• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 décembre 2012

Ah ! Néchin…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 décembre 2012

 

Gérard Depardieu nous joue l’avare mais ce n’est pas un rôle de composition

 

Ah ! Néchin... dans France depardieu-300x200Après Bernard Arnaud, la plus grande fortune de France,

voici au tour de Gérard Depardieu, l’acteur français le mieux payé,

de succomber aux charmes fiscaux de la Belgique. Inquiétante

épidémie qui commence sérieusement à gréver les recettes

budgétaires de l’État. Cet exil fiscal qui n’empêche pas l’admiration

pour l’inoubliable interprète des « valseuses » est insupportable.

Sa carrière n’en déplaise à son talent, il la doit aussi

à ses compatriotes. En refusant de payer ses impôts,

de participer à la solidarité nationale, le très oubliable soutien de Nicolas Sarkozy durant la dernière campagne

électorale, entache durablement son image auprès des Français. A l’heure où la France connait un record

de pauvreté, 8,6 millions de pauvres, Gérard Depardieu nous joue l’avare mais ce n’est pas un rôle

de composition.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Lire également :

Obelix chez les Belges

Visite indiscrète chez les exilés fiscaux en Belgique

La Belgique, un pays qui parle à l’oreille des riches

Publié dans France | 1 Commentaire »

Choc de compétitivité :  » on enrichit les riches et on fait payer la facture aux travailleurs « 

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 décembre 2012

 

Le « choc de compétitivité » :

un cadeau de plus au grand patronat

 

Choc de compétitivité : Hollande et ses ministres « socialistes » ont beau essayer,

ils ne parviennent pas à nous présenter la réduction

des impôts des capitalistes et l’augmentation de la TVA

comme une mesure de « justice sociale ».

Et pour cause : on enrichit les riches et on fait payer

la facture aux travailleurs. Les 20 milliards offerts aux capitalistes

– en particulier aux grands groupes – seront remplacés

pour moitié par une hausse de la TVA, qui passera à 20 %, et par des taxes dites « écologiques »

(3 milliards de recettes).

L’autre moitié viendra de nouvelles coupes dans les dépenses publiques, ce qui signifie des emplois en moins

et une dégradation supplémentaire des conditions de travail et du fonctionnement des services publics.

Le premier ministre Ayrault prétend que cette mesure « incitera les grands groupes (…) à créer et maintenir

des emplois en France ». Comme les capitalistes payeront moins d’impôts, dit-il en substance, ils investiront

davantage.

Mais nous savons que ce n’est pas faute d’argent que les capitalistes n’investissent pas. Ce n’est pas faute

d’argent, non plus, qu’ils mettent des dizaines de milliers de travailleurs au chômage, tous les mois. Pendant

toutes ces années de crise – au cours desquelles les investissements ont stagné ou baissé, selon les secteurs –

les profits des « grands groupes » que cite Ayrault ont augmenté ! Qu’on nous explique, dans ces conditions,

pourquoi un cadeau de 20 milliards d’euros changerait quelque chose ?

Ayrault déclare que l’investissement effectif de cet argent sera « contrôlé ». Or, ce n’est pas la première fois

qu’on fait des cadeaux fiscaux aux capitalistes et on sait d’expérience que de tels contrôles sont impossibles.

[Lire la suite sur La Riposte]

Publié dans Competitivite, France, Politique nationale | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy