• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 août 2012

Les Journées des Oubliés de Vacances à La Rochelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 août 2012

 

Les oubliés des vacances ont pris le large

 

Les Journées des Oubliés de Vacances à La Rochelle dans France j1_0-300x199Un enfant sur trois ne part pas en vacances, selon le Secours Populaire.

C’est pourquoi l’association et la fondation Maud Fontenoy ont organisé

ce week-end les Journées des Oubliés de Vacances à la Rochelle.

Trois cents enfants de 9 à 12 ans venus de la France entière, 70 accompagnateurs,

une association au grand cœur, un partenariat et une quarantaine de voiliers…

Et le tour est joué. Depuis samedi, les Journées des Oubliés des Vacances ont égayé

le port de la Rochelle.

Un projet neuf ou presque. La forme hybride de ces 4 jours, reprenant la tradition annuelle de la Journée des Oubliés des Vacances

créée en 1979, résulte d’une discussion entre Maud Fontenoy, navigatrice et Julien Lauprêtre, président du Secours Populaire

depuis 1958.

« J’ai travaillé pendant longtemps avec le Secours Populaire, et cela m’est apparu comme une évidence de proposer un tel projet,

centré autour des questions du vivre ensemble, et de l’éducation », explique Maud Fontenoy.

La navigatrice, à travers sa fondation Maud Fontenoy, qui promeut la protection des océans, a en effet eu à cœur de s’allier

au Secours Populaire, pour permettre à un maximum d’enfant « de découvrir notre grand bleu si indispensable à notre survie ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Voir les photos

 

La traditionnelle Journée des Oubliés de Vacances organisée par le Secours Populaire, se déroulera ce vendredi 24 août

à Trouville-sur-Mer, réunissant plus de 5000 enfants de la France entière, dont 200 venant de 20 pays différents.

 

Publié dans France, SOCIETE, Solidarite | Pas de Commentaire »

Du 14 au 16 septembre, toutes les forces de progrès ont rendez-vous à l’Agora de la Fête de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 août 2012

 

Fête de l’Humanité 2012

La gauche au défi des urgences et sociales et du changement

 

Du 14 au 16 septembre, toutes les forces de progrès ont rendez-vous à l’Agora de la Fête de l'Humanité dans France agora_1-300x150À l’heure où les suppressions d’emplois se multiplient

dans le pays et où la crise s’approfondit en Europe,

l’Agora 
de l’Humanité, véritable carrefour des débats

de la Fête, mettra aux prises personnalités politiques,

syndicalistes, 
intellectuels, pour défricher les grands

chantiers politiques et sociaux de la rentrée.

Quatre mois après la défaite de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle ouvrant une nouvelle période politique dans le pays,

les forces de progrès ont rendez-vous tout le week-end de la Fête de l’Humanité à l’Agora, animée par la rédaction du journal,

véritable « carrefour », chaque année, des débats de la rentrée politique. Les défis pour la gauche, qui dispose désormais

de tous les leviers du pouvoir, sont en effet immenses, à la mesure de la profondeur de la crise qui secoue l’Europe et le monde.

Les dizaines de débats publics, de forums, universités populaires, qui mêleront responsables politiques,

syndicalistes, salariés en lutte, intellectuels et acteurs engagés de la société, seront l’occasion de tirer les premiers

enseignements des mesures prises par la gauche au pouvoir (augmentation de la contribution fiscale des plus riches,

conférence sociale sur l’emploi et les retraites…), mais surtout de mesurer les chantiers qui sont devant elle et qu’elle devra

mener à bien pour ne pas décevoir.

Parmi les grandes thématiques au cœur des débats du week-end, l’Europe occupera une place de choix, quelques semaines

après le lancement de la pétition, dans les colonnes de l’Humanité, pour un référendum sur le futur traité européen, véritable

corset budgétaire. La solidarité avec les peuples victimes de l’austérité et la recherche d’issues progressistes à la crise,

la bataille contre les traités qui étranglent les politiques publiques et le lancement d’états généraux de la refondation

européenne pour la construction d’une souveraineté populaire en Europe constitueront des temps forts du week-end,

en présence de personnalités de la gauche du continent.

Les travailleurs au coeur des conflits auront toute leur place sur la scène de l’Agora

Autre dossier brûlant, celui des urgences sociales, marquées par les luttes contre les fermetures de sites et les délocalisations

au nom du primat de la concurrence et de la course aux profits. Au moment où la gauche au pouvoir fait face à une montée

historique du chômage en France, promettant une rentrée sociale agitée, les travailleurs au cœur des conflits de ces derniers

mois auront toute leur place sur la scène de l’Agora de l’Humanité.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Cercle de Silence Maubeuge : samedi 25 août 2012

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 août 2012

Reçu par courriel

 

Appel des cercles de silence au nouveau gouvernement dans PETITION Cercles-de-silence

Le prochain Cercle de Silence de Maubeuge aura lieu

samedi 25 août 2012

11 h Place des Nations

 

Les vacances d’été 2012 se terminent sans que les choses aient bien changé pour les migrants :
-arrestations suivies de mises en garde à vue, alors que ce n’est plus possible
*
-mise en centre de rétention pour une femme étrangère sans papiers, venue déposer plainte
pour violences conjugales
*
-tracasseries administratives et attente interminables de décisions concernant des demandes
de titres de séjour
*
*
MAIS AUSSI ET SURTOUT
 
-chasse aux ROMS un peu partout en France ce mois d’août (et chez nous, à Villeneuve d’Ascq), suivies de destructions
*
des camps et des affaires personnelles, ce qui a valu le communiqué ci-dessous du collectif Roms de Lille :

« Tout s’est très bien passé » , selon certain et le but a été atteint:

-le terrain de Villeneuve d’Ascq est  »nettoyé ».

-les Roms chassés de Villeneuve d’Ascq ont perdu successivement la caravane qui les abritait, la voiture qui les transportait ;

ceux qui n’avaient ni l’un ni l’autre, les affaires qu’ils n’ont pu emporter dans leurs sacs.

-ils errent maintenant d’un endroit à l’autre, partout délogés par la police , en dépit de certaines compassions de la part

de ceux qui « ont des ordres ».

-ils sont 34 hommes, 26 femmes, 23 ados, 36 enfants, 11 nourrissons et 1 bébé de 5 jours ! À pied, avec le baluchon de ce

qui leur reste.(sans compter ceux de la rue breughel)

-les places soit disant mises à disposition des familles qui n’avaient ni véhicule, ni caravane, se sont limitées à 6 places à Bachant

près d’Aulnoye-Aymeries où le personnel du soir du 115, sensible à notre appel, a conduit des malades, enfants ou âgés , prioritaires .

Ainsi, contrairement à ce que le Collectif demandait depuis sa création, une évacuation « sans violence « mais « sans alternative  »

aboutit à jeter les gens sur la route en espérant les voir partir de découragement.

Pourquoi n’avoir pas fait les choses en concertation et en mettant tout le monde à contribution, à tous les échelons ? Au lieu de cela

l’expulsion a été opérée en l’absence de ceux qui ont pris la décision nous laissant sans interlocuteurs capables de décisions.

Les associations du Collectif ( ATDQM, CCFD terre solidaire, MRAP, LDH, Pierre blanche, Atelier solidaire, Europe Écologie les Verts,

Front de Gauche et des citoyens-es, la Cimade ) après les avoir accompagnés depuis l’évacuation , devant l’état moral et physique

de ces Roms épuisés par l’errance et l’inquiétude, ont ouvert les portes de la MRES à une trentaine de ces personnes

pour leur permettre de se poser, se reposer, temporairement, de 2 jours de fuite.

Nous en appelons aux autorités, institutions, organismes de toutes sortes, aux citoyen-es attaché-es aux valeurs proclamées

de la République , pour nous aider à faire face à cette situation humaine, en proposant ce qu’ils peuvent à la permanence

de la MRES ( de 18H à 19h) ; le Collectif n’a pas les moyens matériels à la mesure de son devoir de solidarité.

Il n’y a pas de « problème Rom » : le problème, c’est ce qu’on leur fait subir dans tous les pays d’Europe, dont ils en sont pourtant

une composante depuis le XIVème siècle !

L’évacuation sans solution relève de la déraison et de l’irresponsabilité.

Le contexte politique nous laissait espérer autre chose,

mais il n’est jamais trop tard pour bien faire !

Le collectif solidarité roms de la métropole lilloise-Samedi 11 août 2012 à 12 h « 

 

Publié dans Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Arnaud Montebourg bien à la peine à la Fête de la Rose

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 août 2012

 

Arnaud Montebourg veut en finir avec le « laisser faire »

mais se laisse aller

 

Arnaud Montebourg bien à la peine à la Fête de la Rose dans Chomage montebourg-300x199Dans son intervention à Frangy-en-Bresse, Arnaud Montebourg propose 

d’en finir avec le « laisser faire ». Malheureusement, il laisse aller les orientations

actuelles qui nourrissent la crise économique et sociale et interdisent toute

relance par l’emploi, les salaires, les investissements utiles. 

Comment le ministre du Redressement productif peut-il « conduire la France

sur la route de la 3° révolution industrielle » sans rupture franche et nette

avec les politique d’austérité.

Arnaud Montebourd a semblé bien à la peine pour cette édition de la Fête de la Rose. Reste les épines avec un mensonge,

en voulant laisser croire à une renégociation du traité budgétaire européen, avec un renoncement, en refusant l’adoption d’une loi

contre les licenciements boursiers, avec enfin une feuille de route marquée par un manque d’ambition et de vision.

Des réponses à la hauteur des enjeux existent. Il n’y a pas de fatalité. Arnaud Monterbourg trouvera des réponses à son réquisitoire

contre la casse industrielle dans les propositions de loi des parlementaires du Front de gauche.

La prochaine Fête de l’Humanité sera le grand rendez-vous politique et social pour toutes celles et ceux qui ne renoncent à rien,

qui veulent la réussite d’une politique de gauche, qui, aux effets de tribune, préfèrent l’action et le vrai changement attendu

après la défaite de Sarkozy.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Lire également :

sur Gauche de Combat : À la Fête de la Rose, ça ne sent pas vraiment la gauche…

 

Publié dans Chomage, Emplois, France, licenciements, PCF, POLITIQUE, PS, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Ce mardi dans l’Humanité, le scandale des « prépas » payantes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 août 2012

Enseignement supérieur

Le scandale des « prépas » payantes

 

Ce mardi dans l'Humanité, le scandale des 2000 euros le mois de stage intensif d’été. Privées et même publiques,

les « boites à concours » viennent aggraver la sélection sociale,

alors que depuis dix ans, le coût de la vie étudiante n’a cessé de grimper.

Un véritable frein à la démocratisation des études supérieures.

Être étudiant et réussir ses études devient un luxe.

Le chiffre est tombé hier. Selon la traditionnelle enquête de l’Unef, le coût de la vie

étudiante augmenterait de 3,7 % pour l’année universitaire 2012-2013, soit presque

le double de l’inflation.

« Les étudiants s’appauvrissent deux fois plus vite que le reste de la population »,

déplore Emmanuel Zemmour. Le président du premier syndicat étudiant n’hésite plus

à parler de « paupérisation » de cette catégorie sociale.

Plusieurs causes expliquent cette hausse continue. La principale reste la progression des loyers sur un an, à Paris (+ 10,8 %)

comme en région (+ 2,3 %), alors que le logement représente en moyenne 50 % du budget annuel d’un étudiant. S’y ajoutent

l’alimentation (+ 3,2 %), le prix des vêtements (+ 4 %) et l’augmentation de 2 % des frais obligatoires (frais d’inscription,

cotisation à la Sécurité sociale, prix du ticket de restaurant universitaire).

Le tout se déroule sur fond de crise économique et sociale. « Ce qui rend impuissante la majorité des familles à soutenir

les enfants pour leur permettre d’accéder à un diplôme », souligne Emmanuel Zemmour. Pour l’Unef, cette situation est d’autant

plus dramatique que les étudiants restent la population « la moins bien protégée face à la crise ». Seuls 20 % des étudiants

bénéficient d’une bourse mensuelle.

Conséquence : le salariat d’appoint et autres jobs continuent de se développer à vitesse grand  V. En 2006, ils étaient 48 %

à déclarer exercer une activité salariée à côté de leurs études. Ils sont désormais 73 % ! Des revenus qui représentent

pour les étudiants non boursiers environ 50 % des ressources mensuelles. « Les petits boulots sont devenus la première

source de financement des études », constate le syndicat.

Une tendance encore jamais vue. Et très inquiétante. Car ces jobs, qui concernent en priorité les jeunes de milieux populaires,

restent la première cause d’échec à l’université. Selon l’Insee, les étudiants auraient près de deux fois plus de chances de réussir

leur année s’ils ne jonglaient pas entre études et petits boulots…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Enseignement superieur, SOCIETE, Syndicats | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy