Présidence de l’UMP : suite du feuilleton

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Fillon, Copé, Juppé : à l’UMP, c’est Dallas

 

Présidence de l'UMP : suite du feuilleton dans France filcop

François Fillon a menacé mercredi de saisir la justice pour contester

l’élection de son rival Jean-François Copé à la tête de l’UMP au nom

du refus du « mensonge », et annoncé qu’il renonçait à la présidence

du principal parti de l’opposition.

Le point sur le nouveau rebondissement concernant l’élection du président

de l’UMP.

 

   – Ce que veut François Fillon

Invité du journal de TF1, l’ancien Premier ministre a de nouveau demandé

     ¤ que soit « rectifié » le résultat du scrutin interne de dimanche en y intégrant

    les suffrages de 1.304 militants d’outre-mer dont son équipe a

découvert mardi soir qu’ils avaient été « oubliés »

     ¤ à Alain Juppé, président fondateur de l’UMP, d’assumer une direction collégiale transitoire dans l’attente

 d’ »une sortie de crise ».

     ¤ Si cette demande de médiation – que récuse Jean-François Copé – échoue, François Fillon saisira un tribunal

 car il dit ne pas avoir « confiance » dans les instances de l’UMP, dont Jean-François Copé était le secrétaire général

 depuis novembre 2010.

 

« L’UMP ne peut pas vivre sur un mensonge. La présidence de l’UMP ne peut pas reposer sur l’oubli – si c’est un oubli –

de trois départements », a justifié le député de Paris, portant ainsi à son paroxysme la crise que vit l’UMP depuis

dimanche.  »Imaginez-vous le président de la République française qui serait élu alors que trois départements français

n’auraient pas été comptabilisés dans son élection? C’est invraisemblable. C’est une erreur énorme, manifeste »,

a-t-il expliqué.

  • Ce que répond Jean-François Copé

[Lire la suite sur humanite.fr]

Laisser un commentaire