L’Amérique sombre dans la pauvreté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2012

 

L’Amérique sombre dans la pauvreté – Les méga riches

et les « bouches inutiles » (Counterpunch)

 

L’Amérique sombre dans la pauvreté dans ETATS-UNIS arton17569-9b059Paul CRAIG ROBERTS

Les Etats-Unis se sont effondrés sur le plan social, politique, légal, constitutionnel,

environnemental et moral. Le pays qui existe aujourd’hui n’est plus que l’ombre du pays

où je suis né. Dans cet article, je vais traiter de l’effondrement économique des Etats-Unis.

Dans les articles suivants je traiterais d’autres aspects du collapsus étasunien.

Sur le plan économique, les Etats-Unis ont atteint le stade de la pauvreté. Comme dit

Peter Edelman « Les petits salaires sont la norme. » Aujourd’hui dans l’Amérique

de « la paix et la démocratie », la « seule superpuissance de la planète », un quart de la main-

d’oeuvre travaille pour un salaire de moins de 22 000 dollars par an (17 500 E),

le seuil de pauvreté pour une famille de quatre personnes. Parmi ces personnes dont le salaire est si bas, il y a les diplômés

des universités qui ont fait des emprunts énormes pour payer leurs études et qui partagent leur appartement avec trois ou

quatre autres infortunés de leur espèce. Il y a aussi les familles monoparentales à qui le moindre problème de santé

ou la perte de leur travail feraient perdre leur toit.

Il y a ceux qui, avec un doctorat, enseignent à l’université comme professeur adjoint pour 10000 dollars (7 960 E) par an ou moins.

Le domaine de l’éducation est toujours vendu comme un moyen de sortir de la pauvreté mais en fait il conduit de plus en plus

à la pauvreté ou à des postes dans les services de l’armée.

Selon Edelman, qui a étudié ces questions, 20,5 millions d’Etasuniens ont des revenus inférieurs à 9 500 dollars par an

ce qui est la moitié du seuil de pauvreté pour une famille de trois.

Il y a 6 millions d’Etasuniens qui ont comme seul revenu les tickets de nourriture. Cela signifie qu’il y a 6 millions d’Etasuniens

qui vivent dans la rue ou sous les ponts ou chez des amis ou des parents. Les Républicains sans coeur continuent de vilipender

l’assistance sociale mais Edelman dit que « en fait il n’y a plus d’assistance sociale ».

En tant qu’économiste, je pense que le seuil de pauvreté tel qu’il a été établi est dépassé depuis longtemps. Il est quasi

impossible pour trois personnes de vivre avec 19 000 dollars par an. Si l’on prend en compte le prix du loyer, de l’eau, du pain

et de la nourriture la plus simple, une personne ne peut pas vivre aux Etats-Unis avec 6 333, 33 dollars par an. En Thaïlande,

on peut peut-être y arriver tant que le dollar se maintient mais pas aux Etats-Unis.

Comme Dan Ariely (Duke University) et Mike Norton (Harvard University) l’ont démontré, 40 % de la population des Etats-Unis,

les 40 % les plus pauvres, possèdent 0,3 % c’est à dire trois dixièmes de un pour cent, de la richesse des Etats-Unis.

Qui possède les 99,7 % restants ?

Les 20 % les plus riches possèdent 84 % de la richesse nationale. Les Américains qui sont dans le troisième et quatrième quintile*

-en majorité des Américains de la classe moyenne- en possèdent seulement 15,7 %. Il n’y a jamais eu une répartition aussi inégale

des revenus dans le monde développé.

Quand j’étais jeune, en face d’une telle disparité dans la répartition des revenus et de la richesse nationale, une disparité qui pose

de toute évidence des problèmes dramatiques pour la politique économique, la stabilité politique et le management global de

l’économie, les Démocrates auraient exigé qu’il y soit remédié et les Républicains auraient accepté à contre coeur.

Mais pas aujourd’hui. Les deux partis politiques sont également prêts à se prostituer pour de l’argent.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

URL de cet article :
http://www.legrandsoir.info/l-amerique-sombre-dans-la-pauvrete-les-mega-riches-et-les-bouches-inutiles-counterpunch.html

Paul Craig Roberts a été secrétaire adjoint au département du Trésor étasunien et rédacteur en chef associé du Wall Street Journal.

Son dernier livre, Wirtschaft am Abgrund (Economies In Collapse) vient de sortir.

Pour consulter l’original : http://www.counterpunch.org/2012/08/28/americas-descent-into…

Traduction : Dominique Muselet

Note :
* Le quintile est une portion de la distribution de fréquence contenant un cinquième du total de l’échantillon.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy