• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 22 novembre 2012

Sauvons les enfants de Gaza et empêchons la catastrophe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Sauvons les enfants de Gaza et empêchons la catastrophe dans GAZA - PALESTINE patrick-213x300

Sauver les enfants de Gaza et empêcher la déflagration régionale

par Patrick Le Hyaric

 

 

palestine dans International

Comme il y a quatre ans à la même époque, la barbare inhumanité tombe

du ciel sur Gaza. Gaza, bout de Palestine coupé de la Palestine, coincé entre Israël

et l’Égypte. Gaza, depuis tant d’années, enfermée, violentée, meurtrie, étouffée

sous un blocus d’un autre âge, victime d’un gouvernement autoproclamé,

opposé à l’autorité palestinienne, exerçant sur ce territoire un régime de fer et servant de repoussoir aux justes

demandes du peuple palestinien. Gaza qui grouille de la beauté de tous ses petits enfants. Ceux-là mêmes,

innocents, qui meurent encore et encore sous la grenaille du déluge de fer et de feu qui se cache derrière

ce froid nom de « pilier de défense ».

Comme il y a quatre ans, un autre code dit « plomb durci » faisait 1500 morts, pour la plupart des innocents,

et détruisait maisons, faubourgs, routes, usines et champs. Le rapport du juge Goldstone, mandaté

par les Nations-Unies, avait qualifié cette agression militaire de « crime contre l’humanité ». On attend toujours

que les autorités internationales en tirent les conséquences qui s’imposent. Faute de l’avoir fait, la direction

ultra-droitière israélienne se croit protégée. Elle l’est de fait.

Il y a quatre ans, l’offensive guerrière avait été déclenchée comme celle-ci, à la veille d’élections

législatives. Ainsi le nombre de femmes, d’enfants et de civils innocents, assassinés est l’enjeu du remplissage

des urnes à Tel-Aviv. Abject !

[Lire la suite sur PCF Maubeuge]

Publié dans GAZA - PALESTINE, International, Israel, POLITIQUE | 1 Commentaire »

PCF : Le Conseil national décide d’engager une grande campagne nationale contre l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Le Conseil national du PCF (21 nov. 2012) décide

d’une grande campagne nationale contre l’austérité

 

 

PCF : Le Conseil national décide d'engager une grande campagne nationale contre l'austérité dans Austerite pcf1Suite au rapport présenté par Olivier Dartigolles,

porte-parole du PCF, le conseil national a décidé

d’engager, avec le Front de gauche,

une grande campagne nationale contre l’austérité.

En France, des salariés, les organisations syndicales

ne baissent pas les bras. Des citoyens, des économistes,

des pans entiers de notre société n’acceptent pas l’idée

que la gauche va de nouveau se fracasser contre ce mur

de la finance. C’est aussi vrai en Europe.

C’est en pensant à ces forces disponibles que nous proposons une grande campagne nationale sur le thème

« l’alternative à l’austérité, c’est possible ». Le PCF propose au Front de gauche de s’y engager très fortement,

d’en faire notre feuille de route des six prochains mois, et d’y associer toutes celles et ceux qui veulent en être.

Nous proposons une implication citoyenne très large : grand meeting national de lancement avec une série

de réunions publiques en régions, organisation de votations citoyennes, de marches contre l’austérité, assemblées,

ateliers législatifs, journées de mobilisation sur des questions précises permettant de faire la démonstration

que des solutions existent. Nous allons proposer des mesures plus justes socialement et bien plus efficaces

économiquement.

La coordination du Front de gauche a réagi très positivement à cette proposition d’une grande campagne nationale

contre l’austérité dont l’objectif politique pourrait se résumer à une idée : dans six mois, nos concitoyens

qui se retrouvent dans des valeurs de gauche seront-ils résignés, abattus, où au contraire dans un esprit

de combativité contre l’austérité, mobilisés pour obtenir un changement de cap au nom de ceux qui ont fait le choix

du changement ?

-

> Le rapport d’Olivier Dartigolles :

Engager la contre-offensive face aux forces de l’argent et mettre le cap à gauche

Publié dans Austerite, France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Renault tente d’imposer en France « l’accord de la peur » signé en Espagne.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Aujourd’hui dans l’Humanité : Renault donne le LA

 

Renault tente d'imposer en France

Le constructeur automobile pousse les feux

de la flexibilité du travail. Il tente d’imposer

en France « l’accord de la peur » signé

en Espagne. C’est une véritable offensive,

un chantage, selon les mots de Maurice Ulrich

qui signe l’éditorial.

Renault a commencé son opération en Espagne et la

poursuit désormais en France. C’est 
un chantage,

il n’est pas d’autre mot. Alors que l’Espagne comptera

bientôt 6 millions de chômeurs, le groupe avait la partie

belle pour, en échange de quelques centaines d’embauches,

obtenir une baisse générale des salaires de 27,5 %

et une généralisation de la flexibilité. Il ne s’agit pas

de mesures propres à la situation espagnole.

Il prend appui sur cette bataille gagnée pour mener

sa bataille de France et a dévoilé ses batteries voici quelques jours.

Le maintien 
des sites de production contre des renoncements en matière de salaires, de contrats de travail, etc.

C’est de ce point de vue, à juste titre, que le président du groupe communiste à l’Assemblée nationale pose

cette question : quelle est la position du gouvernement alors que l’État est actionnaire de Renault à 15 % ? On peut aussi

se souvenir que Louis Schweitzer, qui a été lui-même le patron 
de Renault, déclarait, voici quelques jours, que le coût


du travail n’était pas le seul critère de la compétitivité.

Mais, au fond, ce n’est pas vraiment 
la compétitivité qui est en jeu. C’est le profit.
 Il n’y a pas un cas Renault, spécifique

à la situation 
de l’automobile en France. Nous sommes sous 
le coup d’une offensive du capitalisme absolument sans

précédent, en France, 
où elle est revendiquée par le Medef, et à l’échelle 
de l’Europe. Elle vise 
à faire baisser, on vient

de le voir, le coût du travail d’une manière drastique. À exploser la notion même de contrat de travail 
et les limitations

horaires, à généraliser la liberté de licencier. Ils appellent cela faire sauter les verrous.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, Espagne, Exploitation, France, l'Humanité, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Rétention 2011 : bilan critique des associations

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Sans papiers

Un plaidoyer pour une réforme de la rétention (vidéo)

 

Dans le rapport 2011, présenté mardi, cinq associations dénoncent une violation des droits

due aux procédures expéditives d’éloignement.

La rétention en 2011, bilan critique des associations

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Vidéo l’Humanité.fr

par

Interpellations abusives, enfermements inutiles, voire punitifs… Voilà un rapport accablant pour le système français

de rétention. Présenté hier par un collectif d’associations (France Terre d’asile, la Cimade, l’Ordre de Malte,

Forum réfugiés et Assfam), ce deuxième bilan dénonce les contournements des droits pratiqués par les administrations,

dans « le seul but de faire du chiffre ». Si on compte moins d’étrangers en situation irrégulière placés en 2011

dans un centre de rétention administrative (plus de 50 000, au lieu de 60 000 en 2010), cela « n’est pas le fruit

d’une volonté politique ».

Éloignements expéditifs

Ainsi, un quart des personnes étrangères ont été éloignées avant le 5e jour d’enfermement, donc avant d’avoir vu

un juge. Particulièrement touchés, les Tunisiens (56,1 %) et les Roumains (32 %), qui ont vu leurs effectifs grossir.

En cause, la dernière loi sur l’immigration, dite loi Besson, de juillet 2011, qui a « sophistiqué un peu plus la machine

à expulser », passant de 32 jours à 45 jours, la durée maximale de rétention, et repoussant le contrôle du juge

du 2e jour de rétention au 5e jour. « Ce recul de l’intervention des juges est en contradiction avec les principes

fondamentaux des lois de la République ! » s’insurge le rapport. Outre-mer, la situation est bien pire, puisque

les éloignements expéditifs sont devenus la norme.

Les associations appellent donc à une réforme urgente de la rétention administrative, pour que celle-ci devienne

« une exception ». Et demandent à la France de respecter enfin les engagements pris auprès de l’Europe.

texte Ixchel Delaporte, vidéo Alexandre Fache

 

Rétention 2011 : bilan critique des associations dans France humanite le 22 Novembre 2012

Publié dans France, Politique nationale, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Présidence de l’UMP : suite du feuilleton

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 novembre 2012

 

Fillon, Copé, Juppé : à l’UMP, c’est Dallas

 

Présidence de l'UMP : suite du feuilleton dans France filcop

François Fillon a menacé mercredi de saisir la justice pour contester

l’élection de son rival Jean-François Copé à la tête de l’UMP au nom

du refus du « mensonge », et annoncé qu’il renonçait à la présidence

du principal parti de l’opposition.

Le point sur le nouveau rebondissement concernant l’élection du président

de l’UMP.

 

   – Ce que veut François Fillon

Invité du journal de TF1, l’ancien Premier ministre a de nouveau demandé

     ¤ que soit « rectifié » le résultat du scrutin interne de dimanche en y intégrant

    les suffrages de 1.304 militants d’outre-mer dont son équipe a

découvert mardi soir qu’ils avaient été « oubliés »

     ¤ à Alain Juppé, président fondateur de l’UMP, d’assumer une direction collégiale transitoire dans l’attente

 d’ »une sortie de crise ».

     ¤ Si cette demande de médiation – que récuse Jean-François Copé – échoue, François Fillon saisira un tribunal

 car il dit ne pas avoir « confiance » dans les instances de l’UMP, dont Jean-François Copé était le secrétaire général

 depuis novembre 2010.

 

« L’UMP ne peut pas vivre sur un mensonge. La présidence de l’UMP ne peut pas reposer sur l’oubli – si c’est un oubli –

de trois départements », a justifié le député de Paris, portant ainsi à son paroxysme la crise que vit l’UMP depuis

dimanche.  »Imaginez-vous le président de la République française qui serait élu alors que trois départements français

n’auraient pas été comptabilisés dans son élection? C’est invraisemblable. C’est une erreur énorme, manifeste »,

a-t-il expliqué.

  • Ce que répond Jean-François Copé

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy