• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 27 septembre 2012

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2012

 

Brésil

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre

dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU

 

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU dans Amerique latine mst-women-and-childrenPlus de cent familles du Campement Gregório Bezerra, de Agrestina/Pernambuco, subissent

de constantes agressions physiques et psychologiques depuis l’occupation des terres

de l’hacienda Serro Azul en avril 2011. Plusieurs dénonciations sur la situation

de ce campement ont été déposées auprès des pouvoirs publics brésiliens sans que soit

prise aucune mesure de protection des travailleurs ni que soit sanctionné aucun des auteurs

de ces crimes.

Le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans terre – MST et l’organisation des Droits Humains

 Terra de Direitos ont donc envoyé ce 20 septembre 2012 une dénonciation à l’Organisation

des Nations Unies – ONU sur la violence perpétrée contre les travailleurs

ruraux sans terre qui vivent dans les campements de l’État de Pernambouc. Ces faits se sont produits depuis l’occupation des terres

improductives de l’hacienda Serro Azul, latifundo de près de mille hectares, le 18 avril 2011, dans la municipalité d’Agrestina.

Les plus de cent familles des campements sont constamment agressées par un représentant de l’hacienda, Luis Reis, et par près de

15 gardes particuliers des propriétaires. A partir de février 2012, le Sergent de La Police Militaire de Pernambuco José da Costa Lima

s’est joint à la répression contre les habitants du campement. La participation directe de Lima a généré une intensification

de la violence et signifié la formation d’une milice privée pour protéger les intérêts du propriétaire du latifundio.

La dénonciation envoyée à l’ONU explique que ce policier militaire est également impliqué dans d’autres situations de violence contre

des travailleurs ruraux et reçoit des “lopins de terre” pour services rendus et autres « faits d’armes » dans la région. En échange de

l’exécution d’expulsions forcées, Lima a reçu des terres dans les municipalités de São Joaquim do Monte et Agrestina, État de

Pernambouc.

Une autre action illégale du sergent s’est produite ce 25 juillet 2012, lorsqu’il a tiré sur des travailleurs ruraux. Lima fut arrêté pour ces

faits mais fut aussitôt relâché.

 

serro-azul_0-300x225 Travailleurs ruraux sans terre dans BresilFace aux différentes violations commises contre les familles paysannes du Campament

Gregório Bezerra, la dénonciation de l’ONU exige de l’État brésilien qu’il informe

sur les mesures prises pour protéger la vie des travailleurs, pour enquêter et punir

les responsables de ces crimes et pour mettre en oeuvre l’expropriation de l’hacienda

Serro Azul en application de la loi sur la fonction sociale de la propriété rurale.

La dénonciation demande également à l’ONU de faire des recommandations

pour surmonter la situation de violation des Droits humains au Brésil.

Historique de la violence

[Lire la suite sur mouvementsansterre.wordpress.com]

Publié dans Amerique latine, Bresil, Solidarite | Pas de Commentaire »

L’appel des 100 écologistes contre le traité austéritaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2012

 

L'appel des 100 écologistes contre le traité austéritaire   dans Europe Ecologie les Verts capture_0-300x1502

Paul Aries, la vie est à nous ! / Le sarkophage

 

Des militants écologistes proches du Front de gauche et d’EELV s’associent

pour prendre position contre la ratification du traité de stabilité budgétaire

européen et appeler à la manifestation nationale du 30 septembre.

Selon eux, le texte rendra impossibles toutes propositions et investissements publics

en faveur d’une politique d’écologie sociale.

 

Pour nous, militant(es) écologistes, la transition écologique et sociale ne peut en aucun cas passer par l’austérité

et la réduction des acquis sociaux, pas plus que la répartition des richesses ne peut attendre une improbable et

destructrice croissance du PIB. Il y a urgence !

Comment mener la transition écologique et parvenir à 60% de réduction des gaz à effet de serre en 2040 en se

contentant de « réguler » le marché européen des quotas carbone, en poursuivant les grands projets inutiles et

imposés, ou en laissant les choix d’intérêt général aux mains des multinationales de l’agro-business, de l’eau et

de l’énergie ?

Une véritable politique d’écologie sociale a, au contraire, besoin d’une intervention publique déterminée et

d’investissements forts, de services publics de l’eau, du rail et de l’énergie renforcés ! Or ces propositions

deviendraient impossibles à mettre en œuvre dans le cadre du TSCG qui impose la limitation des dépenses

publiques.

Or, ces dépenses, dès lors qu’elles sont réalisées au nom de l’intérêt général, devraient être considérées comme

des investissements : parce que nous n’avons pas de planète de rechange, la « solidarité » avec les générations

futures réside en réalité dans des investissements publics forts au service de la bifurcation écologique de la société.

La relocalisation de l’activité, la reconversion industrielle, le maintien des emplois et la création de nouveaux, le plus

grand gisement de «redressement productif» enfin, passe aujourd’hui par la transition énergétique et la révolution

écologique de notre société. Elle est incompatible avec l’austérité qu’implique le TSCG.

Pour toutes ces raisons, nous, militant(es) écologistes, 
Appelons toutes celles et ceux qui comprennent l’extrême

urgence de la transition écologique et sociale, à rejoindre la grande manifestation nationale du 30 septembre contre

le TSCG à Paris
 et appelons l’ensemble des parlementaires français à voter contre cette ratification.

Voir la liste des signataires sur lesarkophage.com

Vu sur Le Grand Soir

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Dans l’Humanité de ce jeudi : le 93 se rebelle contre la saignée des emplois

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2012

 

Dans l'Humanité de ce jeudi : le 93 se rebelle contre la saignée des emplois dans Chomage une-hq_7-211x300

PSA, Air France, Sanofi… les plans sociaux qui frappent

les salariés partout en France seront particulièrement

dévastateurs en Seine-Saint-Denis.

Samedi, 
les travailleurs feront front commun lors

d’un meeting intersyndical à Aulnay.

 

A lire dans notre édition:

  • Le front commun des salariés de Seine-Saint-Denis 

Stopper l’hémorragie : ce sera le mot d’ordre du grand meeting intersyndical

(CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires) et interprofessionnel qui aura lieu

samedi à la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). PSA, Air France,

Sanofi, Presstalis et d’autres salariés menacés seront présents pour faire front ensemble face à la casse de leurs emplois.

Dans un département qui connaît déjà un chômage à 12,2 %, la multiplication des plans sociaux qui s’annonce risque d’aggraver

un peu plus une situation économique et sociale déjà sinistrée.

Après avoir perdu un tiers de ses emplois industriels entre 1999 et 2009 (dernières données en date de l’Insee), la Seine-Saint-Denis

est aujourd’hui menacée de voir l’usine Citroën d’Aulnay et ses 3 300 emplois disparaître d’ici à 2014. Trois fois plus si l’on compte

les emplois induits. « Environ 15 % de notre activité est directement liée à l’usine PSA d’Aulnay », explique par exemple Stéphane Bertazzo,

délégué CGT chez MA France, sous-traitant dans l’emboutissage d’éléments de carrosserie, qui compte environ 300 salariés et

75 intérimaires…

Lire la suite dans l’Humanité de ce jeudi

  • A Aulnay, entre colère et solidarité
  • Les services publics, victimes collatérales
  • « L’industrie a besoin d’un soutien politique et citoyen », le point de vue de François Asensi, député Front de gauche (93)
  • Hécatombe, l’édito de Jean-Emmanuel Ducoin

Publié dans Chomage, ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Austérité : pas question de se faire « traité » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2012

 

Austérité : pas question de se faire

Pour plus d’informations, cliquez ici

Publié dans Austerite, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

3 millions de chômeurs : « rompre enfin avec la politique mise en œuvre par Sarkozy »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 septembre 2012

 

3 millions de chômeurs :

« rompre enfin avec la politique mise en œuvre par Sarkozy »

 

3 millions de chômeurs : « rompre enfin avec la politique mise en œuvre par Sarkozy » dans Chomage chomage-misere-e1290798026256-300x205Le cap des 3 millions de chômeurs, constitue une alerte

extrêmement grave. Et encore, ce chiffre  ne prend en

compte que les personnes n’ayant pas du tout travaillé

en France métropolitaine.

Au total, ce sont donc près de 5 millions de salariés

privés d’emploi que compte notre pays aujourd’hui,

DOM compris.

Ce désastre peut même tourner à la catastrophe si l’on ne rompt pas enfin et définitivement avec la politique

mise en œuvre par Sarkozy. Avec la flexisécurité et la recherche d’un « compromis historique » sur la baisse

du coût du travail et le recul du droit du travail, comme le demande le MEDEF au lieu de sécuriser l’emploi et

la formation et de faire reculer les coûts du capital (intérêts, dividendes…), on ne ferait qu’aggraver les difficultés

de l’emploi, l’insuffisance des qualifications et la faiblesse de la croissance.

Le TSCG, en condamnant à perpétuité les peuples à l’austérité, redoublerait en ce sens.

Les Français, le 6 mai dernier, n’ont pas voté pour cela.

De toute urgence, le gouvernement doit décréter un moratoire sur tous les plans sociaux pour la recherche

de solutions alternatives s’appuyant sur les contre-propositions des salariés. Il doit pousser à l’adoption d’une loi

sur l’interdiction des licenciements boursiers et accorder aux salariés des pouvoirs nouveaux pour réorienter

les choix de gestion. Il s’agit de mobiliser autrement l’argent des entreprises, des banques, des fonds publics et

réorienter la BCE pour une utilisation de la monnaie et du crédit favorisant la création, la sécurisation, la promotion

de l’emploi, de la formation et des revenus du travail et de remplacement.

Communiqué du PCF – 26 septembre 2012

Lire également :

sur actuchomage.org : La France découvre, horrifiée, ses 3 millions de chômeurs

Publié dans Chomage, France, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy