• Accueil
  • > France
  • > Mariage homo : le Conseil des ministres dit « oui »

Mariage homo : le Conseil des ministres dit « oui »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2012

 

Mariage homo : le Conseil des ministres dit « oui »

 

Mariage homo : le Conseil des ministres dit

Première grande réforme de société du quinquennat,

le projet de loi ouvrant la voie au mariage et à l’adoption

pour les couples de même sexe a franchi mercredi l’étape

du Conseil des ministres alors qu’il reste l’objet

d’une opposition virulente de la droite et des églises

mais ne va pas assez loin pour les associations homosexuelles.

François Hollande a déclaré que ce projet devait être « un progrès pas seulement pour quelques-uns mais pour

toute la société ». Il a souhaité aussi que le débat soit « maîtrisé » et « respectueux des opinions comme

des croyances », selon des propos rapportés par la porte-parole du gouvernement Nadjat Vallaud-Belkacem.

Selon l’article 1er du projet de loi, « le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent

ou de même sexe« . De la possibilité de se marier, découlera, pour les couples homos, le droit d’adopter

ensemble un enfant. Exit donc, au grand dam des associations homosexuelles,

l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes ou les questions de filiation,

renvoyées par le gouvernement à une future loi sur la famille. Mais ce projet pourrait évoluer au Parlement,

qui l’examinera en janvier pour laisser plus de temps au débat. Le Parti socialiste a déjà promis un amendement

sur la PMA.

homo-300x225 mariage gay dans POLITIQUE

Ces jours derniers, les opposants ont haussé le ton,

le cardinal André Vingt-Trois taxant le projet de « supercherie »,

des propos qui lui ont valu les foudres de la gauche,

d’associations et d’internautes. Mais l’Eglise catholique marche

sur des oeufs car elle craint de se laisser entraîner par les intégristes,

comme l’Institut Civitas. 

Signe des crispations qui entourent le projet, la maire PS de Hantay

(Nord), qui devait célébrer samedi le mariage de deux femmes, a décidé

d’annuler « cet acte civil non autorisé par la loi », après avoir reçu des réactions « violentes » et « menaçantes ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy