• Accueil
  • > Archives pour octobre 2012

Privatiser la sécurité sociale : un vieux rêve de la Commission européenne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2012

 

Privatiser la sécurité sociale : un vieux rêve de la Commission européenne

 

Privatiser la sécurité sociale : un vieux rêve de la Commission européenne dans EUROPE 3519691807

Par Thierry Brun

La Commission européenne cherche à minimiser le contenu très controversé

de directives sur la passation de marchés publics et sur les contrats de concession.

Ces deux directives, présentées en décembre 2011, ont pour ambition

de réglementer la privatisation de services de sécurité sociale obligatoire.

La Commission ne fait que récidiver après le coup, raté, de la libéralisation

des services de santé dans la directive Bolkestein.

« Erroné et infondé », indique un droit de réponse à un article de Mediapart,

publié le 10 octobre, et intitulé : « Bruxelles veut ouvrir la Sécurité sociale au privé ».

Il émane de Stefaan De Rynck, porte-parole de Michel Barnier, commissaire européen

chargé du marché intérieur et des services. Ce sont des « fantasmes », dit-on aussi

à Bruxelles. Certains « s’inquiètent pour rien, il faut lire les textes » ,

dédramatise Pierre Bauby, spécialiste des services publics en Europe et professeur

à Sciences Po, peut-on lire dans un article d’Euractiv.fr. Même les assureurs privés se veulent… rassurant. N’en jetez plus !

Car, justement, lisons les textes, pour rappeler que les services de la Commission n’en sont pas à leur première tentative

de privatisation des services de santé et de sécurité sociale obligatoire. Cette controverse a en effet le mérite de montrer

que les « textes » des traités invoqués pour jurer que la sécurité sociale est intouchable peuvent être contournés, à tout moment.

Pris la main dans le pot de confiture, les chantres du marché cherchent à minimiser la portée de deux propositions de la

Commission qui concernent la révision des directives sur la « passation des marchés publics » et les « contrats de concession ».

 

PDF - 334.5 ko

Directive contrats de concession
PDF - 782.6 ko

Directive passation des marchés publics

 

[Lire la suite sur PCF-Grésivaudan]

[Article original]

 

Publié dans EUROPE, POLITIQUE, SANTE, SERVICES PUBLICS, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Nouveaux licenciements boursiers : Electrolux prêt à sacrifier plus de 400 emplois pour augmenter ses bénéfices

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2012

 

Electrolux sacrifie 400 emplois en France malgré des profits en fortes hausses

 

Le fabricant suédois d’électroménager a annoncé lundi son intention de fermer une usine de lave-linge

à Revin (Ardennes), qui emploie plus de 400 personnes, alors que le bénéfice du groupe a grimpé

de 19% au troisième trimestre.

La raison :

« S’adapter à la baisse de ses ventes en Europe » mais surtout augmenter ses bénéfices.

Le numéro deux mondial du secteur derrière l’américain Whirlpool, qui a fait état d’une hausse, supérieure aux attentes,

de son bénéfice d’exploitation du troisième trimestre, a précisé qu’il allait entamer des pourparlers avec les représentants

syndicaux de l’usine de Revin (Ardennes) afin de mettre un terme à la production de machines à laver afin pour réduire

ses coûts en Europe en raison de conditions de marché difficiles. En d’autres termes, avec un bénéfice qui a grimpé

de 19% à 983 millions de couronnes (115 millions d’euros), le groupe d’électroménager suédois, qui dit avoir constaté

une « demande faible sur les marchés traditionnels en Europe » préfère sacrifier une usine en France où travaillent plus

de 400 personnes pour se concentrer sur les marchés émergents et ainsi augmenter ses bénéfices.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, licenciements, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Partage des richesses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 octobre 2012

 

 

Partage des richesses dans Dessin de presse 121016-taxe-art-fb539381_503249116353639_707223448_n dans Humour

 

vu sur : Moissac au Coeur

Publié dans Dessin de presse, Humour, POLITIQUE, Politique fiscale | Pas de Commentaire »

France : Le taux de chômage pourrait frôler la barre des 12 % en 2013 selon l’OFCE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 octobre 2012

 

CROISSANCE

La « guerre des 3 % » fera des dommages catastrophiques

 

France : Le taux de chômage pourrait frôler la barre des 12 % en 2013 selon l'OFCE dans Austerite poleemploiLes économistes de l’Observatoire français des conjectures économiques

estiment que la croissance ne permettra pas d’atteindre l’objectif de 3 %

de déficit public en 2013 et mettent en garde le gouvernement

sur les ravages que provoqueraient les mesures pour y parvenir.

Les calculs réalisés par les économistes de l’OFCE sont catégoriques.

« Les politiques d’austérité engagées en Europe depuis 2011,

voire 2010, sont en train de conduire à une débâcle », a expliqué

jeudi Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision, en présentant

la note de conjoncture 2012-2013 de l’observatoire pour l’économie mondiale, la zone euro et la France.

Entendu que la situation actuelle ne reflète pas « une nouvelle récession, mais la continuité de la crise

de 2008-2009 ».

Le chômage frôlerait « la barre des 12 % »

Panne de croissance et austérité généralisée obligent, la France n’atteindra pas les 3 % de déficit public en

2013. Au mieux, il s’établira à 3,5 %. Puisque, contrairement aux prévisions du gouvernement, la croissance

atteindrait 0,1 % en 2012 et 0 % en 2013, contre 0,8 % selon les chiffres du budget. Vingt-neuf économistes,

interrogés par Reuters, disent de même, prévoyant de leur côté un déficit à 3,5 % pour une croissance de 0,3 %.

Des performances « particulièrement médiocres et très éloignées du chemin que devrait normalement emprunter

une économie en sortie de crise », affirme l’OFCE, démentant ainsi les propos du chef de l’État qui estimait

mercredi dans le Monde que « la sortie de la crise de la zone euro, nous en sommes près, tout près ». D’autant

que « si le gouvernement français tenait coûte que coûte à respecter son engagement de déficit budgétaire à 3 %,

cela nécessiterait l’adoption d’un nouveau plan de restrictions d’un montant de 22 milliards d’euros ». Avec pour

conséquences, une baisse d’activité économique de 1,2 %, un taux de chômage frôlant « la barre des 12 % » et

200 000 destructions d’emplois en 2013.

Lesquelles s’ajouteraient aux 253 000 et 243 000 chômeurs prévus en 2012 et 2013. Le scénario est déjà

catastrophique, mais les économistes en ont simulé un « plus noir », selon lequel aucun pays européen

« ne respecterait ses engagements de réduction de déficit en 2013 ». Dans ce cas, la France pourrait connaître

une récession sévère de – 3 %.

 

[Lire la suite sur .humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Chomage, ECONOMIE, Emplois, EUROPE, France, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Élections communales belges : Percée du Parti du Travail de Belgique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 octobre 2012

 

Bien des journalistes se sont « rués » sur les scores élevés du N-VA, parti flamand aux relents fascistes,

plus rares sont ceux qui ont montré qu’en Belgique aussi la gauche radicale avait progressé.

La percée du PTB+ en fait désormais la « force émergente à gauche dans toute la Belgique »

 

Percée du PTB+ : 52 élus dans tout le pays

 

Élections communales belges : Percée du Parti du Travail de Belgique  dans Belgique ptb-Par David Pestieau

Le PTB+ a obtenu, du sud au nord du pays, un total de 31 conseillers communaux,

17 élus de districts (à Anvers) et 4 conseillers provinciaux. Il devient ainsi la force

émergente à gauche dans toute la Belgique. Flash-back sur cette victoire.

« Lors de notre congrès du renouveau en 2008, nous avions pointé les élections

communales de 2012 comme objectif pour avoir nos premiers élus dans trois grandes villes :

Anvers, Liège et Bruxelles (Molenbeek). Pour nous, ces villes devaient servir comme locomotives pour ensuite

construire et s’élargir ailleurs, rappelle Peter Mertens, président national du PTB. Et nous avons réussi notre pari

dans ces trois villes au-delà de nos attentes.

Nous entrons au conseil communal d’Anvers, non pas avec un élu mais quatre et nous obtenons 17 conseillers

de districts pour construire une belle alternative de gauche, une opposition combative. Nous faisons aussi notre

entrée à Liège-ville, avec deux élus. Et nous devenons le deuxième parti à Seraing et Herstal. Avec 12 élus dans

l’agglomération liégeoise, nous commençons à peser sur l’échiquier politique. A Bruxelles, non seulement

nous obtenons notre premier élu à Molenbeek mais nous arrachons aussi un élu à Schaerbeek, la deuxième plus

grande commune de la capitale. »

« Mais les locomotives ont déjà commencé à entraîner d’autres grandes villes dans leur sillage, au Sud comme

au Nord du pays, souligne le président du PTB. Dans le Hainaut, nous sommes désormais présents au conseil

communal des trois plus grandes villes : à Charleroi, à Mons et à La Louvière.

 

[Lire la suite sur ptb.be]

 

Publié dans Belgique, EUROPE, POLITIQUE | 1 Commentaire »

OGM : une étude bidonnée par Monsanto validée par les autorités sanitaires européennes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 octobre 2012

 

SANTÉ PUBLIQUE

OGM : comment une étude bidonnée par Monsanto a été validée par les autorités sanitaires

 

OGM : une étude bidonnée par Monsanto validée par les autorités sanitaires européennes dans EUROPE ogm-attention-danger

Par Sophie Chapelle (18 octobre 2012)

La recherche scientifique menée par Gilles-Eric Séralini sur un OGM de Monsanto

a été violemment critiquée dans sa méthodologie. Mais qu’en est-il des tests

menés par les firmes elles-mêmes ?

Un rapport montre les dissimulations et extrapolations bien peu scientifiques

qui accompagnent l’évaluation du seul OGM autorisé à la culture en Europe,

le Mon810. Des extrapolations reprises à leur compte sans vérification

par les autorités sanitaires européennes.

 

Avant d’être commercialisés, les OGM sont-ils vraiment évalués avec la plus

grande rigueur scientifique, comme leurs promoteurs le prétendent ?

Toute entreprise sollicitant une autorisation de mise sur le marché de son OGM

doit produire une évaluation censée démontrée que sa semence

transgénique est inoffensive.

Ces analyses sont réalisées par des laboratoires que les entreprises de biotechnologie rémunèrent directement.

Les autorités sanitaires qui étudient ensuite le dossier, comme l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA [1]),

ne disposent ni de temps ni de crédits pour pratiquer leurs propres analyses. Elles se contentent donc de lire

le dossier de l’entreprise et la littérature scientifique sur le sujet. D’un côté, la firme est juge et partie. De l’autre,

des instances d’évaluation placent dans cette firme une confiance quasi absolue.

Que doivent évaluer les experts ? Que l’OGM ne diffère pas d’une semence non transgénique dont l’utilisation

commerciale a déjà été jugée sans risque. La firme va donc chercher à démontrer « l’équivalence en substance » :

comparer les composants d’une plante transgénique (nutriments, protéines, glucides…) avec des plantes conventionnelles.

Si les écarts enregistrés correspondent à des écarts connus entre variétés de la même espèce, la plante transgénique

est considérée comme étant équivalente en substance, donc a priori inoffensive. L’évaluation se fait en deux étapes :

une analyse comparative pour identifier des différences avec la plante non modifiée génétiquement, et une évaluation

des impacts nutritionnels, sanitaires et environnementaux de ces différences.

Le Mon810 « aussi sûr » qu’un grain de maïs conventionnel ?

 

[Lire la suite sur Basta !]

 

+ d’infos sur les OGM :


 

Publié dans EUROPE, SANTE, Union europeenne | 1 Commentaire »

Des milliers de Grecs dans la rue pour manifester contre l’austérité imposée par la Troïka

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 octobre 2012

 

 

Des milliers de Grecs dans la rue pour manifester contre l'austérité imposée par la Troïka dans Austerite 4_grece

Jeudi des milliers de manifestants sont descendus dans les rues d’Athènes

et de Salonique pour protester contre les mesures austéritaires imposées

par la Troïka (UE-BCE-FMI) et le gouvernement conservateur grec.

Ils ont répondu massivement à l’appel à la grève générale lancé

par les syndicats ; services publics et transports étaient

paralysés par la grève.

De nombreux heurts ont eu lieu entre policiers et manifestants. Un militant

communiste de 65 ans, Xenophon Lougaris, est mort d’une crise cardiaque.

Ingénieur dans la marine, il avait perdu son emploi.

 

« Le Parti communiste de Grèce (KKE) a immédiatement exprimé sa tristesse et transmis ses profondes condoléances

à la famille du marin, soulignant qu’il est mort « en luttant avec des milliers de travailleurs, de jeunes et de collègues sans

emploi, pour les droits des travailleurs ». Dès l’arrivée des manifestants, la police anti-émeute a bombardé la place de gaz

lacrymogène et de bombe flash. Il s’agissait littéralement d’étouffer les manifestants. L’atmosphère est devenue irrespirable.

Xenofon a fait un malaise cardiaque. Transporté avec difficulté vers l’hôpital – la police bloque même les ambulances – il n’a

pu être réanimé par les médecins. Voici juste un an, un autre militant du PAME est mort dans les mêmes circonstances,

presqu’au même endroit. Dimitris Kotzaridis, 53 ans, a été tué par les mêmes gaz meurtriers le 20 octobre 2011. »

(Source : ptb.be/nieuws)

Photos

À lire :

Grèce : manifestations musclées contre l’austérité

Gréce : « c’est comme des coups de fouet sans fin »

 

http://www.dailymotion.com/video/xufh88

sur dailymotion

 

Publié dans Austerite, EUROPE, Grece, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Expulsion illégale : la mairie PS de Roubaix se fait justice, au mépris des lois et des principes de la République.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2012

 

Expulsion expéditive et contraire à la procédure de 4 familles

soit 17 enfants et 8 adultes à Roubaix

 

4 familles migrantes, qui occupaient depuis 6 mois deux maisons inoccupées depuis au moins deux ans,

avec le soutien du DAL et d’associations du quartier, appartenant à la mairie de Roubaix, ont été expulsées

jeudi matin par un huissier accompagné des gros bras, sans le concours de la force publique.

Les portes ont été forcées, les biens jetés sur le trottoir. Un père de famille qui a tenté de résister a été gazé

et mis sur le trottoir par des hommes en uniforme, selon son témoignage. 

Un jugement d’expulsion avait été délivré mardi à l’encontre des occupants, exécutoire sans délai. Toutefois,

la Préfecture n’avait pas autorisé l’expulsion manu militari. Ce qui en fait une expulsion illégale. En effet, l’usage

de la force pour priver un ménage de son domicile est un privilège de la police, qui ne peut intervenir en droit

français qu’avec l’autorisation du Préfet, ce que l’on nomme “le concours de la force publique”.

L’huissier et la mairie de Roubaix se sont affranchi de cette règle,  prétendant que  les occupants sont partis

de leur propre chef, lorsque l’huissier leur a intimé de partir … 

Cette version arrangée pour la circonstance est contredite par les expulsés et des habitants du quartier, venus

sur les lieux pour les secourir.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Alcatel-Lucent : suppression de 1430 emplois en France pour satisfaire les vampires de la finance

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2012

 

 

Alcatel-Lucent 

 

-1430 emplois = +7.88% à la Bourse de Paris

 

Alcatel-Lucent : suppression de 1430 emplois en France pour satisfaire les vampires de la finance dans ECONOMIE alcatel_0L’équipementier télécoms a annoncé jeudi la suppression

de 5.490 postes dans le monde, dont 1.430 en France

où sont salariées 9000 personnes. Cette réduction d’effectifs

s’inscrit dans un programme de réduction des coûts de

1,25 milliard d’euros, d’ici à la fin de l’année prochaine.

 

« Il y aura 5.490 postes supprimés » en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique « avec 3.300 suppressions de postes

en Europe, dont 1.430 en France », énumère Claude Josserand, délégué central CGT. « 1.430 suppressions d’emplois

en France : une catastrophe humaine et industrielle », a réagi l’intersyndicale CFDT, CGT et CFE-CGC d’Alcatel-Lucent

qui précise qu’alors que la France « représente moins de 12% des effectifs du groupe », les licenciements affectent

plus de 27% des salariés.

« Cette situation est d’autant plus paradoxale que le marché des télécoms est aujourd’hui économiquement sain.

Ainsi les trois grands opérateurs français ont versé 5 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires », ajoutent

les syndicats.

Jeudi 18 octobre, le titre Alcatel-Lucent a fini la séance en hausse de 7,88% à 0,86 euro, soit la plus forte hausse

du CAC 40.

Source : CGT.fr

 

Alcatel-Lucent : empêcher ce Trafalgar social et industriel

 

La Bourse avait anticipé hier le plan social du groupe Alcatel-Lucent.  Avec une hausse de 5,35 % et de 7 %

l’avant-veille, l’action connaissait les hausses les plus importantes du CAC 40. Après les 20 000 suppressions

d’emplois de 2006, 5490 emplois supprimés dans le monde, 3300 en Europe dont 1430 en France, voilà ce

qu’exigeaient les actionnaires. Ces vampires de la finance seront payés avec le sang des salariés de Alcatel-Lucent.

Depuis plusieurs mois, face à la dégringolade de l’action, le directeur général, Ben Verwaayen avait annoncé

ce plan boursier pour rassurer les actionnaires en prenant des mesures contre ceux qui n’y sont pour rien :

les salariés. Pour la France, c’est une coupe gigantesque  de plus de 15% sur les 9000 personnes qu’emploie

le groupe. 1430 salariés qui vont venir grossir le pôle emploi dans une semaine noire pour l’industrie

avec Petroplus mardi.

C’est la même logique mortifère qui frappe dans chaque territoire: les actionnaires veulent continuer à prélever

une part de plus en plus importante de la plus value industrielle pour maintenir leurs profits.

Le premier ministre, Jean Marc Ayrault au nom de l’État, doit prendre une initiative nationale à la mesure de

ce Trafalgar social et industriel, avant qu’il ne soit trop tard !

Le PCF propose que des lois et des actes forts soient pris en extrême urgence pour stopper les plans

de licenciements et garantir un avenir industriel à notre pays.

Communiqué du Parti Communiste Français

Publié dans ECONOMIE, France, licenciements, Monde, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Économie : On peut-être ministre et avoir besoin de cours de rattrapage…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2012

 

Économie :

cours de rattrapage à l’intention d’une ministre

 

Économie : On peut-être ministre et avoir besoin de cours de rattrapage... dans ECONOMIE front_popPar Charles Hoareau.

 

On peut être ministre, avoir suivi une haute école de commerce et n’avoir pas

compris grand-chose à certaines notions pourtant simples et donc avoir besoin

de cours de rattrapage.

 

Mme Fleur Pellerin, puisqu’il s’agit d’elle, a récemment déclaré :

« Dans les PME, je ne crois pas à la lutte des classes. Tous les patrons

de PME que je rencontre sont en osmose avec leurs salariés.

Il n’y a rien de commun entre un chef d’entreprise de 10, 15, 20 salariés

et un patron salarié du CAC40, qui après un an de mauvais services part

avec des millions d’euros. » [1].

Et de rajouter « Il est normal que des gens puissent s’enrichir beaucoup

s’ils ont pris le risque de créer une entreprise, s’ils ont eu une super bonne idée, s’ils ont

su la faire fructifier et s’ils ont créé des emplois. En France, il y a toujours eu un petit

problème avec l’argent, qui est peut-être lié à la culture judéo-chrétienne. Il y a sans doute

aussi un problème avec la réussite. »

Beaucoup d’entre nous connaissent dans leur entourage des petits commerçants ou artisans qu’il ne nous est jamais venu

à l’idée de comparer aux PDG des grandes multinationales. Pas besoin d’être ministre pour comprendre cela. De là à dire

que de ce fait la lutte des classes serait réservée à certains ilots du capitalisme il y a un pas à franchir que nous ne

franchirons pas. Du moins si on veut en revenir à la base de cette expression et de son auteur, un certain Karl Marx :

« L’histoire de toute société jusqu’à ce jour n’a été que l’histoire de luttes de classes ». [2]

 

Cours de rattrapage en 7 points :

 

- Pour qu’il y ait lutte de classes il faut qu’il y ait classes en l’occurrence deux : celle qui possède les moyens

de productions et d’échanges et celle qui n’a que sa force de travail pour vivre. Les PME n’échappent pas à cette règle.

- Il y a lutte des classes quand celles-ci ont des intérêts antagonistes ou autrement dit quand l’une tire son profit du travail

de l’autre qui est sous sa subordination. Là encore, force est de constater que les PME n’échappent pas à cette règle.

Plus un petit artisan pressure un salarié, plus il tirera d’argent pour lui-même.

- Il y a deux limites à cela : son éthique personnelle, sa morale liée peut-être dans notre pays à la « culture judéo

chrétienne » chère à notre ministre. Mais là on parle de morale (ou de religion !) et que l’on sache l’économie n’a pas

grand-chose à voir avec le catéchisme.

- Et une deuxième limite qui est le respect de la loi : et qu’est-ce la loi si ce n’est le produit de la lutte des classes ?

Y a-t-il une loi qui n’est pas fait d’abord l’objet de luttes ? Les conventions collectives sont bien le résultat des grèves de 36

et la reconnaissance du droit syndical y compris dans les PME est le résultat de 68 pour ne prendre que 2 exemples parmi

ceux dont l’histoire regorge et sans parler du programme du CNR résultat d’une lutte armée. Les PME ne sont donc pas

indépendantes du contexte général de la lutte des classes.

 

[Lire la suite sur Rouge Midi]

 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123456...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy