• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Sidérurgie : Sombre horizon pour Florange et Dunkerque

Sidérurgie : Sombre horizon pour Florange et Dunkerque

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2012

 

ArcelorMittal : sombre horizon pour Florange et Dunkerque

 

Sidérurgie : Sombre horizon pour Florange et Dunkerque dans ECONOMIE arcelor

Prévisions d’activités « plus moroses en 2013

qu’en 2012″, pas de redémarrage du haut

fourneau numéro 2 de Dunkerque et aucune

nouvelle concernant un éventuel

repreneur pour Florange…

Le comité central d’entreprise extraordinaire

d’ArcelorMittal, qui s’est tenu à Paris

ce lundi, n’augure rien de bon pour l’avenir, selon les syndicats.

Le détail des inquiétudes autour des activités européennes du géant sidérurgique ArcelorMittal :

  • Mauvaises prévisions économiques

Lors d’un comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire à Paris, portant sur la situation économique et industrielle

de la zone « Atlantique et Lorraine », la direction a dépeint « un tableau assez sombre », selon Jean-Marc Vécrin (CFDT).

Elle a indiqué que « la situation serait encore plus morose en 2013 qu’en 2012″ dans la « BD Nord », zone qui inclut

le nord de la France, Allemagne et la Belgique, comprenant 11 hauts fourneaux, dont cinq actuellement à l’arrêt

(2 à Florange, 2 à Liège en Belgique, 1 à Dunkerque), selon François Pagano (CFE-CGC).

Au troisième trimestre, le leader mondial de la sidérurgie s’est enfoncé dans le rouge, enregistrant une perte nette

de 709 millions de dollars.

« On s’inquiète vraiment pour toute la sidérurgie, pas seulement pour Florange », a commenté M. Vécrin.

  • Dunkerque : pas de reprise d’activité

La direction a annoncé que « le haut fourneau n°2 de Dunkerque (à l’arrêt pour maintenance depuis août, ndlr)

ne redémarrerait pas en janvier », a ajouté François Pagano, car « pour l’instant, les six hauts fourneaux en activité

dans la zone suffisent à répondre à la demande », selon elle.

ArcelorMittal a confirmé la poursuite des arrêts du haut fourneau de Dunkerque et de la ligne de traitement

de l’acier « packaging » de la partie « aval » de Florange, ainsi que des mesures de chômage partiel les accompagnant,

arguant d’une situation économique dégradée.

  • Florange : inquiétant statu quo

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire