• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 12 septembre 2012

Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Décisions des salariés réunis en

Assemblées Générales du 11 septembre

Revendication et actions

 

Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay  dans CGT psa-fermetures-4da4a Ce 11 septembre, près de 700 salariés se sont réunis en Assemblées Générales

pour faire le point de la situation et pour décider des actions à organiser.

Les Assemblées Générales ont bien noté l’acceptation par M. Montebourg

d’organiser un processus de négociations tripartites (direction –Syndicats 

PSA  Aulnay-Gouvernement) mais cela ne suffit pas.

Pour que ces réunions, qui doivent aboutir à un accord tripartite

sur les garanties de maintenir tous les emplois, se déroulent

sérieusement et en toute sérénité,  il est absolument nécessaire que le plan de licenciement

de PSA, qui doit être réactivé fin novembre, doit être définitivement bloqué.

Les salariés ont voté la revendication suivante :

Non au plan de licenciement et à la fermeture de l’usine et le maintien de tous les emplois !

 Les salariés réunis en AG ont voté à l’unanimité les actions suivantes :

  • Le principe d’actions surprises dont la première interviendrait très rapidement.
  • 15 septembre : délégation à Rennes pour la manifestation de PSA Rennes.
  • Manifestation en direction de l’Élysée entre le 17 et le 21 septembre afin d’être reçu par François Hollande.

 

  • 29 septembre : Rassemblement à la cité des 3000 organisé par tous les syndicats

du 93 (CGT-CFDT-FO-UNSA-Solidaires) avec la participation des syndicats d’Air France,

de Sanofi, DHL…

  • 9 octobre :

   Le matin : action en direction du salon de l’Auto avec la participation des salariés de

toutes les usines PSA.

    L’après midi : manifestation européenne contre les plans de licenciements. 

 (le cortège de PSA Aulnay ouvrira la manifestation).

Aulnay, le 12 septembre 2012

Publié dans CGT, Emplois, licenciements, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

GOOD FOOD MARCH 2012

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Pour une agriculture plus juste et plus verte,

des centaines d’Européens convergent vers Bruxelles

12 septembre 2012

 

GOOD FOOD MARCH 2012 dans Agriculture gfm_T1

 

PLUS QUE 7 JOURS AVANT L’ARRIVÉE DES « GOOD FOOD MARCH »

A BRUXELLES !

Dates importantes :

13/09 : Départ de la caravane Calais Bruxelles.

16/09 : Pique-Nique à Paris et Manifestation à la ferme des 1000 vaches

à Abbeville.

19/09 : Brunch & Conférence « Good Food March » à Bruxelles.

L’avenir de notre agriculture et de notre alimentation se joue en ce moment. Les « Good Food March » traversent l’Europe

pour informer les citoyens sur l’avenir de l’agriculture et de leur alimentation et apporter leurs doléances à Bruxelles.

Cet événement est la plus grande mobilisation civile européenne pour une meilleure alimentation et une meilleure agriculture !

[Lire la suite sur confederationpaysanne.fr]

Good Food March dans l’Orne

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Publiée le 11 sept. 2012 par

Publié dans Agriculture, EUROPE, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

« Cotisants solidaires » : ces agriculteurs privés de tous les droits, sociaux et politiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

DISCRIMINATIONS

Ces agriculteurs à qui on refuse le droit de vote

 

Par Sophie Chapelle (12 septembre 2012)

Ils sont plus de 60 000, exercent pour la plupart le métier

d’agriculteur, cotisent au régime agricole…

mais ne bénéficient pas du droit de vote aux élections

professionnelles, ni de l’ensemble des droits sociaux.

La raison ? Trop petite surface, trop petit revenu.

La Confédération paysanne a lancé une campagne

pour la reconnaissance des droits de ces « cotisants solidaires ». Enquête sur ces paysans de seconde

zone, pas assez productifs pour voter.

Imaginez un règlement qui vous interdise de voter aux élections professionnelles et prud’homales pour l’unique raison

que votre salaire est trop modeste… C’est pourtant bien ce qui se passe pour 61 417 petits agriculteurs, appelés

« cotisants solidaires ». Soit 12% du monde agricole. Ils dépendent du régime agricole, cotisent à la Mutualité sociale

agricole (MSA) – l’organisme de protection sociale obligatoire des salariés et exploitants du secteur en France – mais ne

disposent que de droits très restreints.

Les chambres d’agriculture, dont les élections auront lieu en janvier 2013, les instances de la MSA ou les tribunaux paritaires,

leur sont fermés. Pas d’éligibilité, pas de droit de vote. Et ce, même dans le cas où l’agriculture constitue leur activité principale.

Cotiser à la MSA ne leur ouvre aucun droit à l’assurance maladie, à la retraite ou aux allocations familiales [1]. Les cotisants

solidaires ne bénéficient pas non plus des aides à l’installation, ni du droit à construire un logement en zone agricole. Et l’accès

au foncier ? « Si une parcelle est en vente et qu’un cotisant solidaire est intéressé, il n’est pas prioritaire », déplore Michel David,

secrétaire national de la Confédération paysanne.

Trop petit pour voter

La raison de cette discrimination ? Une trop petite surface, et une trop petite production. « L’idée au départ de cette cotisation était

de faire contribuer aux caisses de la MSA ceux qui avaient des terres et qui n’en faisaient rien », explique Michel David.

Une manière notamment d’encourager les retraités à louer ou à vendre leur terre. «  Le problème aujourd’hui c’est qu’avec

ce « faux statut », non seulement les cotisants solidaires ne sont pas considérés comme des agriculteurs, mais ils sont en plus privés

de tous les droits, sociaux et politiques ».

[Lire la suite sur Basta !]

Photo : source

Publié dans Agriculture, Democratie, Discriminations, France | Pas de Commentaire »

in mémorandum….

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

in mémorandum.... dans Chili A2inPqiCMAEHWBz.jpg-large

Source : Moissac au Coeur  11 septembre 2012

Publié dans Chili | Pas de Commentaire »

PS : Benoît Hamon et son courant se rangent derrière les thèses libérales les plus orthodoxes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Le courant Un Monde d’Avance de Benoît Hamon

a signé dans la nuit son acte de décès.

 

PS : Benoît Hamon et son courant se rangent derrière les thèses libérales les plus orthodoxes dans France tumblr_ma8hv8RFw31r238uvpar Sydne93

La nouvelle n’est pas encore officielle, mais les informateurs

d’A gauche pour de vrai! sont formels : Benoît Hamon et les principaux cadres

du courant Un Monde d’Avance, qui est censé représenter l’aile gauche du PS,

signera la motion qui sera présentée par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault

lors du congrès social libéral de Toulouse en octobre prochain, sur demande

express du premier ministre.

Pour l’essentiel, cette motion de “confirmation” de la ligne défendue

par François Hollande, Pierre Moscovici, Michel Sapin, Manuel Valls…ancre

le PS dans une Europe de l’austérité, qui inflige à la France la règle d’or

et la mise sous tutelle du budget de la France à l’Europe de Mario Draghi et Angela Merkel.

Ainsi, le courant, qui a porté les espoirs des militants socialistes sincèrement de gauche lors du congrès de Reims, se range

derrière les thèses libérales les plus orthodoxes. Le désarroi de ces militants doit être, à l’heure qu’il est, tout simplement

immense. Car après avoir pris fait et cause contre le TCE de 2005 les voilà contraints d’emprunter le chemin du TSCG défendu

à la Rochelle par le tandem Aubry/Ayrault.

Mais les raisons du désarroi ne s’arrêtent pas là. La désignation du futur premier secrétaire de leur formation politique

se fera d’autorité, le non cumul des mandats cher à leurs yeux est reporté à une date “ultérieure”, le réarmement

de la puissance publique n’aura jamais lieu en raison d’un plan de rigueur inégalé sous la Ve république, la promesse

de redistribution des revenus issus du capital abandonnée en très grande partie.

[Lire la suite sur A gauchepourdevrai!]

Publié dans France, POLITIQUE, PS | 1 Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Tragique 11 septembre, mais n’en parlez pas, surtout !

 

Le billet de Théophraste R. dans Chili breveon2881-c72d6-188x300Théophraste R.

2 279 morts et 957 disparus, près de 150 000 personnes emprisonnées, 27 255 torturées,

des centaines de milliers d’exilés politiques. Ces chiffres sont sans doute minorés.

Le 11 septembre 1973, le général Augusto Pinochet a lancé l’armée contre le le président

élu, Salvador Allende.

Puis, Pinochet confia neuf tonnes d’or à la banque britannique HSBC, à Hong Kong

pour assurer son avenir et celui de ses enfants. Plus tard, il fut embêté à Londres

par un mandat d’arrêt international lancé par le juge espagnol Baltasar Garzón pour

« génocide, tortures, terrorisme international et enlèvements ». Mais il put repartir, libre.

Chaque 11 septembre, la compassion mondiale fabriquée par les élites politiques

et médiatiques survole sans s’y arrêter le palais de la Moneda à Santiago du Chili

pour se poser lourdement sur un quartier de New-York d’où pleure l’encre des stylos, chevrotent d’émotion les voix radiophoniques

et tremblotent les caméras dans une communion compassionnelle.

« Et hop ! Et hop ! qui ne dégouline pas n’est pas un démocrate. »

Théophraste R. ( Quelqu’un à des nouvelles de Julian Assange ?).

 

Source : img_logo_lgs-300x37 dans POLITIQUE  11 septembre 2012

URL de cette brève :
http://www.legrandsoir.info/+tragique-11-septembre-mais-n-en-parlez-pas-surtout+.html

Publié dans Chili, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Appel contre la « banalisation de la xénophobie et du racisme de l’État français »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Roms : la commune humanité bafouée

 

Appel contre la Auteur : Les invités de Mediapart - Source : Mediapart

Alors que Manuel Valls se rend en Roumanie,

Mediapart publie cet appel – à signer en ligne

concernant la politique menée à l’égard des Roms.

Les 105 premiers signataires, parmi lesquels Étienne Balibar,

Luc Boltanski, Cécile Canut, Éric Fassin, Danièle Lochak,

Ariane Mnouchkine, Jean-Luc Nancy, Pap Ndiaye et Gérard

Noiriel, reprochent au gouvernement socialiste

la «banalisation de la xénophobie et du racisme par l’État français».

 

Le nouveau gouvernement a choisi la continuité avec l’ancien : la politique d’expulsion des camps de «Roms» étrangers

continue de plus belle. Aux mêmes motifs. Avec à peu près les mêmes mots, les mêmes images. Avec les mêmes

présupposés et les mêmes conséquences. À commencer par l’ethnicisation de familles issues de lieux et d’histoires multiples,

qui ne se reconnaissent pas nécessairement de destin commun, sauf celui auquel on les assigne : le cercle vicieux

de la misère et de l’exclusion.

Cela, nous ne voulons, nous ne pouvons pas l’accepter. Il y a deux ans, il importait déjà de se dresser en opposition à la politique

de stigmatisation et de persécution menée sous la houlette de Nicolas Sarkozy, dans l’esprit du discours de Grenoble,

contre les Roms et les gens du voyage. C’est avec la même détermination que nous nous élevons aujourd’hui contre la politique

menée aux dépens des Roms sous la responsabilité du président de la République et de son premier ministre par leur ministre

de l’Intérieur.

[Lire la suite sur dazibaoueb.com]

 

Pour rejoindre cet appel, on peut signer en ligne ici.

Publié dans PETITION, Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

PSA : les syndicats mobilisés contre le plan de restructuration

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

PSA :

les syndicats condamnent le rapport Sartorius

 

PSA : les syndicats mobilisés contre le plan de restructuration dans ECONOMIE 2012-09-11psa-syndicats-300x150Les syndicats de PSA Peugeot-Citroën s’attendaient

aux conclusions peu favorables pour l’emploi du rapport

d’expertise de la situation économique du groupe

automobile rendu ce mardi au gouvernement.

Ils restent mobilisés contre le plan de restructuration.

 

Ainsi, Jean-Pierre Mercier, de la CGT, a « le sentiment que c’est un rapport commandité par la direction, tout est soi-disant

inéluctable. La situation financière de PSA serait fragile, est-ce que la santé des salariés n’est pas plus fragile ?

Les 3 milliards de rachats d’action ont été entérinés, mais est-ce aux salariés de payer la note?

Tanja Sussest du SIA, majoritaire à l’usine de PSA Aulnay, dénonce un rapport qui « est un écran de fumée derrière lequel

se cachent aussi bien la direction que le gouvernement. On est scandalisés de voir que la direction n’avait pas été invitée

à la réunion (au cours de laquelle le rapport a été remis au ministre Arnaud Montebourg, ndlr). On peut se poser

des questions sur l’indépendance du cabinet Sartorius. »

« Joueur de flûte »

Le syndicaliste dénonce aussi la réaction à ce rapport du ministre du Redressement productif :

« Montebourg est un grand joueur de flûte : avant les congés il dit « je vais empêcher la fermeture d’Aulnay », un mois après il a

changé du tout au tout avec un discours du genre « PSA est en difficultés, il faut les aider ». On est déçu par Montebourg mais

aussi par François Hollande qui s’était engagé à nous recevoir après le 6 mai s’il était élu. S’il ne vient pas, on ira le chercher

ce rendez-vous ».

Mobilisation

Pour les syndicats du groupe automobile, l’heure est encore plus à la mobilisation. « Nous n’avons pas l’intention de nous

laisser faire, reprend Jean-Pierre Mercier, de la CGT. Le point positif c’est que le ministre a décidé d’engager des réunions

tripartites entre la direction centrale de Peugeot, les syndicats d’Aulnay et les pouvoirs publics pour obtenir de Peugeot

le maximum de garanties sur le maintien de tous les emplois.

« Maintenant pour démarrer ce processus de négociations, il faut que les pouvoirs publics bloquent le plan de

licenciements. »

Source : humanite.fr  11 septembre 2012

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, POLITIQUE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

La folle impunité des marchands de mort

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Insalubrité

La folle impunité des marchands de mort

 

La folle impunité des marchands de mort  dans Logement 2012-09-11incendie-saint-denis-pompiers-300x150Après l’incendie meurtrier de dimanche,

les élus de Saint-Denis revendiquent plus de moyens

à l’état et un renforcement de la loi contre l’habitat

insalubre.

Les terribles récits de l’incendie du 39, rue Gabriel-Péri,

à Saint-Denis, ce week-end, rappellent immanquablement

ceux de l’hôtel Paris-Opéra, de l’immeuble du boulevard Vincent-Auriol, en 2004, ou celui plus récent de Pantin en octobre

2011. À chaque fois, familles et enfants se retrouvent plongés dans les flammes et l’effroi par des propriétaires peu scrupuleux

ou des marchands de sommeil, devenus de véritables marchands de mort.

« Sur une dizaine d’années, une trentaine de personnes sont mortes à Saint-Denis à cause de l’habitat indigne,

dans des incendies ou des effondrements », confiait à l’AFP Stéphane Peu, l’adjoint à l’urbanisme de Saint-Denis, lancé

depuis longtemps dans une bataille contre l’insalubrité. De fait, « l’immeuble calciné ce week-end faisait partie des bâtiments

ciblés par le Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés », rappelle le maire (PCF), Didier Paillard.

Un appel au législateur

Premier du genre, ce plan mobilise « près de 70 millions d’euros d’argent public et privé, dont 23 millions versés par la communauté

d’agglomération Plaine Commune et la ville ». Celle-ci a lancé dès 2008 une procédure à l’encontre des copropriétaires de la rue

Gabriel-Péri et engagé, après un arrêté de péril imminent pris en juin, des travaux d’urgence sur le système électrique et pour éviter

un effondrement du plancher. Mais la volonté politique ne suffit pas en l’état actuel du droit, déplore le maire, qui doit lancer ce matin

un appel au législateur pour permettre aux pouvoirs publics « de se substituer aux propriétaires privés défaillants ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Logement, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Tarif progressif de l’énergie : la restriction par l’argent !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

Tarif progressif de l’énergie :

un pas de plus vers la casse du service public de l’électricité et du gaz ?

 

Tarif progressif de l’énergie : la restriction par l'argent ! dans Austerite 0402-insolites-APrétexter la mise en place d’un tarif progressif pour lutter

contre la précarité énergétique est un leurre.

Celui présenté n’a aucun objectif social. D’ailleurs, la tranche minimale

concernera l’ensemble des consommateurs, les riches comme les pauvres.

C’est un projet dangereux car il cantonne les plus pauvres au minimum vital.

La facture s’alourdirait dès lors que la puissance souscrite serait dépassée ;

c’est donc la restriction par l’argent. Alors qu’il est possible de faire

autrement à l’exemple de la proposition de loi des parlementaires

communistes et du Parti de gauche instituant un dispositif national de solidarité visant à garantir de manière préventive et simple

l’accès au droit fondamental à l’eau.

Si nous partageons l’idée de faire attention aux dépenses d’énergies, nous sommes persuadés que le premier chantier à régler

est celui de la rénovation thermique, premières sources d’économies d’énergie possibles. Il est donc nécessaire de donner à tous

les moyens pour réaliser les travaux de rénovation thermique et de performance énergétique. Ce sont le plus souvent les familles

modestes qui occupent des passoires thermiques et ce sont encore ces mêmes familles qui possèdent des équipements

électriques à moindre performance énergétique car moins chers à l’achat.

Concernant l’électricité, il existe 8 millions de personnes en précarité énergétique, c’est-à-dire que leurs dépenses énergétiques

sont supérieures à 10 % de leurs revenus. Aussi, nous partageons l’idée que le Tarif de première nécessité (TPN) et le Tarif social

solidarité (TSS) soient élargis à tous les minima sociaux. Par contre, vouloir réduire son financement à travers la seule Contribution

du service public de l’électricité (CSPE) ne nous convient pas : celle-ci est essentiellement financée par l’ensemble

des consommateurs via leur facture, y compris par ceux qui bénéficient des tarifs sociaux, alors que les gros consommateurs

professionnels en sont exonérés. Il est nécessaire d’avoir une réflexion plus approfondie sur le financement des mesures sociales

et plus largement sur l’ensemble des taxes qui composent les factures.

Pour la seule CSPE, c’est 133 % d’augmentation en 18 mois, mais seulement 2% de son volume sert au soutien des plus

démunis !

Le chantier de la tarification progressive est vaste et il mérite fortement que le gouvernement l’inscrive dans le débat énergétique

qui s’ouvrira à partir de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre prochain.

Le Parti communiste rappelle ses propositions essentielles :

  • Interdiction des coupures pour cause de précarité énergétique en hiver comme en été.
  • Mise en place d’une commission pluraliste (élus, salariés, usagers, entreprises, organisations syndicales,

associations, partis politiques) pour fixer en toute transparence les tarifs du gaz et de l’électricité.

  • Gel des tarifs le temps de la révision de la formule tarifaire : décision que peut prendre le Premier ministre.
  • Garantir un vrai service public de l’énergie avec une égalité de traitement et un accès pour tous à une énergie

la moins chère possible sur tout le territoire français.

Communiqué du PCF – 10 septembre 2012

 

Lire également :

GDF-Suez met la pression sur les prix du gaz

Publié dans Austerite, France, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, PRECARITE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy