• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 10 décembre 2012

Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Claire Chazal au journal de 20h du 8 décembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xvpp0b

sur dailymotion

Par lepartidegauche

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Grèce : le piège !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

Grèce : le piège ! dans Austerite grece1

 

Vu sur Moissac Au Coeur

Publié dans Austerite, Grece, Humour | Pas de Commentaire »

OIT – Rapport mondial sur les salaires : « davantage du gâteau national est allé aux profits, et moins aux salariés »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

TRAVAIL

Des salariés plus productifs, mais moins payés

 

OIT - Rapport mondial sur les salaires : Par Ivan du Roy (10 décembre 2012)

Voilà une information qui devrait déplaire

aux tenants de la « compétitivité » : entre 1999 et 2011,

la productivité des salariés dans le monde a progressé

trois fois plus vite que les salaires moyens.

« Pour le dire simplement, davantage du gâteau national

est allé aux profits, et moins aux salariés »,

résume l’Organisation internationale du travail (OIT),

suite à la publication de son rapport mondial

sur les salaires, ce 7 décembre.

« La part des salariés dans le revenu national s’est rétrécie dans la plupart des pays, provoquant

un mécontentement populaire et augmentant le risque de troubles sociaux », souligne l’OIT.

 

the_abyss_of_inequality_307515 OIT dans Competitivite Dans les économies développées, la part de la rétribution

du travail est passée de 75% du revenu national, à 65%.

A l’échelle de la France, cela signifie qu’aujourd’hui

environ 200 milliards d’euros [1] ont été transférés

de la rémunération du travail vers la rémunération du capital

et les marchés financiers.

En trente ans, la part des dividendes dans les revenus

distribués a été multipliée par trois , passant de 4%

à 13%. Vous avez dit compétitivité ?

Pire : désormais, au prétexte de l’austérité, les salaires au sein des économies développées commencent à

baisser. En Grèce, le revenu minimum a ainsi été amputé de 22%. Résultat :

« Les travailleurs pauvres représentent plus de 7% de l’ensemble des travailleurs aux États-Unis

et 8% en Europe », ajoute l’OIT. Au sein des pays émergents, si les salaires continuent de croître, ils subissent

la même pression de la part de la finance. « Même en Chine, où les salaires ont triplé au cours de la décennie

écoulée, la part du revenu national qui revient aux salariés a baissé », pointe l’organisation. Les disparités entre

salariés restent très fortes : un ouvrier grec du secteur manufacturier (13 dollars de l’heure) gagne dix fois plus

que son homologue philippin (1,40 dollar), mais presque trois fois moins que son camarade danois (35 dollars).

Notes

[1] 10% du revenu national brut de 2011.

Source : Basta !

Illustrations ajoutées par nous

Creative Commons License

Publié dans Austerite, Competitivite, EUROPE, Monde, PRECARITE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Et pendant ce temps-là, la glace fond…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

Changement climatique : Doha ne restera pas dans les annales !

 

Et pendant ce temps-là, la glace fond... dans Dessin de presse doha

Doha se devait de travailler pour limiter à 2°C

le réchauffement de la planète sans attendre

2015. L’Organisation météorologique mondiale

annonçait que la teneur de l’atmosphère en GES

avait atteint un nouveau pic en 2011.

Selon le Programme des nations-unies

pour l’environnement, si aucune mesure d’urgence

n’est prise, la hausse de la température moyenne

de la planète au cours du siècle sera de 3 à 5°C.

 

 

Après 15 jours de débat, la conférence de l’ONU sur le climat s’est conclue par un accord à minima.

Il donne naissance à l’acte II du protocole de Kyoto. C’est la pièce maîtresse de l’accord. Il engage l’Union

Européenne, l’Australie et une dizaine d’autres pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet

de serre d’ici 2020. Mais sa portée est essentiellement symbolique car les pays engagés ne représentent

que 15% des producteurs de GES dans le monde. Cet accord est déjà dénoncé par la Russie qui y voit

un passage en force. La délégation américaine a également dit « ne pas accepter » certains points

dans les textes annoncés comme adoptés.

Les pays du Sud attendaient des pays développés qu’ils s’engagent à verser 60 milliards de dollars d’ici 2015,

pour assurer une transition entre l’aide d’urgence de 30 milliards pour 2010-2012, et la promesse

des 100 milliards par an d’ici 2020. La perspective de mobiliser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020

avait été déjà adoptée en 2009 à Copenhague. Les grands pays bailleurs de fonds ont refusé de s’engager

sur une telle somme.

Que faire ? L’avenir de l’Humanité est entre les mains des peuples. Par leur action commune, ils sont les seuls

capables de faire bouger les choses. L’urgence est à la mobilisation. Depuis Copenhague on va d’échec en échec.

Les intérêts financiers dominent. Les gouvernements campent sur leur égoïsme. L’UE n’échappe pas

à ses contradictions. La France suit les directives européennes.

La France a fait officiellement candidature à la conférence sur le climat de 2015. D’ici là, le PCF contribuera

avec ses partenaires français et européen à élargir le rassemblement indispensable pour contraindre les états

à amorcer d’urgence le redressement nécessaire.

Communiqué du PCF – 10 décembre 2012

Illustration vue sur Dazibaoueb – Auteur : Large - Source : Large dessin de presse

Publié dans Dessin de presse, ECONOMIE, Environnement | Pas de Commentaire »

Tunisie : des cartouches made in Italy utilisées pour la chasse au gibier humain !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

Des cartouches made in Italy utilisées pour la chasse

au gibier humain en Tunisie

Par  Annamaria Rivera

Traduit par  Fausto Giudice

 

« Nobel Sport Italia produit et assemble tous les composants (…) pour réaliser des cartouches d’excellente

qualité aussi bien pour la chasse que pour le tir. La production de ces matières premières, les composants

ainsi qu’un système unique de chargement garantissent la fiabilité des cartouches NSI, qui sont proposées

depuis toujours aux chasseurs et aux tireurs du monde entier » (sic).

 

Tunisie : des cartouches made in Italy utilisées pour la chasse au gibier humain ! dans Italie gal1

« Du producteur au consommateur » : NSI revendique fièrement avoir produit plus de 3,4 milliards de cartouches

C’est ce qu’on peut lire sur le site ouèbe de l’entreprise italienne NSI – dont le siège social est à Milan 

et l’usine à San Giuliano Terme, dans la province de Pise, en Toscane. La publicité pour ses cartouches

« d’excellente qualité » vient d’avoir une sinistre confirmation fin novembre à Siliana, en Tunisie,

où ces produits made in Italy ont pu démontrer toute leur « fiabilité ».

Les policiers qui les ont tirées ont blessé presque 300 manifestants et en ont aveuglé une vingtaine.

Parmi les blessés graves, David Thomson, correspondant de France 24, qui se trouvait dans la foule canardée

par la police : malgré une opération, il garde quarante billes de plomb enkystées à une telle profondeur

dans son corps qu’il a été impossible de les extraire. L’implication de NSI dans cette sinistre affaire est prouvée

non seulement par les témoignages mais aussi par les photos : la marque de fabrique de Nobel Sport Italia

apparaît sur les tubes des cartouches à chevrotines.

Ne pouvant démentir, l’entreprise aurait affirmé que c’est sans doute une armurerie italienne qui les a fournies

à la police tunisienne, après les avoir remplies de plombs. Vous imaginez ça ? L’armurerie au coin de la rue

commerçant avec le ministère de l’Intérieur tunisienne.

Ce n’est pas la première fois que les forces de l’ordre tunisiennes tirent sur des manifestants avec des fusils

de chasse chargés de chevrotines. Elles l’avaient déjà fait les 12 et 13 juin derniers, au cours de la vague

de violences et de heurts qui avaient impliqué des salafistes et des jeunes des quartiers populaires.

[Lire la suite sur Tlaxcala]

Merci à Tlaxcala

Source : http://blog-micromega.blogautore.espresso.repubblica.it/2012/12/07/annamaria-rivera-caccia-ai-cinghiali-umani-in-tunisia-con-l%E2%80%99apporto-del-made-in-italy/
Date de parution de l’article original : 07/12/2012

Publié dans Italie, Police, Tunisie | Pas de Commentaire »

La précarité en accusation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

Dans l’Humanité, ce lundi, la pauvreté en accusation

 

La précarité en accusation dans l'Humanité huma1012

Premières victimes de la précarité et de la montée

du chômage, les jeunes devraient être au coeur

de la Conférence nationale de lutte contre l’exclusion

qui débute aujourd’hui et doit tracer les lignes

d’un plan visant à endiguer la pauvreté.

 

A lire dans notre édition :

  – La pauvreté frappe dur chez les jeunes

  – Vers un plan quinquennal contre l’exclusion

  – « Nous avons eu le sentiment d’avoir été marginalisés« ,

entretien avec Agnès Naton (CGT)

  – Mal et racines, l’édito de Michel Guilloux

 

A lire aussi :

Témoignage : « Même sans écart, je ne m’en sors pas »

 

Pour être embauchée après son stage, Alice, 24 ans, accepte d’être payée 600 euros par mois.

Loyer payé, il lui reste 310 euros.

Une somme de 624 euros mensuels. C’est ce qu’Alice gagne en tant qu’assistante de production. Officiellement,

elle ne travaille que huit jours par mois dans la petite boîte parisienne qui l’a embauchée, après cinq mois

de stage. Mais dans les faits, c’est souvent trois à quatre jours par semaine. Diplômée d’un master de réalisation

audiovisuelle et d’un Institut d’études politiques, cette grande blonde de vingt-quatre ans vit les difficultés

de son entrée sur le marché du travail comme un passage obligé.

« Je n’ai pas trop d’autres options », estime-t-elle. D’ailleurs, « mine de rien, le travail me plaît », assure-t-elle.

Ses tâches sont multiples et lui permettent, d’après elle, de commencer à se faire connaître dans le milieu. Alors,

elle a accepté ce contrat d’intermittence à 600 euros par mois, seule solution envisageable pour la garder

à l’issue de son stage, selon la direction de l’agence.

[Lire la suite]

A découvrir aussi dans l’Humanité :

  • Florange: Ayrault embourbé
  • Grand reportage: ArcelorMittal, de l’acier et des hommes
  • Egypte: premier recul de Morsi, la lutte continue
  • L’armée égyptienne, toujours un Etat dans l’Etat
  • Sport: Emmanuel Petit: « Il y a urgnece, le foot amateur se meurt »

 

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE, Politique nationale, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Au Sénat, Pierre Laurent demande à Jean-Marc Ayrault de rouvrir le dossier Florange

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

Sénat, questions au gouvernement du 6 décembre 2012.

Question de Pierre Laurent au Premier ministre Jean-Marc Ayrault sur Florange et l’avenir de la sidérurgie.

 

http://www.dailymotion.com/video/xvocbe

sur dailymotion

Par

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Politique industrielle, Senat | Pas de Commentaire »

C’est ça la droite décomplexée !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

Épisode 13 de la série « On leur fait un dessin ».

C’est quoi la droite décomplexée ?

http://www.dailymotion.com/video/xvr08m

sur dailymotion

Par

Tous les épisodes : www.pcf.fr/dessin

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Mais où est donc la cohérence de ce gouvernement ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2012

 

Santé, dépendance et petite enfance :

pas de crédit d’impôt pour les associations ?

 

Mais où est donc la cohérence de ce gouvernement ?  dans Assemblee nationale images-2Par Thierry Brun

Quel message veut faire passer le gouvernement ? Un amendement déposé

par plusieurs députés permettait aux entreprises sociales, en particulier

le secteur associatif, de bénéficier du crédit d’impôt de 20 milliards d’euros.

Il a été vidé de sa substance le 4 décembre.

 

 

Quelle est la cohérence de ce choix ?, interroge le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves),

qui représente des associations, coopératives et mutuelles, ce que l’on appelle l’économie sociale

et solidaire. Cette question est posée au gouvernement qui a vidé de sa substance un « sous amendement »

qui permettait d’étendre aux entreprises sociales, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)

de 20 milliards d’euros accordé, sans plafonnement, à toutes les entreprises lucratives, quel que soit leur taille.

Dans le sous amendement des quatre députés socialistes, Christian Eckert, rapporteur général du budget,

Laurent Grandguillaume, Marc Goua et Régis Juanico, les associations non lucratives, non assujetties à l’impôt

sur les sociétés, qui sont en concurrence directe avec les entreprises du privé lucratif, obtenaient un crédit

de taxe sur les salaires fixé à 6 %, « donnant ainsi au secteur non lucratif un avantage identique, ni plus, ni moins,

à celui offert aux entreprises redevables de l’impôt sur les sociétés », indique le Mouves.

Le sous-amendement devait être adopté au soir du 4 décembre en commission des finances de l’Assemblée

nationale, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances rectificative pour 2012, qui contient le CICE.

Il a été remplacé par un autre dispositif : « En instaurant un plafonnement de l’abattement à hauteur de 20 000 

euros, les députés ont choisi de faire bénéficier prioritairement la mesure aux associations de petite taille, en oubliant

les grandes associations qui sont en concurrence frontale avec les grandes entreprises lucratives ».

[Lire la suite sur politis.fr]

 

politis associations dans Austerite

L’hebdo du 6 décembre

 

Publié dans Assemblee nationale, Austerite, Competitivite, ECONOMIE, Petite enfance, POLITIQUE, Politique nationale, PS, SANTE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy