• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 26 décembre 2012

Les Pilpa passent les fêtes dans leur usine pour ne pas voir leur outil de travail s’envoler

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Menacés de licenciements, les Pilpa passent les fêtes dans leur usine

 

Les Pilpa passent les fêtes dans leur usine pour ne pas voir leur outil de travail s'envoler dans Emplois pilpa_0

Les 122 salariés du glacier carcassonnais Pilpa

ont mis en place une surveillance non-stop

de leur usine pendant les fêtes pour empêcher

le propriétaire, le géant européen de la glace R&R,

de profiter des circonstances et de déménager

les machines, a déclaré mercredi le secrétaire CGT

du comité d’entreprise.

Comme ils l’ont fait depuis le 22 décembre et à Noël, les employés se relaieront le 31 décembre

et le 1er janvier pour effectuer un tour de garde devant les accès du site, traditionnellement fermé

pendant les fêtes de fin d’année, a indiqué Christophe Barbier, de la CGT. Pour la nuit, ils ont engagé

un vigile. Une alerte téléphonique est instituée et sur un coup de fil, une trentaine de personnes

pourraient se retrouver devant l’usine en moins d’une heure, dans l’éventualité où le propriétaire,

le géant européen de la glace R&R, entreprendrait de déménager ou de démonter les machines,

a-t-il dit. « On est vigilant : ces gens-là sont capables de déménager le matériel en plein PSE »

(plan de sauvegarde de l’emploi), que ce soit pour le réinstaller ailleurs ou pour l’empêcher de resservir

à un éventuel repreneur ou au personnel actuel dans une autre configuration, a expliqué le délégué syndical. 

« Pilpa est rentable »

Les Pilpa se battent depuis des mois pour empêcher la fermeture de leur usine,

annoncée par la direction en juillet 2012. Pilpa avait été rachetée quelques mois auparavant, en septembre

2011, par R&R, entreprise de droit anglais détenue par le fonds d’investissement américain Oaktree Capital

Management.

Les salariés soutiennent que Pilpa est non seulement rentable, mais d’une profitabilité supérieure à R&R

en France. Pour eux, leur rachat par R&R avait pour seuls objectifs de récupérer les licences pour les glaces

Oasis et Disney et de se débarrasser d’un concurrent. Sans machines, le personnel ne pourrait espérer être

repris ou mener à bien le projet actuellement à l’étude de se constituer en coopérative, a-t-il dit.

La justice annule le plan social

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Emplois, France, licenciements, Luttes, SOCIAL | 1 Commentaire »

Fukushima : « Le sacrifice nucléaire de nos enfants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Le sacrifice nucléaire de nos enfants

 

 

Fukushima :

Dr. Helen Caldicott est pédiatre, spécialiste en fibrose kystique et présidente

fondatrice de Physicians for Social Responsibility qui, au nom d’un groupe

de coordination plus grand, a reçu le prix Nobel pour la Paix en 1985.

Il semble que ce texte n’a pas été assez diffusé, c’est pourquoi j’en reproduis

ici la traduction française, ainsi que les liens vers les versions anglaise,

allemande et japonaise. 

 

Le sacrifice nucléaire de nos enfants :

14 recommandations pour aider le Japon contaminé par la radiation.

Par Helen Caldicott, M.D. – Le 24 Août 2012

 

« En voyage à Cuba en 1979, j’ai été frappée par le nombre de panneaux publicitaires en bord de route

affichant ces mots « Nos enfants sont notre patrimoine national ».

Ces mots résonnèrent dans mon âme de pédiatre car je les trouve tellement vrais. Mais comme l’affirme

Akio Mastsumura dans son article, nos enfants sont actuellement sacrifiés sur l’autel des programmes

politiques et nucléaires des Nations unies pour la survie des hommes politiques, dont la plupart sont

des hommes, ainsi que pour des raisons de « sécurité nationale ».

Le problème dans le monde actuel est que les chercheurs ont oublié le commun des mortels à leur niveau

d’entendement de la science. Savent-ils qu’une mauvaise application de la science, et notamment

de la science nucléaire, a détruit et continuera à détruire une grande partie de l’écosphère et de la santé

humaine ?

A vrai dire, la plupart des hommes politiques, d’affaires, des ingénieurs et des physiciens nucléaires

ne comprennent manifestement rien à la radiobiologie, et notamment quant à savoir comment la radiation

provoque le cancer, les déformations congénitales et les maladies génétiques qui se transmettent

de génération en génération. Ils ne reconnaissent pas non plus que les enfants sont vingt fois plus sensibles

au rayonnement que les adultes, que les fillettes sont deux fois plus vulnérables que les petits garçons

et les fœtus bien plus encore.

D’où la réaction ridicule et irresponsable des hommes politiques japonais au désastre de Fukushima,

non seulement parce qu’elle repose sur une ignorance totale mais aussi parce qu’elle est influencée par les liens

politiques qu’ils entretiennent avec TEPCO (Tokyo Electric Power Company) et l’industrie nucléaire, qui ont

tendance à orchestrer une grande partie du débat politique japonais.

L’accident de Fukushima a libéré 2,5 à 3 fois plus de radiations que Tchernobyl alors que le Japon a une population

beaucoup plus dense et importante que l’Ukraine, le Belarus et la Russie ; étant donné également qu’un million

de décès attribués à Tchernobyl sont survenus dans les 25 années après cet accident, on s’attend à ce que plus

d’un million de Japonais succombent aux retombées de Fukushima au cours des 25 prochaines années. Cependant,

pour cette génération, le temps d’incubation du cancer à la suite de l’exposition à la radiation peut varier entre

2 et 90 ans. Ce constat s’applique donc aussi à toutes les générations japonaises futures qui seront exposées

à un environnement et à une alimentation radioactifs.


[Lire la suite sur Dazibaoueb]

Article original sur fukushima.over-blog.fr

source traduction française : http://akiomatsumura.com/wp-content/uploads/2012/08/Helen-Caldicott-article-French-sep-12.pdf 

Publié dans Japon, Nucleaire | Pas de Commentaire »

Ça sent le sapin : « Jouer à se faire un corps de rêve avant les fêtes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Deux petits jeux convenables à dormir debout par Sophie Loubière¹

 

Ça sent le sapin :

Illustration : Zcape Site internet : http://zcape1.deviantart.com/

Ça sent le sapin (1/8). Notre série de huit nouvelles noires

pour les lecteurs de l’Humanité pour les fêtes de cette fin

d’année 2012.

À lire dans l’Humanité d’aujourd’hui :

Noël à Buchenwald, par Roger Martin.

 

1) JOUER À SE FAIRE UN CORPS DE RÊVE AVANT LES FÊTES

Aujourd’hui, nous vous proposons de jouer à un petit jeu convenable

qui aura l’avantage de faire de vous le point de mire de toute votre famille

le soir du réveillon. Car, Jean-Paul, il faut bien l’avouer, jusqu’à présent,

vous n’avez guère brillé devant votre épouse Véronique, tatie Davina

et vos enfants Renaud et Mercedes. Et que dire de mamie Bernadette

et papi Jacques qui ont toujours eu en horreur la mécanique automobile

et les odeurs d’huile de vidange ? Il est vrai, Jean-Paul, que votre métier de mécanicien ne peut rivaliser

avec celui de présentateur du Tac o Tac et qu’entre Vincent Perrot et vous, la belle-famille aurait tôt fait

son choix. Rassurez-vous : grâce à notre petit jeu matinal, vous allez vous fabriquer un corps de rêve

avant les fêtes aussi vite que vous changez une Durit.

Pour la préparation de ce jeu, vous avez besoin du matériel suivant :

[Lire la suite]

humanite dans l'Humanité le 24 Décembre 2012

¹ Sophie Loubière, romancière et animatrice radiophonique. (France Inter : Parking de nuit  France Info : Info polar, Chroniques)

Dernier ouvrage paru : l’Enfant aux cailloux (Fleuve noir) Prix Lion Noir 2012 et Prix de la ville de Mauves 2012.

 

Publié dans Culture, l'Humanité, Litterature, Polar | Pas de Commentaire »

Dans l’Huma d’aujourd’hui : le douloureux exode des Maliens vers le Niger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Ce mercredi dans l’Humanité :

le douloureux exode des Maliens vers le Niger

 

Dans l'Huma d'aujourd'hui : le douloureux exode des Maliens vers le Niger dans AFRIQUE huma2612

Plus de 12 000 personnes ont quitté le nord du Mali

et se sont réfugiées à Niamey, dans la capitale

nigérienne, pour fuir les exactions commises

par des groupes islamistes qui se sont installés

dans leur région.

Reportage de notre envoyée spéciale.

Pour Maurice Ulrich, qui signe l’édito du jour :

« On peut s’interroger sur la lecture que fait la France

de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU ».

 

Les témoignages que nous publions dressent un tableau

effarant de la situation au nord du Mali. Les groupes armés

qui ont pris le pouvoir violent, rançonnent, mutilent,

détruisent en se réclamant d’une caricature monstrueuse

de l’islam.

Comment ne pas comprendre ces jeunes Maliens contraints de fuir leur pays mais qui n’ont qu’une idée,

y retourner pour en finir, par les armes, avec cette barbarie. On comprend de même l’inquiétude et le sentiment

d’urgence absolue du député touareg Bajan Ag Hamatou, et particulièrement en ce qui concerne le recrutement

des jeunes Maliens, par force ou par corruption, par le Mujao (Mouvement pour l’unicité du djihad en Afrique

de l’Ouest).

Il faut mettre un terme à cette situation, dont on peut rappeler qu’elle est une des conséquences

de l’intervention franco-anglaise en Libye.

La résolution adoptée jeudi dernier par le Conseil de sécurité de l’ONU, à l’unanimité, valide le principe

de l’envoi d’une force africaine, baptisée Afisma, au nord du Mali, et émanant de la Cedeao (la Communauté

économique des États d’Afrique de l’Ouest). Mais, et ce n’est pas une figure de style, la même résolution

précise bien qu’il ne s’agit que d’une option en dernier recours. En revanche, elle insiste toujours sur la recherche

d’une solution politique, passant par des accords entre Bamako et les groupes islamistes ou touareg, désormais

en conflit entre eux, assortis de leur renoncement au terrorisme.

On peut trouver cette perspective insatisfaisante, mais on peut s’interroger sur la lecture par la France

et par la voix du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de cette position du Conseil de sécurité,

dont la France fait pourtant partie. Dans une interview publiée par la Croix, ce dernier déclare non seulement

que l’intervention militaire pourrait avoir lieu dans les prochains mois, mais aussi que « pour l’instant, il n’y a pas

de solution politique ». En d’autres termes, le choix de la France semble fait, qui annule même, de fait, la recherche

de toute solution politique, quand bien même elle n’existerait pas « pour l’instant ».

Mais il y a plus. Car quoi que l’on ait dit, la France serait bel et bien partie prenante de l’opération militaire,

au-delà d’un simple rôle de conseil et de coordination. 400 hommes des forces spéciales françaises viendraient

s’ajouter aux 3 300 hommes annoncés de la force africaine. C’est dire que se rejoue ici un scénario déjà éprouvé

où la France, sous couvert de l’ONU, entend gérer à sa main les affaires africaines.

[Lire la suite]

 

Publié dans AFRIQUE, France, l'Humanité, Mali, Niger, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Énergie : une première extension des tarifs sociaux loin des promesses du gouvernement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Énergie : une première extension des tarifs sociaux

loin des promesses du gouvernement

 

Énergie : une première extension des tarifs sociaux loin des promesses du gouvernement dans Energie energie

Une première extension des tarifs sociaux de l’électricité

à certains ménages modestes est entrée en vigueur

mercredi, en attendant une mesure équivalente pour le gaz

dans les jours à venir.

Une mesure qui ne répond que partiellement à la promesse

du gouvernement, les députés et sénateurs du Front de gauche

réitèrent leur demande d’adoption immédiate de la proposition de loi relative à l’urgence sociale.

Au total, 830.000 personnes supplémentaires doivent bénéficier de ces tarifs légèrement réduits

chez EDF et GDF Suez avec ces mesures, selon la ministre de l’Énergie, Delphine Batho, qui avait promis

ce coup de pouce le 10 décembre. Outre les personnes bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU)

complémentaire, les personnes éligibles à l’aide pour une complémentaire santé (ACS), soit un plafond

de revenus 26% supérieur, pourront également en bénéficier.

Le « tarif de première nécessité » pour l’électricité (TPN) instauré en 2005, permet d’obtenir une réduction

de facture de 90 euros par an en moyenne. Le « tarif spécial de solidarité » du gaz, ou TSS, a été quant à lui

créé en 2008 et offre une réduction de l’ordre de 156 euros par an en moyenne. Mais cette extension

des tarifs sociaux ne répond que partiellement à la promesse du gouvernement de les étendre au total

à plus de 4 millions de foyers (soit 8 à 9 millions de personnes). Celle-ci impose de passer par la loi,

selon le gouvernement. Cette vaste extension figurait au départ dans la proposition de loi du député PS

François Brottes sur l’énergie. Mais celle-ci a été retoquée par le Sénat fin octobre, et le gouvernement a

voulu agir pour l’hiver.

Les groupes des députés et des sénateurs Front de gauche ont lancé une pétition appuyant leur propre version

de la loi Brottes sur l’énergie, rejetée au Sénat car instaurant un bonus-malus néfaste aux ménages précaires.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Energie, France, Front de Gauche, PETITION, POLITIQUE, Politique nationale, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy