« Garde la frite Gégé ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2012

 

Faux Buzz Facebook : Garde la frite Gégé !

 

Par Nordine Idir, Secrétaire Général du MJCF

Hier, notre camarade Paul le Guilly, administrateur

du groupe facebook « soutien à Gérard Depardieu »,

qui a recueilli plus de 50 000 soutiens, revenait

dans l’émission « Le Petit Journal » sur l’historique

de ce qui n’a pas tardé à enflammer des médias peu

scrupuleux tels que BFM TV.

En 2011, lorsque Paul créée ce groupe humoristique

alors que l’acteur est accusé d’avoir uriné publiquement

dans un avion. Mais un an plus tard,

alors que les médias dominants cherchent à nous apitoyer

sur le sort d’un acteur multi-millionnaire soi-disant spolié par la fiscalité française, le nombre de soutiens

de cette page ne manque pas d’augmenter, et BFM-TV s’en empare quelques heures plus tard, en en faisant

le véritable buzz du moment. Si manifestement notre camarade n’est pas « ni de droite ni de gauche »,

on ne peut en constater autant de la plupart des internautes qui soutiennent l’acteur-exilé fiscal qui n’en s’en

cachent pas : « La France forte ! Non à la gauche ! » ; « Il fallait voter Marine pour sauver tout ça » ;

« A bas le mariage pour tous/Fidèles Sarkozystes de l’UMP » ; « va te faire sauter par un arabe communautaire

et ferme ta gueule ». De discutables soutiens pour de discutables méthodes journalistiques.

Tout ceci est révélateur d’une manière de construire l’actualité. Révélant son identité, notre camarade

retrouvant l’anonymat, pourra, comme tout un chacun, méditer ceci : pour que l’un des représentants locaux

ou nationaux du MJCF, 1e organisation politique de jeunesse, forte de plus de 12 000 membres, active

dans plus d’une cinquantaine de départements, puisse passer dans les médias, il faudrait qu’il soit… de droite !

Bien loin de l’empressement de certaines chaînes télévisées à faire de l’acteur-exilé fiscal le premier

martyr de France, ce sont 85 000 travailleurs dont on a liquidé l’emploi en un an, alors que ce sont 140 000

jeunes qui quittent le système éducatif chaque année sans qualification, alors que ce sont 3.6 millions

de personnes qui souffrent de mal-logement, mais celles-là, qui pour en parler ?

Les  jeunes communistes, qui comme tous les jeunes, vivent dans un monde où on ne cesse de nous

abreuver de notions abstraites : « la liberté » ; « les enfers fiscaux », voudraient pourtant pouvoir

parler de leur réalité quotidienne.

[Lire la suite sur jeunes-communistes.org]

Source illustration : Moissac au Coeur

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy