ce qui n’empêche pas le leader mondial du secteur

de prétendre que ses produits sont conçus dans des conditions socialement responsables.

Visite virtuelle dans une usine chinoise.

Oh, la belle chambre de princesse pour la nouvelle poupée Barbie ! Ah, la jolie caserne de pompiers

de Fisher Price ! Alors que Noël approche, si vous souhaitez rester en contemplation devant les cascades

de jouets, ne pas gâcher votre plaisir et celui de vos enfants au pied du sapin, ni perdre vos illusions

consuméristes, Basta ! vous conseille d’arrêter ici la lecture de cette article.

Car la « compétitivité » de l’industrie du jouet à un prix. Un prix cher payé par le consommateur occidental,

vu les tarifs affichés, mais aussi par les ouvrières qui ont fabriqué et assemblé les composants de ces charmants

bibelots en plastique. En tout cas pour les ouvrières chinoises qui travaillent pour Mattel, leader mondial

de la conception, fabrication et vente de jouets. Le groupe états-unien commercialise notamment les marques

Barbie et Fisher price, et possède les licences pour les figurines de Superman et des Simpson.

En 2011, l’entreprise a réalisé 4,8 milliards d’euros de revenus et 590 millions d’euros de bénéfices. Une large

part des produits de Mattel sont fabriqués en Chine, où le groupe possède quatre de ses neuf usines, et où sont

basés la majorité de ses autres fournisseurs.

Santé et sécurité ? Connaît pas

Vous avez rêvé un jour de fabriquer une poupée Barbie ? Pas de problème ! Direction Foshan ou Shenzhen,

dans la région de Hong-Kong. Mattel n’est-elle pas, selon le magazine américain Fortune, l’une des

« 100 meilleures entreprises dans lesquelles travailler » ? Après avoir signé un contrat de travail quasi-vierge,

où parfois le salaire n’est même pas spécifié ni la date d’entrée dans l’entreprise, vous aurez droit à un briefing

d’environ quatre heures, histoire de vous mettre au courant des règles disciplinaires et de confidentialité

en vigueur dans l’usine. Côté santé et sécurité, bien que vous soyez amené à manipuler des produits chimiques,

une petite heure de formation suffira.

 

barbie1 China Labor Watch dans Chine

La loi chinoise prévoit bien trois jours de formation à la santé

et sécurité, mais cela nuit à la compétitivité. De toute façon,

il n’y a pas de gants pour manipuler les peintures et autres

cires chimiques, ni de masques pour les aérosols.

A l’usine Mattel de Foshan [1], au Nord de Macao, où se fabriquent

des Fisher Price, « les travailleuses chargées de nettoyer les jouets

avec des diluants chimiques toxiques ne sont pas autorisées

à porter des gants de protection ».

 

Et c’est parti ! Vous voilà sur une chaîne de production d’éléments pour les jouets. Vous travaillez avec une douzaine

de collègues. Objectif : fabriquer entre 109 et 136 pièces par heure. Vous avez intérêt à être endurant : légalement,

la journée est de 8h, mais les heures supplémentaires sont quasi systématiquement la règle, surtout lors des pics

de production. Ce sera donc plutôt 11h par jour, 26 jours par mois.

Ici, on travaille plus pour gagner plus : le week-end, l’heure supplémentaire est censée être payée 2,14 € (selon la loi).

Mais attention, le comptable de l’usine se trompe souvent. Dans l’usine d’un de nos fournisseurs, à Shenzhen

(près de Hong-Kong) [2], c’est plutôt 1,25 € l’heure. Si vous avez une réclamation, déposez-là auprès du comité

de représentation des travailleurs, s’il en existe un.

14 jours de travail, 1 jour de repos

[Lire la suite sur Basta !]

Lire également :

Signez l’appel lancé par Peuples solidaires, la CGT et CLW

Publié dans CGT, Chine, CONSO, ECONOMIE, Exploitation, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Grève des Sans-Papiers à Lille : l’État socialiste choisit la barbarie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2012

 

Expulsion des sans-papiers grévistes :

l’État socialiste choisit la barbarie

 

Mouvement des Jeunes Communistes du Nord  5 décembre 2012

 

Grève des Sans-Papiers à Lille : l’État socialiste choisit la barbarie dans France sspapier

Hier mardi 4 décembre vers 20h30,

les 120 sans-papiers en grève

de la faim qui occupaient l’ Église

Réformée de Fives, ont été brutalement

délogés par un incroyable déploiement

des forces de Police (GIPN, CRS

par dizaines de cars).

Ces dernières ont bloqué tous les accès

des rues adjacentes

alors qu’elles jetaient dehors,

sous la pluie par 0 degré, les sans-papiers en grève de la faim depuis 33 jours.

Cette violence inouïe est donc la seule réponse de l’État socialiste aux revendications légitimes portées

par cette lutte : la régularisation de tous les sans-papiers (à commencer par une liste élaborée par les grévistes

eux-mêmes), et le droit pour le Comité Sans Papiers 59 à la défense argumentée de tous les dossiers

par un rendez-vous mensuel en préfecture.

Les forces de Police et le pouvoir socialiste ont cherché cette nuit à briser le mouvement. Ils ont échoué.

Les grévistes de la faim, transportés par leurs camarades aux Hôpitaux environnants, semblaient déterminés

à poursuivre la lutte tant qu’aucune de leurs revendications n’était satisfaite.

En attente d’un communiqué du Comité des Sans Papiers, les Jeunes Communistes de Lille réaffirment

tout leur soutien à la lutte légitime des sans-papiers en grève de la faim. La démonstration de barbarie de ce mardi

4 décembre n’est qu’une raison supplémentaire pour continuer à se battre. Sans illusion sur le rôle joué

par les socialistes, nous avons conscience que seul le rapport de forces – par la mobilisation populaire sur le terrain –

permettra d’imposer un changement radical dans le traitement que l’État réserve aux travailleurs, aux êtres humains

qui vivent en France.

Nous poursuivrons donc la lutte aux côtés de nos frères et camarades sans-papiers, selon les moyens d’action

déterminés par le Comité Sans Papiers lui-même. Des manifestations de soutien étant d’ores et déjà programmées

cet après-midi mercredi 5 décembre à 18h30, et ce samedi 8 décembre à 15h, place de la République à Lille,

nous appelons à la mobilisation de tous pour être le plus nombreux à ces rassemblements.

Pas de justice, pas de paix !

Les Jeunes Communistes de Lille

spapier dans INFOS

Publié dans France, INFOS, Jeunes Communistes, LIBERTES, Politique nationale, PS, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Solidarité : « Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres enfants s’occupent d’eux »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2012

 

Les enfants des travailleurs sans terre du Brésil envoient des lettres

aux enfants palestiniens détenus en Israël

 

Solidarité : « Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres enfants s’occupent d’eux » dans Bresil enfants1

Soutenir le peuple palestinien au cours du Forum

Social Mondial « Palestine libre », à Porto Alegre

(RS) n’a pas été la seule initiative des adultes.

Le vendredi 30 novembre, un groupe d’enfants

du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre

(MST) a tenu un rassemblement en solidarité

avec les enfants palestiniens.

Les enfants sont des étudiants de l’école Nova

Sociedade, située dans une unité productive

des Sans Terre dans la municipalité

de Nova Santa Rita (RS). Lors de la cérémonie, ils ont présenté des poèmes et des chansons écrites spécialement

pour les Palestiniens. En outre, ils ont remis des tee-shirts, des photos, des lettres et des dessins réalisés

par les écoles du MST à travers tout le Brésil, qui doivent être envoyées aux enfants palestiniens qui sont détenus

dans les prisons israéliennes.

« Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres  enfants s’occupent d’eux»,

a déclaré Deusamar, du secteur de l’éducation du Mouvement des Sans Terre de l’État du Pará.

Le matériel a été remis à des activistes palestiniens présents au Forum. Après avoir reçu les lettres, la présidente

de la Campagne pour la libération des prisonniers en Israël, Abla Saadat, a remercié pour leur soutien

les organisations brésiliennes et a souligné l’importance de l’initiative. «C’est un geste qui semble petit, mais il est

très important pour nous », a-t-elle dit. En un geste de réciprocité, les Palestiniens ont orné l’école d’un drapeau

de la Palestine.

Selon Abla, qui est aussi l’épouse du militant et prisonnier politique Ahmad Sa’adat, environ 600 enfants palestiniens

sont arrêtés chaque année par l’armée israélienne pour des motifs tels qu’avoir jeté des pierres sur des soldats.

Actuellement, il y a 250 mineurs d’âge en prison (certains ont à peine 10 ans) qui subissent le même traitement

que les adultes.

[Lire la suite sur mouvementsansterre]

 

Publié dans Bresil, GAZA - PALESTINE, Solidarite | Pas de Commentaire »

1...1213141516...18
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy