Discours de clôture des Estivales citoyennes par Jean-Luc Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 août 2012

 

Dimanche 26 août 2012, Jean-Luc Mélenchon a conclu les Estivales citoyennes du Front de Gauche

qui se sont déroulées tout le week-end à Saint-Martin-d’Hères, après les interventions des représentants

de chacune des composantes¹ du Front de gauche.

Il a notamment appelé à l’organisation d’une grande manifestation contre la ratification du nouveau

Traité européen.

 

http://www.dailymotion.com/video/xt3yj5

sur dailymotion

Par lepartidegauche

(1) PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire, Convergences et Alternative, République et Socialisme,

Fase, PCOF et Gauche anticapitaliste (ex-NPA).

 

Lire également :

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Parti de gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le gouvernement doit résister au chantage patronal

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 août 2012

 

Le gouvernement doit refuser l’ukase ultra libérale de Laurence Parisot

 

DLe gouvernement doit résister au chantage patronal dans France extrait_Charlie_Hebdo-283x300ans une interview au journal le Monde, la présidente du Medef adresse

un véritable ukase ultra libéral au nouveau gouvernement. Tout y passe :

la question de la ratification du traité européen ne se pose pas puisqu’il faut

le signer des deux mains prétend la patronne des patrons et accessoirement

piètre démocrate.

20 milliards d’économie, doivent être faits dans les dépenses publiques,

mais pas question de toucher à l’exonération de l’ISF sur les biens

professionnels, ni de taxer à 75% les revenus supérieurs à 1 million au risque,

selon elle, que la France perde son statut de grande puissance économique.

En plus de donner ses directives qui ont pour objet la diminution

des cotisations patronales et la hausse de la TVA et de la CSG,

Laurence Parisot se livre à un véritable chantage au dialogue social. Le Medef annonce qu’il refuse de participer à la négociation

sur l’emploi si la question de la flexibilité du travail n’est pas abordée. Curieuse conception du dialogue social conçu

comme toujours par le Medef comme du chantage patronal !

Le gouvernement ne doit pas céder à ce discours. Car ce qu’oublie de dire Laurence Parisot, c’est que la panoplie de mesures

qu’elle vante à nouveau tout au long de cet entretien a déjà un bilan : 3 millions de chômeurs annoncés hier. Continuer dans cette

voie serait une catastrophe annoncée.

Le gouvernement doit résister à ce chantage en s’appuyant sur les forces sociales du pays qui ont voulu le changement. Puisque

10 ministres se rendent à l’université d’été du Medef nous attendons qu’ils répondent avec fermeté aux inepties de la patronne

du Medef. Ces ministres doivent porter la voix du monde salarié, pas celle du clan de l’argent représenté par Laurence Parisot.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Source illustration : PCF Grésivaudan

Publié dans France, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Mobiliser contre le Pacte budgétaire européen : le pari du Front de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 août 2012

 

Traité européen : le pari du Front de gauche

 

Mobiliser contre le Pacte budgétaire européen : le pari du Front de gauche dans France renforcement_bureau_1_0-300x195C’est la priorité de la rentrée. Le Front de gauche entend mobiliser

contre le traité budgétaire européen.

Dimanche 26 août à Saint-Martin-d’Hères (Isère), en clôture de l’université

d’été du rassemblement, Jean-Luc Mélenchon a appelé à une

« grande manifestation populaire » pour réclamer l’organisation

d’un référendum sur le sujet.

« Tous à Paris pour montrer la force qui dit non »,

a-t-il lancé à la tribune.

La date n’est pas encore fixée mais ce rassemblement devrait intervenir fin septembre, avant que le traité sur la stabilité,

la coordination et la gouvernance (TSCG), qui introduit une règle d’or budgétaire, soit soumis à ratification au Parlement,

en octobre.

Depuis des mois, le Front de gauche est opposé à ce texte, qualifié « d’austéritaire ». Il estime en effet que, contrairement

à la promesse de campagne de François Hollande, le texte n’a pas été renégocié avec l’Allemagne.

« Qu’est-ce qui a changé ? Rien ! Pas une ligne, pas un mot, pas une virgule, pas un guillemet, pas une référence, rien ! », a

déploré M. Mélenchon dimanche, lui qui avait moqué, vendredi, « le pseudo et ridicule pactounet de croissance » que

M. Hollande dit avoir obtenu.

Calendrier serré

Le calendrier est serré. « C’est vrai que c’est pas très bien parti, reconnaît Pierre-François Grond, ancien du Nouveau Parti

anticapitaliste (NPA) qui a rejoint le Front de gauche. Mais on a encore plus d’un mois. » Un temps que le FG entend utiliser

pour multiplier réunions d’informations, débats, meetings sur le sujet.

« Il s’agit d’aider les Français à décrypter ce que contient le traité », indique Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste,

qui devrait être amené à se prononcer sur le texte.

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

URL article original : http://gauche.blog.lemonde.fr/2012/08/26/traite-europeen-le-pari-du-front-de-gauche/

bandeaupetitiontscg-300x55 pacte budgétaire européen dans Front de Gauche

Publié dans France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Cinq leviers à actionner pour stopper le racket sur l’essence

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2012

 

Carburants

Cinq leviers à actionner pour stopper le racket sur l’essence

 

Cinq leviers à actionner pour stopper le racket sur l’essence  dans ECONOMIE essence_11Un rapport de l’inspection des finances

sur le prix du carburant doit être remis

ce matin au ministre de l’Économie.

L’Humanité a décrypté la composition

du prix.

Conclusion : le pétrole cher n’est pas

une fatalité.

 

 

De l’extraction à la fabrication et jusqu’à la pompe, tout au long du processus

de production, les compagnies pétrolières organisent la spoliation.

1. Coût d’extraction : l’opacité

Première explication avancée par les majors pour justifier les prix : il faut creuser de plus en plus profond et aller dans

les zones de plus en plus difficiles d’accès pour pouvoir exploiter l’or noir. Du coup, les coûts d’extraction seraient de

plus en plus élevés. En vérité, le coût d’extraction des gisements varie en fonction de l’endroit où ils sont forés. Pour un baril,

le coût de production peut aller de 20 à 80 dollars. Pourtant, sur le marché du Brent (forage en mer du Nord), les compagnies

pétrolières établissent un prix unique du baril au niveau du gisement dont le coût est le plus élevé, soit 80 dollars. Elles

s’assurent ainsi une marge confortable, dans la mesure où une grande partie de leur production leur revient moins cher.

Problème : à ce niveau de l’élaboration des prix, l’opacité règne. « Il faudrait fouiller dans les comptes des compagnies

pétrolières pour connaître le coût d’extraction de chacun des puits mais également ce qui est mis véritablement sur le marché.

Or, c’est une véritable boîte noire », explique Céline Antonin, économiste à l’OFCE.

2. Prix du baril : la spéculation permanente

Second argument : tension géopolitique et forte demande asiatique provoquent de graves déséquilibres entre l’offre

et la demande et une explosion du prix du baril. Le 21 juin, le baril était coté à 89 dollars mais, depuis, il a progressé de plus

de 30 %, alors que 
la conjoncture économique 
est mauvaise et que la demande en pétrole des marchés émergents tend

à diminuer. Dans ce marché en tension, la spéculation « est permanente, même s’il est difficile d’en évaluer le montant »,

note l’économiste de l’OFCE. Avec l’amas de liquidités émises par les banques centrales et la crise de la zone euro,

les boursicoteurs sont tentés de se tourner vers cet actif. Résultat, le prix de la matière première atteint des records.

3. Raffinage : le coût de la dépendance

[Lire la suite]

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL, Speculation | Pas de Commentaire »

Attac propose une «campagne-éclair» unitaire contre la ratification du Pacte budgétaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2012

 

Attac propose une «campagne-éclair» unitaire

contre la ratification du Pacte budgétaire

 

Attac propose une «campagne-éclair» unitaire contre la ratification du Pacte budgétaire dans France 36654c246bb29511faf88a56fdb664a76742d012.1280x960_0Dans un courrier envoyé hier à ses partenaires1

– 30 associations, syndicats et partis politiques

qui composent le collectif pour un audit citoyen

de la dette publique2 -, Attac a proposé hier

le lancement d’une campagne commune contre

la ratification du Pacte budgétaire, qui devrait

intervenir fin septembre selon le calendrier annoncé

par le gouvernement.

Cette « campagne-éclair » explique Aurélie Trouvé, coprésidente de l’association altermondialiste, « est destinée à imposer

un débat sur l’Europe à une majorité présidentielle qui semble pressée de tourner la page de la ratification. Le gouvernement

veut éviter le débat, car François Hollande avait promis de renégocier le Pacte pour limiter ses effets récessifs, mais il n’a

en fait rien obtenu d’Angela Merkel ».

[Lire la suite sur Attac France]

Lire également :

Luttons ensemble contre le Pacte budgétaire et pour une autre Europe

Les 10 raisons de dire non pour rouvrir le débat européen

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Partage des richesses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2012

 

Partage des richesses dans Humour 216179_399167970137904_1470061426_n

 

Vu sur : Moissac au Coeur

 

 

 

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nucléaire : Montebourg provoque la colère des « écolos »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2012

 

Billet politique

Nucléaire : maladresse ou « provocation » volontaire ?

 

Nucléaire : Montebourg provoque la colère des Arnaud Montebourg en déclarant que le nucléaire est

« une filière d’avenir » a relancé le débat qui opposait le P.S

et EELV au début la campagne présidentielle de 2012.

Le ministre du Redressement productif a fait renaître

les craintes et les colères des « écolos ».

« Pour ma part, je considère que le nucléaire est une filière d’avenir ». Par cette petite phrase, Arnaud Montebourg a relancé

la polémique qui divise les socialistes et les Verts. Noël Mamère a d’ailleurs déclaré que cette sortie du ministre du Redressement

productif était une « provocation ». Il se pourrait que le député-maire de Bègles ne soit pas si loin de la vérité. Dans un premier temps,

les écolos ont tenté de se rassurer en estimant que ce n’était que des « propos isolés » dixit Jean-Philippe Magnen, porte-parole

du parti EELV, qui a rappelé que « nos interlocuteurs restent le Premier ministre, le président de la République et le PS ».

Le porte-parole du P.S, David Assouline, a lui aussi essayé d’éteindre la polémique en expliquant que ce n’était que l’expression

d’un « sentiment personnel ». C’était sans compter sur le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui a apporté son soutien à Arnaud

Montebourg. Le ministre de l’Intérieur qui entretient depuis son entrée en fonction des rapports houleux avec les Verts, a estimé

que la filière nucléaire est « incontestablement » et « évidemment » une filière d’avenir. Ces deux ministres, très présents sur la scène

médiatique, ne pouvaient ignorer qu’en se lançant sur le terrain du nucléaire, ils allaient soulever une levée de bouclier chez EELV

pour qui l’opposition au nucléaire « est dans l’ADN des Verts » selon les propres mots d’Eva Joly, ex-candidate à l’Élysée.

Pour expliquer ces sorties il faut peut-être aller voir du côté de la fronde anti-traité budgétaire européen qui  se met en place

dans le parti écologiste.(…)

[Lire la suite]

Nucléaire : la pilule Montebourg dure à avaler

http://www.dailymotion.com/video/xt3jtv

sur dailymotion

Par BFMTV

A lire sur Dazibaoueb :

Fukushima : et si le pire était à venir ?

Publié dans Europe Ecologie les Verts, France, Nucleaire, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaire »

Malo-les-Bains : Une journée placée sous le signe de la fête, de la solidarité et de l’action.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2012

 

Un jour à la mer pour tourner le dos à la crise

 

Malo-les-Bains : Une journée placée sous le signe de la fête, de la solidarité et de l’action. dans France malo2012-211x300Près de 5 500 personnes ont participé à 
la journée à la mer, organisée,

pour la 24e année, par les communistes du Nord, hier, à Malo-les-Bains.

Un moment 
de solidarité et 
de partage, entre fête et politique.

Malo-les-Bains (Nord), envoyée spéciale. «Il ne faut pas de tout pour faire un monde,

il faut du bonheur et rien d’autre. » C’est par cette ambitieuse citation de Paul Éluard

que Fabien Roussel, responsable de la fédération du PCF du Nord, a accueilli près

de 5 500 participants, hier, à la 24e journée à Malo-les-Bains, organisée par les militants

de son parti.

Une journée placée sous le signe de la fête, de la solidarité et de l’action.

« Le PCF a toujours su marier politique, convivialité, rencontres, échanges. Cette journée

s’inscrit dans cette tradition », explique Fabien Roussel. Une occasion aussi de lutter

contre le fatalisme et la résignation, précise-t-il : « On entend tous les jours que c’est la crise, qu’on ne peut pas faire autrement.

Des moments comme aujourd’hui, comme la Fête de l’Humanité et comme la centaine de banquets qu’on organise dans le Nord

au cours de l’année permettent de montrer que d’autres choix sont possibles. »

Une façon, donc, d’abord, de faire valoir et faire vivre le droit aux vacances. 
« Les chiffres sont édifiants, 46 % de nos concitoyens

ne sont pas partis en vacances cette année, en hausse par rapport à 2011 », rappelle l’élu du Nord, Éric Bocquet. Pas besoin de

chercher longtemps pour trouver Laura et Benoit, par exemple. Tous deux lycéens, de dix-sept et seize ans, ils ont dû travailler

tout le mois d’août et n’ont pu s’offrir le « luxe » de vacances. La question est éminemment politique pour le sénateur qui prend

la parole au meeting organisé, peu après la descente des bus, dans le palais des congrès qui jouxte la plage.

« Les libéraux et la droite nous expliquent que les pauvres sont eux-mêmes responsables de leur situation, qu’il y a la dette, le déficit

qu’il faut absolument résorber. Mais l’urgence, aujourd’hui, c’est de répartir autrement les richesses que nous produisons tous

collectivement », estime-t-il. Devant l’assemblée qui vient de profiter d’un petit pot d’accueil, il évoque les 70 % d’augmentation de

la richesse produite en France, depuis les années 1960, « partie dans les dividendes, les bonus, les retraites chapeaux et puis

les paradis fiscaux ».

chacun repart avec des instants de bonheur

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Traité européen : 72 % des Français veulent un référendum

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 août 2012

 

Ce lundi dans l’Humanité :

72 % des Français veulent un référendum

 

Traité européen : 72 % des Français veulent un référendum dans Austerite hq27_0-221x300Selon notre sondage CSA-L’Humanité, une très large majorité

de l’opinion publique souhaite être consultée sur le traité

qui imposerait la règle d’or budgétaire à la France.

Une question qui fut également longuement débattue lors

des « Estivales citoyennes » qui ont eu lieu de week-end.

L’éditorial de Patrick Apel-Muller, Sous le manteau pourpre… 

Les résultats de notre sondage CSA sont sans appel. Soixante-douze pour cent

des Français souhaitent qu’un référendum soit organisé pour ratifier le traité européen

qui instaure 
à l’échelle du continent la règle d’or chère à Nicolas Sarkozy et

Angela Merkel.

 

Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle sont les plus nombreux à le souhaiter, mais c’est également

le cas 
des deux tiers des électeurs socialistes qui ont en mémoire 
le onzième des soixante engagements de François Hollande

qui prévoyait la renégociation du traité. Pour l’heure, rien de consistant n’a été obtenu et c’est toujours sous la toise des marchés

financiers qu’il s’agit de courber les peuples du continent, de les enfermer dans une austérité à perpétuité.

« Les privilégiés égoïstes, écrivait Jaurès, veulent jeter sur leurs privilèges le manteau pourpre » de la raison 
et de la vertu.

C’est tout le contraire en la circonstance : 
les milieux dirigeants allient l’injustice à l’inefficacité qui conduit à la récession et même

à des reculs de civilisation, comme en témoigne le cortège de souffrances qui emporte 
la Grèce. Alors qu’il faudrait l’en libérer,

François Hollande a souhaité, à la fin de la semaine, que ce pays s’y conforme docilement. Comment l’Europe pourrait-elle survivre

longtemps à une loi si inhumaine ?

On comprend mieux pourquoi les partisans 
de cette règle d’or et de cette poigne de fer 
(les sarkozystes, réunis vendredi à Nice) ou

ceux qui ne se sentent pas le courage de les combattre (une bonne partie des dirigeants socialistes réunis à La Rochelle)

préféreraient ne pas être obligés à un débat public qui dévoilerait les dangers de ce traité.

Faut-il pour autant se prêter à une violation de la souveraineté populaire en écartant 
le peuple de ce débat ?

Faut-il commettre cette sorte de coup d’État à froid qui entraverait les possibilités de réformes progressistes à l’avenir ?

L’opinion sent bien que cette volonté de ratifier ce texte en se passant de son consentement cache de troubles desseins.

C’est pourquoi elle veut être consultée.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Communiqué de Pierre Laurent

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La Grèce et l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 août 2012

 

Le chômage augmente inexorablement en Grèce

 

La Grèce et l'austérité dans Austerite La_Grece_et_l_austerite-41fe81Le chô­mage aug­mente de nou­veau en Grèce pour attein­dre

en mai le niveau record de 23,1 %. Une donnée en forte hausse

par rap­port à l’an der­nier (lors­que les sans-emplois ne

repré­sen­taient « que » 16,8 % de la popu­la­tion active). Rappelons

qu’au moins d’avril, le taux de chô­mage était de 22,6 %.

L’aug­men­ta­tion des deman­deurs d’emploi a donc aug­menté

de 6,3 points au cours des douze der­niers mois. En mai, selon

les chif­fres com­mu­ni­qués par l’ins­ti­tut natio­nal de sta­tis­ti­ques

de Grèce, ce sont donc 1.147.372 per­son­nes qui sont à la recher­che d’un tra­vail, soit 2,22 % de plus rap­port à avril… et 37,5 %

de plus par rap­port à mai 2011. Les caté­go­ries les plus tou­chées sont les jeunes : 54,9 % pour le cré­neau 15-24 ans, 31,6 %

pour les 25-34 ans.

[Lire la suite sur : resistance-politique.fr/

Publié dans Austerite, EUROPE, Grece | Pas de Commentaire »

123456
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy