• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 octobre 2012

Les retraités dans la rue pour défendre leur pouvoir d’achat et l’accès aux soins

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 octobre 2012

 

Les retraités en colère dans la rue

 

Les retraités dans la rue pour défendre leur pouvoir d'achat et l'accès aux soins dans Politique nationale retraitemanif

Aujourd’hui, c’est au tour des retraités de se mobiliser, pour défendre,

entre autres, leur pouvoir d’achat et l’accès aux soins.

Les syndicats appellent à un rassemblement ce jeudi après-midi à Paris

(14h) et dans plusieurs villes de France.

 

Le pouvoir d’achat, l’accès aux soins (la question du prix des mutuelles, notamment)

et la prise en charge de la perte d’autonomie. Telles sont les revendications des retraités

qui, à l’appel de l’ensemble des syndicats (CGT, CFDT, CFTC, CGC, Unsa, FGRP, FO),

manifestent aujourd’hui à Paris (rendez-vous à 14 heures, à Sèvres-Babylone) et dans

de nombreuses villes de province.

 

« Concernant l’accès aux soins, on s’aperçoit aujourd’hui que de nombreux retraités

n’ont plus de complémentaire et se soignent mal. Certains doivent choisir entre

la nourriture, les loisirs ou les soins. On constate aussi qu’ils sont de plus en plus

nombreux aux portes des CCAS, pour demander des aides pour le chauffage,

par exemple », précise François Thiery-Cherrier, secrétaire général de l’UCR-CGT. Selon lui, il devient aussi urgent

de préparer une loi sur l’aide à l’autonomie : « Roselyne Bachelot avait lancé un chantier qui n’a pas abouti. Et aujourd’hui,


Michèle Delaunay (ministres aux Personnes âgées) envisage une loi pour 2014. Mais on ne peut plus attendre. »

Quant à la question du pouvoir d’achat, elle est plus que jamais d’actualité. « Nous demandons un rattrapage

immédiat de 300 euros, lâche François Thiery-Cherrier. C’est une revendication que nous portons en parallèle avec celle

d’aucune retraite complète en dessous du Smic, soit 1 700 euros. »

Le gouvernement va en effet instaurer un nouveau prélèvement sur les retraites de 0,15 % en 2013 (puis de 0,3 % en 2014)

pour renflouer les comptes de la Sécurité sociale. Au total, plus des deux tiers des retraités la paieront,

soit 10 millions de personnes.

[Lire la suite sur humanite.fr]


Vidéo : Ces retraités qui vivent dans la précarité

 

Publié dans Politique nationale, Pouvoir d'achat, PRECARITE, RETRAITES, Syndicats | 1 Commentaire »

Sanofi : Contrairement aux effets d’annonce de Montebourg, 2.000 à 3.000 emplois sont toujours menacés par la restructuration

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 octobre 2012

 

 

Le ministre Montebourg veut faire passer la pilule Sanofi aux salariés !

 

Sanofi : Contrairement aux effets d'annonce de Montebourg, 2.000 à 3.000 emplois sont toujours menacés par la restructuration dans Emplois sanofric1

La nouvelle est tombée : le site de Sanofi à Toulouse

serait sauvé grâce à l’intervention d’Arnaud Montebourg.

On voudrait bien le croire ! 914 emplois de sauvés à Sanofi !

On ne licencierait plus, on supprimerait des emplois sans

casse sociale ! Mais de qui se moque-t-on avec ces fausses

bonnes nouvelles ?

A qui va-t-on faire croire que la direction de Sanofi qui

maintient son plan de restructuration et ses 914 suppressions

d’emplois aurait changé brutalement d’avis et placerait

l’emploi, la recherche et le médicament comme priorité face

à la finance ?

Pas les organisations syndicales qui restent, à juste titre plus méfiantes et moins angéliques avec la politique

de Sanofi. Le ministre aurait signé un accord alors qu’il y a encore quelques jours cette même direction refusait

aux élus des CE toute information sur le plan de restructuration ! Les comités d’entreprises qui vont se dérouler

demain sur tous les sites en région parisienne, à Toulouse ou à Montpellier nous en diront plus !

Mais des licenciements, des suppressions d’emplois ou des départs volontaires, monsieur le ministre qui vous occupez

du redressement productif sont tous inacceptables dans une entreprise qui fait des bénéfices et gave ses actionnaires.

Quelle mouche a piqué Arnaud Montebourg avec cette annonce surprise, a-t-il voulu négocier avec la direction de

Sanofi pour faire passer la pilule aux salariés ! Les syndicats jugeront demain !

Eric Corbeaux, responsable PCF Luttes sociales

 

Lire également :

 

 

Publié dans Emplois, licenciements, PCF, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent : « Il n’y a pas de majorité de gauche pour voter le Traité d’austérité »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 octobre 2012

 

http://www.dailymotion.com/video/xu8h3y

sur dailymotion

Par

Traité :

Pierre Laurent dénonce « la faute politique » du gouvernement

*

« Ne comptez pas sur nous. Cette ratification est une faute politique », a dénoncé le sénateur

et secrétaire national du PCF en début d’examen par le Sénat du Traité européen voté mardi

par l’Assemblée nationale.

*

« Vous avez été élu pour conduire le changement et non pas pour emprunter les pas du sarkozysme, a-t-il lancé

au Premier ministre Jean-Marc Ayrault . Depuis hier, vous prétendez qu’une majorité de gauche existe pour

adopter ce traité. C’est faux ». Soulignant qu’à l’Assemblée nationale  »63 députés de la gauche n’ont pas ratifié

ce traité » et que « seuls 263 députés PS l’ont approuvé » alors que « le groupe PS dispose de la majorité des 289

sièges », Pierre Laurent s’est élevé contre « les artifices de présentation de l’arithmétique parlementaire ».

Pointant à nouveau que "les Français voulaient être consultés par référendum.

Vous avez contourné cette volonté populaire. La ratification du traité restera

à jamais entachée par ce refus", Pierre Laurent souligne: « Ici, au Sénat, le traité n’aura pas

de majorité de gauche » pour ce texte « austéritaire et anti-social, dicté par les logiques financières ». Il est

« anti-démocratique » et « limite notre souveraineté ». Les 20 sénateurs communistes voteront contre le traité.

Rupture avec l’austérité

Le numéro un communiste, devenu sénateur après la démission de sa collègue de Paris Nicole Borvo Cohen-Seat,

a prôné « la rupture avec l’austérité » et « la priorité donnée au redressement social et productif ». Il a appelé

notamment à « la promotion des services publics », au « changement du statut de la BCE » et « au renforcement

des parlements nationaux et du parlement européen ».

« On parle de crise humanitaire en Grèce. La situation sociale est explosive en Espagne, au Portugal. La récession

menace l’ensemble de la zone euro. Si des ruptures ne sont pas opérées, c’est l’idée même d’Union qui est menacée »,

s’est-il alarmé avant d’être applaudi par ses collègues mais aussi par Marie-Noëlle Lieneman, une des rares parmi

les sénateurs PS à être opposée au traité.

  • A lire aussi :

La déclaration complète de Pierre Laurent

Ils ont voté pour le traité européen à l’Assemblée

Publié dans Assemblee nationale, Austerite, France, Front de Gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Politique nationale, PS, Senat, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy