« Quand on est de gauche….parlons-en »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 novembre 2012

 

Sénat / Texte énergie :

« Quand on est de gauche….parlons-en »

 

Guillaume Bachelay, parmi d’autres, adresse ce matin quelques leçons de « gauchitude ». Exercice hasardeux

étant donné que… quand on est de gauche, on ne s’attaque pas à la péréquation tarifaire de l’énergie

(même tarif quel que soit son lieu d’habitation) qui garantit le traitement égalitaire entre les Français.

Quand on est de gauche, on ne propose pas une loi élaborée sans aucune concertation avec les différents

acteurs que sont les usagers et leurs associations, les élus, les organisations syndicales.

Quand on est de gauche, on s’attaque aux hausses incessantes du prix du gaz qui provoquent un niveau de

précarité énergétique jamais atteint.

Quand on est de gauche, on ne court pas après le patronat en abandonnant l’engagement de campagne

du candidat Hollande concernant une grande réforme fiscale.

Quand on est de gauche, on propose en urgence un projet de loi pour protéger les salariés licenciés ou

menacés de l’être.

Quand on est de gauche, après 10 années de droite, on commence par s’occuper des salaires, du pouvoir

d’achat, des services publics.

Enfin, à l’argument qui vise à sous-entendre que les sénateurs Front de gauche ont voté main dans la main

avec la droite, je ne résiste pas au fait de répondre que ce sont bien les parlementaires socialistes

qui ont voté avec l’UMP le traité budgétaire européen qui promet l’austérité au peuple.

Donc, quand on est de gauche, on refuse le traité Sarkozy-Merkel et on combat l’austérité et toutes

les vieilles recettes patronales de compétitivité basées sur l’écrasement du « coût du travail ».

Que Guillaume Bachelay soit rassuré : nous appuyons tout ce qui va et ira dans le sens du changement voulu par

les Français. Et, comme l’observait Pierre Laurent dans son courrier à Harlem Désir , « l’ostracisme à l’égard

de nos propositions n’est pas une bonne méthode, il est même un des problèmes de la situation

actuelle », comme nous venons de le constater au Sénat.

Le PCF et les parlementaires du Front de gauche exigent que leur parole soit écoutée, entendue et

respectée.

Communiqué du PCF – 31 octobre 2012

Lire également :

Exemple de propagande socialiste N°1 : les sénateurs du FDG font main dans la main avec la droite

Une Réponse à “« Quand on est de gauche….parlons-en »”

  1. fred dit :

    alors si ils exigent!

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy