États-Unis : que va-t-il faire de sa victoire ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

Dans l’humanité ce jeudi :

États-Unis : que va-t-il faire de sa victoire ?

 

États-Unis : que va-t-il faire de sa victoire ? dans ETATS-UNIS huma0811

Moins bien élu quand 2008, Barack Obama va devoir

affronter sans attendre plusieurs sujets sensibles

comme le surendettement, les relations avec l’Iran,

la mise en ɶuvre de sa réforme de la santé

et la défense du droit à l’avortement.

L’éditorial de Maurice Ulrich : Et Maintenant ?

L’Amérique 
du progrès 
qui attendait tant d’Obama

il y a quatre ans n’a pas réellement gagné.

Il fallait qu’Obama l’emporte pour que Romney soit battu.

Le candidat républicain va pouvoir prendre sa retraite de

milliardaire. Il s’en est fallu de peu, et le faible écart de voix,

contrairement à ce qui s’était passé il y a quatre ans,


où Obama l’avait largement emporté, montre à quel point

le président sortant a été à la peine, et pour cause.

Les États-Unis sont toujours plongés dans une crise profonde et le rêve américain a volé en éclats. La frénésie

médiatique qui nous a servi la campagne électorale 
du petit-déjeuner au souper a eu au moins un mérite.

Nous faire voir dans nombre de villes ces quartiers entiers dévastés par la crise, ces hommes et ces femmes

campant dans de misérables tentes à côté de leurs maisons dont 
ils ont été chassés, ces travailleurs

et ces retraités dormant dans leur voiture, ces services publics totalement 
à la dérive, ces villes tellement endettées

qu’elles ne payent plus leur personnel…

Au plan politique même, 
la personnalité d’Obama, d’une certaine manière, fait écran à cette autre facette

du « rêve » américain. Tout citoyen américain peut devenir président des États-Unis. 
À condition de mener campagne

avec un milliard de dollars.

Il est vrai qu’existe une autre Amérique, d’autres États-Unis, pour être plus précis. 
C’est celle des Indignés

de Wall Street qui disent 
« nous sommes les 99 % », celle qui place en tête 
des préoccupations 
des jeunes, les inégalités

entre les pauvres 
et les riches, celle qui aspire à la solidarité 
et à la tolérance. 
À l’exception 
de la Californie, 


où l’abolition de la peine de mort a été rejetée, les référendums qui accompagnaient dans plusieurs États l’élection

du président ont été marqués par une avancée des idées progressistes. Qu’il s’agisse du mariage homosexuel

ou du droit à l’IVG et à son remboursement.

[Lire la suite]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy