Espagne : Le retour des femmes au foyer ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

Le retour des femmes au foyer ?

 

Espagne : Le retour des femmes au foyer ? dans Droits des femmes 25nPar Esther Vivas  (membre de Izquierda Anticapitalista)

Ramener les femmes au foyer. Tel est, semble-t-il, ce que cherchent

les politiques actuelles de sortie de crise. Des politiques qui ont

une claire orientation idéologique, tant au niveau économique que social.

Dans la mesure où l’on coupe dans les services publics de base,

comme la santé et l’enseignement, et dans des prestations sociales

diverses, comme la Loi de Dépendance, il y a tout un travail de soin,

invisible mais nécessaire, qui finit par retomber, majoritairement,

sur les femmes. L’attaque frontale contre un État Providence en piteux état, de même que le transfert du coût

de la crise sur les secteurs populaires se fait sur notre dos.

Ce n’est pas pour rien que le système capitaliste se perpétue dans une bonne mesure à partir du travail domestique

non salarié que nous, les femmes, réalisons surtout au foyer. Une quantité de travail énorme, non rémunéré,

dont on ne peut se passer et dont le capitalisme a besoin pour subsister.

A peine arrivé au pouvoir, le gouvernement du PP (Parti populaire espagnol, ndlr) avait annoncé une réduction

de 283 millions d’euros dans la déjà très anémique Loi de Dépendance, l’entraînant au bord de la disparition.

Une mesure qui, outre qu’elle laisse quelques 250.000 personnes sans aide et rend quasiment impossible son octroi

à de nouveaux bénéficiaires, a augmenté la pression sur les femmes. Les soins qui ne sont déjà plus assumés

par l’administration publique retombent dans le domaine privé, dans le foyer et tout particulièrement sur les mères

et les filles de personnes dépendantes. Le bien être familial se maintient par l’augmentation du travail domestique.

Si, nous analysons les chiffres des personnes inactives en 2010 fournit par l’Institut National de Statistiques (INE) ;

96,4% des personnes qui avaient déclaré ne pas chercher du travail pour raisons familiales (élever les enfants,

s’occuper d’adultes malades, de personnes handicapées, etc.) étaient des femmes. Et dans la mesure où elles ont

des enfants, leur taux d’occupation diminue. Sans enfants, le taux d’emploi des femmes se situait à 77%,

tandis qu’avec enfants il était de 52%. (…)

[Lire la suite sur esthervivas.com]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy