• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 novembre 2012

Pacte de compétitivité : « C’est une véritable cure d’austérité que le gouvernement prépare » (Pierre Khalfa)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2012

 

Pierre Khalfa :

« C’est une véritable cure d’austérité que le gouvernement prépare »

 

Pacte de compétitivité :

Le coprésident de la fondation Copernic, qui a signé un rapport

intitulé « En finir avec la compétitivité » (ci-dessous), réagit

aux mesures annoncées par le gouvernement qui reprend

pour l’essentiel les préconisations du rapport Gallois.

 

Quelle est votre appréciation globale des mesures annoncées


par le gouvernement ?

Pierre Khalfa. Le gouvernement reprend pour l’essentiel les préconisations

du rapport Gallois, qui lui-même reprenait principalement les exigences du patronat.

Quel regard portez-vous sur le transfert annoncé d’une partie

de la fiscalité 
des entreprises vers les ménages ?

Pierre Khalfa. Le rapport Gallois préconisait un transfert direct des cotisations patronales sur les ménages,

les mesures du gouvernement prévoient un transfert indirect par le biais d’un crédit d’impôt. C’est un cadeau

au patronat de 20 milliards d’euros. L’augmentation de la TVA qui en finance une partie est particulièrement

injuste puisqu’elle touche de manière disproportionnée les classes populaires, qui consomment l’essentiel

de leur revenu. Il s’agit d’un retour de la « TVA sociale » de Nicolas Sarkozy, que François Hollande avait condamnée

et que son gouvernement a abrogée. C’est un reniement majeur. De surcroît, les ménages payeront deux fois.

Car une nouvelle baisse des dépenses publiques de 10 milliards d’euros est également prévue. Elle s’ajoute

à celles déjà programmées d’ici à 2017. C’est une véritable cure d’austérité que le gouvernement prépare.

Cette mesure est-elle de nature 
à permettre la relance de l’économie ?

Pierre Khalfa. Alors que l’économie stagne, que l’investissement des entreprises est au plus bas, couper

dans les dépenses publiques et réduire la consommation des ménages, en augmentant la TVA, ne peut qu’entraîner

la France dans une logique récessive qui enfoncera le pays dans la crise. Les allégements de cotisations sociales

représentent déjà plus de 30 milliards d’euros en contrepartie desquels le patronat s’était engagé à embaucher.

Résultat : un simple effet d’aubaine. Même la Cour des comptes a indiqué que l’effet sur l’emploi est incertain.

Ces mesures visent la réduction du « coût 
du travail ». Est-ce le véritable problème ?

Pierre Khalfa.En France, le coût du travail dans l’industrie est inférieur à celui de l’Allemagne. Mais le coût

du capital n’est jamais abordé. (…)

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Lire aussi :

André Chassaigne: « On ne s’attaque pas au coût du capital »

Compétitivité : la quasi totalité du rapport Gallois reprise par le gouvernement

Rapport Gallois / Ayrault : « un coup de massue contre le pouvoir d’achat » (Pierre Laurent)

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, France, Politique nationale, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Obama réélu pour 4 ans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2012

 

Présidentielle américaine : ouf, Obama rempile (Analyse)

 

Obama réélu pour 4 ans dans ETATS-UNIS obamaTweet de Barack Obama au moment de l’annonce de sa victoire – capture d’écran

Envoyé spécial à Washington. Le résultat est serré mais

indiscutable. Non seulement Barack Obama a remporté

une large majorité de grands électeurs, mais il a aussi

gagné le vote populaire avec un peu plus de 50 millions

de voix et 50% contre 49% à Mitt Romney, 1% allant à

des petits candidats (vert, libertarien etc).

Au sein du camp démocrate c’était d’abord un immense soulagement

qui était perceptible. « On a eu peur très peur d’un retour

aux années Bush », lançait Andy O’Connor, un bénévole virginien

de la campagne du président sortant qui évoquait avec nous quelques

jours plus tôt la difficulté à mobiliser les électeurs démocrates, souvent

désenchantés après l’immense élan de la victoire historique de 2008.

Le président sortant n’a certes pas retrouvé tout son monde (il avait

obtenu prés de 53% des voix il y a quatre ans) mais il a pu convaincre

in extremis un nombre suffisant de ses électeurs de l’époque

qui étaient tentés, cette fois, par l’abstention.

Romney, lui, n’a pas réussi à se faire suffisamment rassurant. Ses accents très conciliants et « bipartisans » en fin

de campagne ne lui ont pas permis d’effacer ses propres gaffes. Comme lorsqu’une caméra inopinément branchée

le prend en flagrant délit alors qu’il traite d’assistés une bonne moitié de la population de son pays. Surtout

les débordements de ses partisans les plus radicalisés ont fonctionné comme une formidable piqure de rappel pour

les candidats à l’abstention du camp démocrate. Comme lorsque Richard Mourdock candidat républicain au sénat

soutenu par les Tea Parties s’est lancé dans une diatribe anti-avortement jusqu’à le condamner y compris après

un viol, « la vie, dit-il, étant un don de Dieu.» Et sans jamais renié ses propos par la suite malgré le tollé suscité

dans une grande partie de l’opinion.

>>> Lire : Inquiétante radicalisation vers la droite des républicains

La mobilisation des femmes aura d’ailleurs été déterminante, si l’on en croit les sondages réalisés à la sortie

des bureaux de vote. Comme celle des minorités africaines-américaines ou latinos qui, inquiètes des dérives

ultra-droitières républicaines, ont réussi à surmonter leurs frustrations et à oublier les promesses non tenues

du président sortant.

Sur le dossier de l’emploi qui constituait de très loin la préoccupation numéro un des électeurs, la démagogie

libérale de Mitt Romney n’a pas eu non plus l’efficacité escomptée en dépit d’un déluge de publicités politiques.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire aussi :

En Caroline du Nord, la jeunesse démocrate exulte au bout du suspense

Revivez la soirée électorale qui a vu la réelection de Barack Obama

Le programme d’Obama pour les 4 ans à venir

À consulter :

Les coulisses de l’Amérique, le blog de Christophe Deroubaix

Publié dans ETATS-UNIS, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Mariage homo : le Conseil des ministres dit « oui »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2012

 

Mariage homo : le Conseil des ministres dit « oui »

 

Mariage homo : le Conseil des ministres dit

Première grande réforme de société du quinquennat,

le projet de loi ouvrant la voie au mariage et à l’adoption

pour les couples de même sexe a franchi mercredi l’étape

du Conseil des ministres alors qu’il reste l’objet

d’une opposition virulente de la droite et des églises

mais ne va pas assez loin pour les associations homosexuelles.

François Hollande a déclaré que ce projet devait être « un progrès pas seulement pour quelques-uns mais pour

toute la société ». Il a souhaité aussi que le débat soit « maîtrisé » et « respectueux des opinions comme

des croyances », selon des propos rapportés par la porte-parole du gouvernement Nadjat Vallaud-Belkacem.

Selon l’article 1er du projet de loi, « le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent

ou de même sexe« . De la possibilité de se marier, découlera, pour les couples homos, le droit d’adopter

ensemble un enfant. Exit donc, au grand dam des associations homosexuelles,

l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes ou les questions de filiation,

renvoyées par le gouvernement à une future loi sur la famille. Mais ce projet pourrait évoluer au Parlement,

qui l’examinera en janvier pour laisser plus de temps au débat. Le Parti socialiste a déjà promis un amendement

sur la PMA.

homo-300x225 mariage gay dans POLITIQUE

Ces jours derniers, les opposants ont haussé le ton,

le cardinal André Vingt-Trois taxant le projet de « supercherie »,

des propos qui lui ont valu les foudres de la gauche,

d’associations et d’internautes. Mais l’Eglise catholique marche

sur des oeufs car elle craint de se laisser entraîner par les intégristes,

comme l’Institut Civitas. 

Signe des crispations qui entourent le projet, la maire PS de Hantay

(Nord), qui devait célébrer samedi le mariage de deux femmes, a décidé

d’annuler « cet acte civil non autorisé par la loi », après avoir reçu des réactions « violentes » et « menaçantes ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :

 

Publié dans France, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Plan compétitivité : Les ménages vont payer cash !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2012

 

Dans l’Humanité, ce mercredi,

les Français passent à la caisse pour le plan compétitivité

 

Plan compétitivité : Les ménages vont payer cash ! dans Austerite huma0711

« L’idéologie qui guide ces mesures proposées

par Jean-Marc Ayrault reste dans les sillons

du libéralisme pour qui travail vivant et secteur

public sont un coût à réduire et pas une source

de progrès », estime Michel Guilloux qui signe

l’éditorial de l’Humanité de ce mercredi.

Le moins pire est-il mieux que le meilleur du pire ? Pierre

Dac aurait sans doute eu une réponse affûtée à la question,

mais lorsqu’il s’agit de l’état du pays, de ceux qui y vivent,

y travaillent ou aspirent à travailler, le rire se fige au jaune.

Depuis un an, le Medef pariait sur le cheval Sarkozy pour

obtenir un coup de massue de 60 milliards sur les ménages

et dépenses publiques afin d’accroître, encore plus,

la rentabilité financière de ses mandants. Les Français ayant

tranché, le syndicat des grands patrons, la droite

revancharde, les « experts » à œillères de la doxa ultralibérale,

secourus par le FMI, l’OMC, la Banque mondiale et autres agences de notation financières – dont on se souvient le rôle

dans la crise des subprimes puis de la dette publique grecque – tous se sont arc-boutés sur un objectif :

ce qu’ils n’avaient pu obtenir par les urnes, ils l’obtiendraient par une offensive à la brutalité sans précédent.

Alors non, ce ne seront pas 60 milliards en une fois mais le tiers sur trois ans à partir de 2014… Il n’en demeure pas

moins que le fond de l’analyse demeure, d’où l’embarras d’une bonne partie de la droite qui ne trouve à redire que sur

la méthode, répétant en boucle la formule d’« usine à gaz », n’ayant point d’autre critique à porter au fond. Certes,

point de baisse directe et massive des cotisations sociales, donc pas d’attaque frontale de la protection solidaire comme

en rêvait la réaction. Il n’en reste pas moins que l’impôt indirect, la TVA, pèse sur les ménages et est d’autant plus injuste

que son poids est à mesure inverse de la modestie des revenus. Ajoutons la baisse des dépenses publiques, un crédit

d’impôt sans aucune contrainte hormis une « transparence » réclamée… L’idéologie qui guide ces mesures reste dans

les sillons du libéralisme pour qui travail vivant et secteur public sont un coût à réduire et pas une source de progrès.

S’agissant du secteur financier, le gouvernement envisage de séparer les activités « utiles à l’investissement et à l’emploi »

de « leurs opérations spéculatives ». Le mot spéculation fut lâché hier en un lapsus dont beaucoup auront fait leurs choux

gras mais là réside bien le cœur du problème. La majorité gouvernementale croit en l’orthodoxie de l’austérité

budgétaire – fût-elle « juste » – et espère tirer le pays du gouffre en misant sur la spécialisation de la production dans

des secteurs de « pointe ». Comme le soulignait hier Pierre Laurent pour le PCF, « les profits accrus ainsi dégagés iront

principalement vers les placements financiers et les délocalisations puisque la demande intérieure s’en trouverait encore

plus handicapée ». Nulle part il n’est question de s’attaquer aux 309 milliards d’euros qui, chaque année, vont du fruit

du travail vers les dividendes aux actionnaires et le service financier de la dette des entreprises. Ce point

aveugle nourrit depuis des années l’enfoncement du pays comme l’idée de fatalité devant la crise.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, France, Pierre Laurent, POLITIQUE, Politique fiscale, Politique nationale, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy