• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 30 octobre 2012

La lutte contre l’immigration, nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité et d’armement.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

SÉCURITÉ PRIVÉE

Le business de la xénophobie en plein boom

Par Nolwenn Weiler (30 octobre 2012)

 

La lutte contre l’immigration est le nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité

et d’armement. Dans un livre, la juriste Claire Rodier décrypte le boom

de cette « xénophobie business ». Où l’on apprend que les sociétés privées, appuyées

par la Commission européenne, investissent des dizaines de millions d’euros

dans des technologies anti-migrants, que GDF-Suez, via une filiale, gère des centres

de rétention… Entretien.

La lutte contre l’immigration, nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité et d’armement. dans Racisme - Xenophobie immigration-300x199

Basta !  : Lorsque le business de l’immigration est évoqué,

c’est le plus souvent pour pointer du doigt les « passeurs ».

Qui d’autre profite de la sécurisation des frontières ?

Claire Rodier [1]  : Les discours des responsables politiques

sur les « affreux passeurs » sont une façon pour les États de se

dédouaner, comme si ceux qui font passer les frontières moyennant

finances étaient les seuls responsables de ce qui arrive aux migrants.

D’autres « acteurs économiques » profitent de ces politiques de contrôle des frontières, en particulier les sociétés

de sécurité. C’est un marché qui ne cesse de croître depuis plus d’une décennie. En 2009, le chiffre d’affaires

de la « sécurité globale » est estimé à plus de 450 milliards d’euros, ce qui représente une progression annuelle

de plus de 10% en moyenne. Aux côtés de la lutte contre le terrorisme et de la sécurisation des lieux sensibles,

comme les aéroports, on trouve la protection des frontières contre l’immigration désignée comme clandestine.

Les entreprises de sécurité organisent un « salon mondial de la sécurité intérieure des États »,

Milipol, en région parisienne. Le marché de la sécurité intérieure détrônerait-elle l’industrie

de l’armement ?

On observe un glissement progressif du marché de l’armement militaire vers le secteur civil, où le marché de

la lutte contre l’immigration est très porteur. Le salon Milipol a été organisé au départ par des entreprises

françaises, soucieuses de se doter d’un outil de communication à destination d’un marché en pleine expansion.

Leur objectif est de développer une véritable industrie européenne de la sécurité en mesure de concurrencer

les pionniers que sont les États-Unis et Israël. Lancé fin 2010, le projet Oparus rassemble plusieurs entreprises

européennes – BAE systems (Grande-Bretagne), Dassault Aviation (France), EADS (France et Allemagne),

Sagem (France), Thales (France) – pour élaborer une stratégie commune d’exploitation des drones

pour la surveillance des frontières terrestres et maritimes. Le projet est financé à hauteur de 1,19 million

par le département recherche et développement de la Commission européenne.

L’argent public finance donc des recherches privées, à but lucratif. Ce business est-il plus

largement soutenu ?

[Lire la suite sur Basta !]

 

Publié dans Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Pour la Sécu, le changement attendra…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

Ce mardi dans l’Humanité :

Pour la Sécu, le changement attendra…

 

Pour la Sécu, le changement attendra... dans Austerite huma3010

Pour cause d’austérité, le budget 2013, soumis

au vote aujourd’hui, s’inscrit dans la continuité

des précédents. Les obstacles tarifaires à l’accès

aux soins légués par Sarkozy sont maintenus.

Les besoins financiers de l’hôpital ignorés.

Pierre-Yves chanu, vice-président (CGT) de l’Acoss,

membre du Haut Conseil du financement

de la protection sociale explique dans un entretien

« pourquoi il faut garder la cotisation sociale ».

Dans le débat sur la réforme du financement

de la Sécurité sociale, alors que plusieurs pistes

évoquées conduisent à un transfert sur la fiscalité,

vous défendez l’idée que le financement doit rester

assis sur 
la cotisation sociale et sur l’entreprise.

Pourquoi ?

Pierre-Yves Chanu. Pour nous, la Sécurité sociale est un élément du salaire, c’est un salaire socialisé.

Nous restons donc attachés à l’idée que le financement de la Sécurité sociale reste enraciné dans l’entreprise,

et que la Sécu soit financée par le travail, au sens des richesses créées par le travail. C’est pourquoi

nous sommes opposés à l’idée d’une fiscalisation.

Quels dangers voyez-vous dans un recours à l’impôt ?

Pierre-Yves Chanu. On nous propose de baisser 
les cotisations employeurs pour les basculer sur des assiettes

différentes, qui aboutissent toujours, d’ailleurs, 
à un transfert sur les salariés et les retraités. Et ça, 
pour nous,

c’est une baisse de salaire. À partir 
du moment où on baisse les cotisations patronales, 
on baisse le total

de la masse salariale.

Vous ne préconisez pas le statu quo pour autant, 
et vous avancez une proposition alternative

de réforme 
du financement de la Sécu. Quel en serait le principe ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, CGT, France, l'Humanité, POLITIQUE, Politique nationale, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Partage des richesses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

Partage des richesses dans Humour richesse2

Par Moissac Au Coeur

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Réquisition des logements vides : le changement, c’est maintenant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

Jeudi Noir : Duflot, des actes !

 

Réquisition des logements vides : le changement, c'est maintenant ! dans Logement jeudi-noir

Au premier flocon de neige de l’année, la ministre du Logement a annoncé

qu’elle n’excluait pas de réquisitionner les bâtiments vides. « C’est pas trop tôt ! »

Jeudi Noir se félicite de cette prise de conscience automnale du gouvernement.

Nous rappelons cependant que Christine Boutin en son temps puis Benoist

Apparu avaient eux aussi fait mine de s’interroger sur la réquisition, sans jamais

la mettre en œuvre. Nous attendons donc que le gouvernement dépasse

le stade des belles déclarations !

 

Et c’est pas gagné : premier signe inquiétant, Cécile Duflot précise que l’Etat

réquisitionnera « si nécessaire ». En est-on encore à se demander s’il est nécessaire

de mobiliser des logements supplémentaires ?

 

La ministre peut-elle croire sérieusement que les minuscules 50 millions d’euros

supplémentaires annoncés dans le budget suffiront à reloger les 150 000 sans-abris ?

 

La réquisition des locaux appartenant à des personnes morales mais aussi à des personnes physiques est bien

une pièce maîtresse pour mobiliser les 2,3 millions de logements vides recensés par l’INSEE en 2011.

Autre source d’inquiétude : Cécile Duflot déclare qu’il faut taxer les bureaux vides mais ne bouge pas le petit doigt

quand des députes (le rapporteur du projet de loi Logement Christophe Caresche et du monsieur Logement du PS

Daniel Goldberg) qui proposent cette mesure sont mis en minorité lors de l’examen du projet de loi de finances

le 19 octobre 2012. Le projet de loi de finances renforce la taxe sur les logements vacants : très bien, mais pourquoi

rester l’arme au pied face aux locaux d’activité vides, qui gèlent pourtant des millions de m² disponibles ?

Il y a urgence ! Comment expliquer les cinq mois de tergiversations pour enfin aboutir à l’interdiction des expulsions

locatives de ménages prioritaires au DALO ? A quelques jours de la trêve hivernale, cela ressemble à de la simple

communication…

Lire la suite

jeudi-noir.org/requisition-duflot-des-actes/

 

logement2-300x198 Jeudi-Noir dans Politique nationale

 

Publié dans Logement, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy