• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 novembre 2012

« Serge Dassault, prix de l’homophobe du jour »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

Mariage pour tous « Serge Dassault, prix de l’homophobe du jour »

 

« Serge Dassault, prix de l'homophobe du jour » dans France homophobie

Le mariage pour tous présenté ce jour en conseil des ministres

marque une étape importante pour l’égalité et l’émancipation

de toutes les personnes quelle que soit leur orientation sexuelle.

Ce progrès largement attendu dans la société française et pour

lequel bon nombre de combats politiques ont été menés,

ne passe toujours pas chez certains.

Le prix de l’homophobe du jour revient donc au sénateur

Serge Dassault tout nouveau spécialiste de l’histoire antique

et pour qui la fin de l’empire grec a pour origine l’homosexualité.

Quand on pense aux bêtises proférées par ce patron de presse détenteur d’un quotidien national, ajouté au fait

que comme élu de la république, il détient un mandat parlementaire lui permettant de voter les lois, il y a de quoi

s’inquiéter pour la qualité du débat démocratique en France.

N’en déplaise aux réactionnaires de tous poils qui ne cessent de déverser leur haine à l’image de Serge Dassault,

le mariage pour tous se fera ! Et le plus tôt sera le mieux.

Communiqué du Parti Communiste Français

A lire sur Humanité.fr :

Serge Dassault : « On veut un pays d’homos ? Dans dix ans il n’y plus personne »

 

Publié dans France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

La bataille de l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xupjwq

sur dailymotion

Par

Publié dans Emplois, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Grèce : Nouveau plan d’austérité voté dans la douleur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

Nouveau plan d’austérité voté en Grèce dans la douleur

 

Grèce : Nouveau plan d'austérité voté dans la douleur dans Austerite grece_11-300x150

Le parlement grec a voté dans la nuit un nouveau plan

d’austérité, prévoyant entre autre une nouvelle baisse

des salaires et retraites.

Le texte est passé d’une courte tête, à 2 votes près,

alors que 100 000 Grecs criaient leur colère

devant les portes du parlement.

« C’est eux ou nous ! », « Arrêtez le massacre ! »,  appelaient les banderoles des manifestants devant le parlement.

Ils étaient 100 000 à Athènes malgré le déluge de gaz lacrymogènes et pourtant les journaux du soir en Grèce

ont annoncé que la place était vide. La police a fini par disperser les manifestants dans la nuit à coup de leur tout

nouveau canon à eau. A croire qu’il n’y a pas de coupe budgétaire lorsqu’il s’agit de réprimer les manifestants.  

Les députés ont « commis le plus grand crime politique et social jamais commis contre le pays et le peuple »,

a déclaré Nikos Kioutsoukis, secrétaire général du syndicat GSEE du secteur privé.

La loi prévoyant 18,1 milliards de coupes budgétaires supplémentaires a tout de même été votée par 153 des 299

députés présents (sur un total de 300), au prix de dissidences au sein de l’alliance gouvernementale unissant

la droite aux socio-démocrates et au petit parti de gauche modérée Dimar. Six parlementaires du Pasok

et un conservateur n’ont pas voté oui, et ont été immédiatement radiés de leurs groupes parlementaires, tandis

que 15 députés du Dimar s’abstenaient, comme ils l’avaient annoncé, et le 16ème votait contre. Ce jeudi matin

un nouveau député a démissionné du Pasok, fragilisant encore davantage la majorité parlementaire de la coalition.

Le chef de l’opposition de gauche Alexis Tsipras a à nouveau réclamé des élections pour amener au pouvoir

un « gouvernement de salut social pour sauver le pays de la destruction et du chaos », après trois ans d’austérité

et cinq de récession qui ont mis au chômage plus du quart de la population active. Rappelons l’absurdité

de ces mesures imposées par l’UE et le FMI. Outre le suicide économique et les drames humains, la Troika impose

à la Grèce un double plan d’austérité de 32 milliards d’euros, pour finir par lui accorder un prêt (même pas une aide)

de 31 milliards.

humanitefr Alexis Tsipras dans FMI le 8 Novembre 2012

 

« En Grèce, les journalistes renouent avec la peur, l’autocensure et les pressions »

Publié dans Austerite, FMI "affameur des peuples", Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

États-Unis : que va-t-il faire de sa victoire ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

Dans l’humanité ce jeudi :

États-Unis : que va-t-il faire de sa victoire ?

 

États-Unis : que va-t-il faire de sa victoire ? dans ETATS-UNIS huma0811

Moins bien élu quand 2008, Barack Obama va devoir

affronter sans attendre plusieurs sujets sensibles

comme le surendettement, les relations avec l’Iran,

la mise en ɶuvre de sa réforme de la santé

et la défense du droit à l’avortement.

L’éditorial de Maurice Ulrich : Et Maintenant ?

L’Amérique 
du progrès 
qui attendait tant d’Obama

il y a quatre ans n’a pas réellement gagné.

Il fallait qu’Obama l’emporte pour que Romney soit battu.

Le candidat républicain va pouvoir prendre sa retraite de

milliardaire. Il s’en est fallu de peu, et le faible écart de voix,

contrairement à ce qui s’était passé il y a quatre ans,


où Obama l’avait largement emporté, montre à quel point

le président sortant a été à la peine, et pour cause.

Les États-Unis sont toujours plongés dans une crise profonde et le rêve américain a volé en éclats. La frénésie

médiatique qui nous a servi la campagne électorale 
du petit-déjeuner au souper a eu au moins un mérite.

Nous faire voir dans nombre de villes ces quartiers entiers dévastés par la crise, ces hommes et ces femmes

campant dans de misérables tentes à côté de leurs maisons dont 
ils ont été chassés, ces travailleurs

et ces retraités dormant dans leur voiture, ces services publics totalement 
à la dérive, ces villes tellement endettées

qu’elles ne payent plus leur personnel…

Au plan politique même, 
la personnalité d’Obama, d’une certaine manière, fait écran à cette autre facette

du « rêve » américain. Tout citoyen américain peut devenir président des États-Unis. 
À condition de mener campagne

avec un milliard de dollars.

Il est vrai qu’existe une autre Amérique, d’autres États-Unis, pour être plus précis. 
C’est celle des Indignés

de Wall Street qui disent 
« nous sommes les 99 % », celle qui place en tête 
des préoccupations 
des jeunes, les inégalités

entre les pauvres 
et les riches, celle qui aspire à la solidarité 
et à la tolérance. 
À l’exception 
de la Californie, 


où l’abolition de la peine de mort a été rejetée, les référendums qui accompagnaient dans plusieurs États l’élection

du président ont été marqués par une avancée des idées progressistes. Qu’il s’agisse du mariage homosexuel

ou du droit à l’IVG et à son remboursement.

[Lire la suite]

 

Publié dans ETATS-UNIS, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Incompréhension et déception des salariés de SET

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 novembre 2012

 

La justice ne veut pas de Scop pour les salariés de SET

 

Incompréhension et déception des salariés de SET dans Emplois set-300x150

Le tribunal de commerce d’Annecy a écarté mardi le projet

de reprise de l’entreprise de composants électroniques SET,

basée à Saint-Jeoire-en-Faucigny (Haute-Savoie)

par des salariés sous forme de coopérative (Scop),

lui préférant l’offre du groupe capitaliste

américano-singapourien K&S.

« Le tribunal a estimé que l’envergure financière du groupe K&S était bien plus importante que celle de l’offre

des salariés et que c’était un gage pour la garantie de l’emploi et le développement de l’entreprise », a indiqué

Pascal Metzger, salarié de SET. « C’est une très grosse déception. On a dépensé beaucoup d’énergie dans ce dossier.

On avait l’impression d’être dans l’air du temps », a-t-il ajouté.

Spécialisé dans l’assemblage de composants électroniques de très haute précision, SET, qui fait partie des leaders

mondiaux du marché des capteurs à infrarouge et qui occupe une position unique, en France et en Europe, a été

placée en redressement judiciaire en avril 2012 à la suite de difficultés financières. 32 des 42 salariés de l’entreprise

s’étaient associés pour monter un projet de reprise sous forme de Scop (société coopérative de production).

[Lire la suite sur humanite.fr]


À voir : « une petite leçon d’ultralibéralisme » filmée

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publiée le 29 oct. 2012 par

Vidéo : Déception pour les salariés de SET

 

Publié dans Emplois, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy