• Accueil
  • > France
  • > Le « Non » de Gaby Charroux, maire PC de Martigues et député du Front de Gauche, à la commission du TSCG

Le « Non » de Gaby Charroux, maire PC de Martigues et député du Front de Gauche, à la commission du TSCG

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2012

 

Le « Non » de Gaby Charroux (FDG) à la commission du TSCG

 

Le par Ariane Walter

 

-Avez-vous l’impression de vivre un moment historique ?

J’ai rendez-vous avec Gaby Charroux, maire PC de Martigues, député du Front

de Gauche et membre du groupe GDR à l’assemblée nationale. Nous pouvons

nous rencontrer entre deux séances de la commission spéciale qui étudie

« le projet de loi organique relatif à la programmation et à la gouvernance

des finances publiques. » Bref le TSCG.

Nous sommes le 3. La loi sera votée le 8 et le 9 octobre. En attendant,

immense tension.

 

– Historique, oui. A double titre. Pour moi. Me retrouver en ces lieux. Et pour ce qui se passe et qui est dramatique.

Le drame, bien sûr, c’est qu’un gouvernement, dit de gauche, s’apprête à faire passer sans aucune modification

un traité voulu et rédigé par Sarkozy-Merkel. Pire encore. En mentant. En ayant voulu faire croire qu’il l’avait modifié.

La veille Borloo, dans un numéro digne de l’Actors Studio a ridiculisé Hollande, le montrant suppliant les Allemands

de lui accorder un petit quelque chose qui pourrait faire croire qu’il avait obtenu un mieux disant ! On se souvient

de la formule de Mélenchon qui avait dit qu’il n’y avait « pas une ligne, pas un mot, pas une virgule de changée ».

Pire encore : en le faisant voter, peut-être, avec l’aide de la droite. Le déshonneur serait complet. Il paraît que

Hollande compte les têtes, tous les soirs, de ceux qui vont dire : « Oui, ôtons à la France sa souveraineté ! »

Quant à Ayrault, il vient lui-même d’avouer le mensonge ! Non, il n’y a pas eu de modifications !!! Est-ce pour cela

que l’on autorise certains socialistes à voter « Non » ? C’est un marchandage de souk. On le leur permettrait

à condition qu’ils votent le budget.

- Comment sont les socialistes ?

- Très mal. Ils rasent les murs. La plupart voteront contraints et forcés. Ils ne sont pas d’accord. Mais ils n’ont pas le choix.

Ils se sont engagés avec ce gouvernement. Ils doivent le soutenir.

Mais est-on engagé auprès d’un gouvernement qui ment ?

Gaby Charroux a fait le matin même une déclaration auprès de la commission des Finances dédiée au TSCG.

Je vous en donne l’intégralité car elle a le mérite d’être claire et bien écrite.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy