• Accueil
  • > Discriminations
  • > Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 août 2012

 

Sédentaires, les Roms ont besoin d’un logement

 

 Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées. dans Discriminations roms_71Quelques jours après les annonces gouvernementales, reçues

favorablement tant par la gauche que par Bruxelles, quant à

l’accueil des Roms dans notre pays, le démantèlement d’un camp

de Roms à Evry (91) hier a bouleversé tous les démocrates.

En particulier, les 4 millions d’électeurs du Front de gauche

qui ont contribué par leur voix à la victoire de François hollande.

Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes

et des personnes âgées. Les hébergements d’urgence pour une durée de quelques jours ne peuvent que rendre

les possibilités de logement un peu plus précaires, entraînant pour beaucoup d’entre eux la perte de leur emploi et même

l’accès à la scolarisation, et renvoyant ces populations à la mendicité.

Le PCF regrette que le gouvernement n’ait pas eu le souci des conséquences de cette expulsion, sur les conditions de vie

de ces hommes et ces femmes.

Être de gauche c’est se battre pour offrir les solutions. Les Roms sont sédentaires et comme nombre de nos compatriotes,

ils ont besoin d’un logement. Face à la crise du logement que connait notre pays il n’y a d’autre solution durable

que d’envisager un véritable plan Marshall de construction de logement sociaux.

À court terme il faut mettre en place un dispositif engageant l’état et les collectivités territoriales dans un esprit responsable

et solidaire.

D’ores et déjà, des villes et des départements ont engagé des expériences porteuses d’avenir et d’espoir. Il faut en prendre

la mesure et lancer une réflexion nationale et départementale s’appuyant sur ces expériences.

L’organisation de tables rondes nationales et départementales associant représentants du gouvernement, élus des collectivités

territoriales et associations qui agissent auprès des familles devient après les événements d’aujourd’hui le geste que doit

produire le gouvernement Ayrault.

Avant toute nouvelle initiative du ministre Valls, il faut imposer un moratoire sur les expulsions.

Communiqué du Parti Communiste Français 28 août 2012

http://www.dailymotion.com/video/xt3ywu

sur dailymotion

Par BFMTV

Lire également :

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy