• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 26 octobre 2012

Notre-Dame-des-Landes : Il est temps de faire entendre les « NON »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

Appel de deux jeunes paysans à tout ce qui a un nom dans le “mouvement social’’

 

Notre-Dame-des-Landes : Il est temps de faire entendre les

le message ci-dessous est un message individuel, de deux jeunes paysans de la confédération paysanne

(Morbihan et Var).

 

Si on réfléchit à ce qui se passe à Notre Dame des Landes depuis une semaine, il y a un fait vraiment

inquiétant : le silence du « mouvement social français ».

Depuis mardi matin, plus de 500 gardes mobiles ont envahi la campagne tranquille du Nord de Nantes,

ils ont chassé les gens de leur habitat, détruit des maisons et enlevé les pierres une par une pour s’assurer

qu’elles ne seraient pas rebâties.

 

Depuis six jours, environ 200 personnes dorment chaque nuit sur des barricades, respirent des gaz lacrymo, organisent le ravitaillement

des copains en première ligne, tout cela dans une non-violence exemplaire (sinon, il n’y aurait pas cet assourdissant silence médiatique !).

Depuis quelques jours, des gros ballots de vêtements, de bottes, de chaussettes, de piles, de pommes, de pâtes, de légumes, de café,

de jus de fruits, de barres de céréales, affluent dans le hangar qui sert de QG à la résistance, témoignant que si peu de gens osent

s’aventurer dans le « territoire en guerre » qu’est devenu ce beau bocage, il existe une véritable indignation dans la population.

Et enfin bon, des raisons de s’indigner il y en a tout de même : il n’a rien d’autres à faire ce gouvernement que de mobiliser des centaines

de flics pendant des semaines pour chasser des gens de leur maison alors qu’il semble qu’il y ait une crise du logement dans ce pays, rien

de plus urgent comme dépense que de construire un aéroport pour en remplacer un autre loin d’être saturé alors qu’on nous dit que la priorité

c’est de réduire les déficits, rien de plus important que de développer le trafic aérien alors qu’il paraît qu’il y a un truc qui s’appelle

le changement climatique ???

Alors pourquoi ce silence ?

 

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Lire également :

Notre-Dame-des-Landes.Le futur aéroport devient un « enjeu national »

Publié dans Environnement, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« J’ai mon Sarkozy »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

Comment se construit la popularité de Manuel Valls

Entretien avec Éric Fassin 

 

par Sophie Courval| 22 octobre 2012

Pourquoi Manuel Valls a tellement la cote ?

Pas vraiment une affaire de charisme.

Analyse percutante de Eric Fassin, sociologue.

 

Regards.fr. À l’instar de Nicolas Sarkozy, le nouveau ministre de l’Intérieur

Manuel Valls est omniprésent dans la presse. Comment expliquez-vous

cette capacité à monopoliser l’agenda médiatique ?

 

Éric Fassin. À mon sens, on aurait tort d’expliquer le phénomène Valls par la personne de Valls. C’est tomber dans un piège politique.

En effet, la place qu’occupe le ministre de l’Intérieur lui est donnée, déléguée davantage que concédée. Non seulement parce qu’il est

nommé par le premier ministre et le président de la République, bien sûr, mais aussi parce qu’il ne pourrait pas occuper cet espace sans

leur aval. Qui peut croire sérieusement que le ministre de l’Intérieur irait contre les décisions de Jean-Marc Ayrault ou les engagements

de François Hollande, qu’il s’agisse de l’abandon des récépissés lors des contrôles policiers, ou du refus d’ouvrir, pour les élections locales,

le droit de vote aux étrangers non-communautaires, s’il n’était pas mandaté pour le faire ? La preuve : il n’est pas rappelé à l’ordre !

Au lieu de voir dans cette hypermédiatisation un effet de la personnalité de Manuel Valls, il convient donc d’y voir un choix stratégique

du président, une mise en scène du premier ministre. Il est là pour attirer l’attention.

 

[Lire la suite sur regards.fr]

rubon614-3eec1-b1483 dans POLITIQUE

 

Publié dans France, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Tarification progressive de l’énergie : les sénateurs communistes proposent une loi permettant l’extension de la trêve hivernale à tous les usagers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

Les sénateurs communistes proposent l’adoption en urgence de l’extension

de la trêve hivernale et des tarifs sociaux de l’énergie

 

Tarification progressive de l’énergie : les sénateurs communistes proposent une loi permettant l'extension de la trêve hivernale à tous les usagers dans France 366170_0202291583085_web

Après le rejet du bonus-malus en commission

des affaires économiques, les sénateurs

communistes proposent l’adoption en urgence

de l’extension de la trêve hivernale et des tarifs

sociaux de l’énergie

 

Par Gérard Le Cam, Mireille Schurch / 23 octobre 2012

 

Lors de l’examen en commission des affaires économiques de la

proposition de loi visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre

présentée par le groupe socialiste, les membres de la commission ont adopté la motion d’irrecevabilité déposée par les sénateurs

du groupe CRC.

En effet, la commission des affaires économiques a reconnu le risque d’inconstitutionnalité de ce texte au regard du respect des principes

d’égalité, de péréquation tarifaire, d’exigence de clarté et d’intelligibilité de la loi et du respect par le législateur de sa compétence en

matière fiscale.

La commission a estimé que l’instauration d’un bonus-malus s’apparente à une taxe qui ne respecte pas le principe de proportionnalité

de l’impôt et des ressources de chacun, en faisant peser une large partie des malus sur les familles qui n’ont pas toujours les moyens de

procéder aux travaux d’isolation de leur habitation. En censurant ce texte la commission a dénoncé plusieurs cavaliers législatifs

dont la mise en place d’un marché de capacités et la déréglementation de l’implantation des éoliennes.

Enfin, face à l’urgence sociale, les sénateurs du groupe CRC ont déposé le 23 octobre 2012 une proposition de loi permettant l’extension

de la trêve hivernale à tous les usagers, celle des bénéficiaires des tarifs sociaux de l’énergie ainsi que la mise en place d’un service public

de la performance énergétique ; mesures qui recueillent l’approbation de l’ensemble des forces de gauche.

 La proposition de loi N° 66 du groupe CRC « tendant à répondre à l’urgence sociale en matière énergétique » sera disponible prochainement

sur le site du Sénat

 

Publié dans France, PCF, POLITIQUE, Senat, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Huma Dimanche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

DANS LA PRESSE

EDITO DE L'HUMANITE DIMANCHE - Chômage - Droit du travail dans CHOMAGE 25/10/2012

 

 dans CRISE

Résister au tsunami du chômage, respecter le droit au travail

by Patrick Le Hyaric

 

Le violent ouragan qui s’abat sur notre industrie et l’emploi n’en finit pas. De l’agro-alimentaire à l’automobile,

des banques et assurances au commerce, de l’énergie à la chimie, du textile aux transports, de la presse aux télécommunications,

un rouleau compresseur contre l’emploi et la production broie les activités et la vie de centaines de milliers d’êtres humains, de familles.

 

 dans ECONOMIE - FISCALITE

Le laminage de grands secteurs économiques a pour effet de détruire des petites et moyennes entreprises,

étranglées dans le double étau des prix que leur imposent les multinationales, devenues donneuses d’ordre,

et la difficulté d’accès à un crédit à un taux acceptable, c’est-à-dire non usuraire et donc favorable

à l’activité productive et à l’emploi.

Les procédures judiciaires de faillite s’amplifient de mois en mois et n’ont jamais connu un tel niveau.

De Doux à Pétroplus, de Technicolor Angers à Navimo, les tribunaux jugent aujourd’hui

au regard de règles comptables qui font fi des vies humaines, de celle des territoires.

L’essentiel des destructions d’emplois et d’activités provient de la diminution des débouchés tant chez nous qu’à l’exportation, elle-même

due à la baisse du pouvoir d’achat et à la compression des salaires partout en Europe. La poursuite de l’austérité salariale et des retraites,

combinée aux gains de productivité, accaparée par les propriétaires des entreprises et leurs actionnaires, annonce l’amplification

de la déflagration de l’emploi et du travail dans les semaines et les mois à venir.

Lire la suite sur PCF Maubeuge

Publié dans Chomage, ECONOMIE, l'Humanité, Politique fiscale, Politique industrielle, Presse - Medias, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Humour et politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

Future menace nucléaire

Humour et politique dans Humour bombe_israel_iran-f2c232

URL de cette brève 2943
http://www.legrandsoir.info/+future-menace-nucleaire+.html

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Ford : 6 200 suppressions d’emplois annoncés en deux jours

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

Ford : l’hécatombe continue en Grande Bretagne

 

Ford : 6 200 suppressions d'emplois annoncés en deux jours   dans Belgique focus_ford-jobs_250

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé jeudi vouloir

fermer en 2013 deux nouveaux sites de production, cette fois-ci

en Grande-Bretagne.

Avec la confirmation mercredi de la fermeture du site de Genk,

cela porte à 6200 le nombre de suppressions de postes annoncées

en deux jours.

 

Ford prévoit la fermeture du site d’assemblage de Southampton, dans le sud de l’Angleterre, et de l’usine d’emboutissage sur le site

géant de Dagenham, à l’est de Londres. Ce qui entraînerait la suppression de 1400 postes de travail, qui viendraient s’ajouter

aux 4300 déjà menacés dans l’usine belge de Genk. Il faut ajouter à cela un précédent plan de suppression de 500 postes en Europe,

ce qui porte à 6200 le nombre d’emplois directs détruits.

Le constructeur emploie quelque 11.400 personnes au Royaume-Uni répartis sur plusieurs sites : à Southampton, Dagenham,

Halewood (nord-ouest) et Bridgend au Pays de Galles (ouest). L’usine de Southampton assemble les fourgonnettes Ford Transit.

Ces annonces font partie d’un vaste plan de restructuration des activités du constructeur américain en Europe, que la direction Europe,

basée en Allemagne, a annoncé au cours d’une conférence téléphonique. Ford prévoit ainsi de réduire de 18% ses capacités

d’assemblage de véhicules en Europe, soit 355.000 unités de moins, ce qui lui permettrait d’économiser près de 500 millions

de dollars par an.

Un véritable drame national en Belgique

Le plan de restructuration de Ford en Europe toucherait ainsi 6200 emplois, soit 13% de sa main d’œuvre dans la région. Sans compter,

bien entendu, l’impact sur les sous-traitants. La fédération belge des industries technologiques estime que la fermeture de l’usine de

Genk « représente près de 10.000 emplois directs et indirects ». En plus des 4300 ouvriers de l’usine, 1.305 personnes sont employées

dans les entreprises reliées au ‘convoyeur’. A cela s’ajoute également une quarantaine d’autres sociétés travaillant parfois comme

fournisseurs exclusifs pour Ford Genk. » Ce qui représente 0,3 % du PIB belge.

 

humanitefr automobile dans ECONOMIE le 25 Octobre 2012

 

Lire également : Le PTB demande la saisie de Ford Genk

Publié dans Belgique, ECONOMIE, Emplois, Grande Bretagne, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Patrick Apel-Muller au PS : « Munissez-vous de clairvoyance. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

Spécial congrès du Parti socialiste dans l’Humanité, ce vendredi

 

Patrick Apel-Muller au PS : « Munissez-vous de clairvoyance. » dans l'Humanité une2612

L’Humanité de ce vendredi scrute les enjeux du congrès

d’un Parti socialiste qui cherche sa place, entre godillot

ou aiguillon. Alors que le parti majoritaire se réunit

dès ce vendredi et jusqu’à dimanche,

Patrick Apel-Muller explique, dans son édito :

« On est tenté de lui renvoyer la notation d’Erik Satie,

musicien génial et militant communiste, en marge

de ses partitions : « Munissez-vous de clairvoyance. »

 

L’exercice est un classique. 
À la veille du congrès du Parti socialiste, la liste est établie

des maladresses du premier ministre et on cherche à jauger le charisme du premier

secrétaire. Godillot ou pas ? Accessoire ou essentiel ? Soudain, le rôle du parti

au gouvernement, détenteur de tous les pouvoirs électifs – l’Élysée, le Parlement,

les régions, les départements, les municipalités –, efface toute réflexion

sur la politique conduite, sur les contradictions auxquelles elle est soumise,

sur les tensions qu’elle suscite.

 

Or, c’est bien la toile de fond du congrès de Toulouse. Un sondage ViaVoice montre que 62 % des Français refusent de nouveaux efforts

imposés au nom de la dette et des déficits publics. Ils sont 67 % des ouvriers et des employés qui n’acceptent pas de perdre du pouvoir

d’achat. C’est autour de cet enjeu que se nouent tous 
les affrontements de la période récente et que montent 
les mécontentements.

Pour la première fois hier, la majorité des syndicats de la SNCF s’est engagée dans 
une grève pour les rémunérations et contre la précarité 


de l’emploi qui contamine jusqu’au service public. 
Le signal vient d’une profession historiquement à gauche. Il ne peut être négligé.

L’exercice devient acrobatique et donne lieu à des figures déroutantes.

Comment concilier la capitulation sans condition devant les « pigeons » patronaux et la promesse de justice fiscale ?

Comment prétendre combattre les licenciements boursiers et baisser pavillon devant les menées de Sanofi ?

Comment voler au secours de la banque de PSA sans imposer, en appui des salariés, le refus de licenciements à grande échelle ?

Comment justifier un nouveau report du droit de vote des immigrés aux calendes – on n’ose plus dire grecques – ou l’abandon

du récépissé des contrôles d’identité ?

Jean-Marc Ayrault est effectivement victime de « chroniques quotidiennes de démolition » mais le gouvernement donnerait des verges

cinglantes pour se faire battre si le rapport qu’il a commandé à Louis Gallois préconisait la suppression des trente-cinq heures, ou s’il persistait

dans le sens d’un choc de compétitivité qui se résume à une baisse des rémunérations des salariés – et notamment de la part des cotisations

sociales directement réglées par l’employeur – alourdie par une nouvelle taxation sous forme de CSG ou de TVA…

Voilà ce qui affaiblit le nouveau pouvoir plus que telle ou telle gaffe sur la censure d’une loi par le Conseil constitutionnel. C’est dans l’espace

laissé par les reculs ministériels que s’engouffrent le patronat et la droite…

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

PSA : Premier succès pour les syndicats

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 octobre 2012

 

 

PSA : « Les salariés ont fait reculer Peugeot »

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par   – 25 oct. 2012

 

PSA :

ouverture de négociations sur le plan social d’Aulnay et Rennes en novembre

 

PSA : Premier succès pour les syndicats dans CGT aulnay-300x103

C’est un premier succès pour les syndicats de PSA Peugeot-Citroën.

Ceux-ci sont parvenus à imposer ce jeudi que la direction du groupe automobile

ouvre des négociations sur les conditions de l’ensemble du plan social annoncé

à Aulnay et Rennes,, dans le cadre de son plan de restructuration qui prévoit

plus de 8.000 suppressions d’emploi et la fermeture du site de Seine-Saint-Denis.

Ces négociations débuteront le 7 novembre.

Jean-Pierre Mercier, représentant CGT de PSA Aulnay, raconte à la sortie du comité central d’entreprise qui se tenait ce matin: 

« La direction de Peugeot voulait ce matin faire passer en force une partie de son plan en imposant les mutations internes. Elle cherchait ainsi

à vider l’usine (d’Aulnay) le plus vite possible. C’est un premier succès. » 

Selon les syndicats, les conditions de départ des salariés sur Poissy ou d’autres sites du groupe devront désormais faire l’objet de négociations

préalables.

Un calendrier de discussions sera mis en place sur l’ensemble des mesures d’accompagnement – formations, indemnisations – destinées à ceux

qui refusent d’être transférés et à tous les autres salariés concernés par la réduction de la capacité de Rennes ou par la fermeture du site

d’Aulnay.  Concernant ces deux sites, une première réunion est fixée au 7 novembre. Les discussions porteront en novembre sur les mobilités

et les seniors, et en décembre sur la question des « personnes à capacité restreinte », la transition professionnelle et les mesures

d’accompagnement, selon des élus du CCE. La direction se fixe début janvier pour boucler ces négociations.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :

« PSA noircit le tableau pour justifier son plan social »

 

Publié dans CGT, Emplois, France, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy