• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 août 2012

Le racisme ne se discute pas, il se combat !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 août 2012

 

Attention danger !

Déclaration de la section de Petite Camargue (PCF)

 

Le  5  août, un  groupe  d’individus  faisait  irruption  dans  les  arènes  du  CAILAR  (30) en  scandant : 

«  On  n’a  pas  de  bougnoules  chez-nous !  On  est  des  fachos !  COLLARD…COLLARD ! »

Ces  propos  et  ces  comportements  racistes  sont  graves  et  inacceptables.

Ils  s’ajoutent  aux  évènements   d’Aigues-Mortes  et  de  Vauvert,  à  la  profanation  de  la  mosquée  de  Montauban, 

à  la  dégradation  de  la  section  de  Vauvert  du  PCF.

Ils s’inscrivent dans un climat  délétère et dangereux qui s’est instauré durant la campagne électorale des dernières élections.

Ils  font suite aux  propos scandaleux  du  député COLLARD  qui, sur  internet,  se  dit  islamo-négatif  et s’avère profondément

islamophobe  attisant  la  haine  et  la  violence.

Les  crises  financières  du  système  capitaliste  ont  toujours  conduit  aux  pires  aventures  politiques  en  EUROPE.

L’extrême  droite  se  nourrit  de  la  misère  et  de  la  précarité  pour  manipuler  l’opinion en désignant  des boucs émissaires

et  en  proférant   le  racisme  et  la  xénophobie.

C’est  ainsi que le fascisme s’est  instauré  avec  le soutien des magnats  de  l’industrie,  d’abord  en  Italie puis en Allemagne 

et  en  Espagne  dans  les années  30  au  20 ème  siècle.

Les  jeunes  générations   doivent  savoir  pour  ne  pas  se  laisser  dévoyer.

Le  fascisme ce sont les arrestations,  les internements,  la déportation,  les  exécutions,  le  massacre de civils, le  racisme,

les  exactions  de  toutes  sortes.

Le  fascisme ce sont des lois criminelles mettant  hors la loi les partis démocratiques,  les syndicats ouvriers,  les organisations

populaires,  les  associations  culturelles.

En  criant  nous « sommes des fachos », ces jeunes du CAILAR portaient-ils  cette odieuse  idéologie ou bien faisaient-ils preuve

d’une  méconnaissance  crasse  de  l’histoire ?

Par  le passé,  le  Parti  Communiste  Français   a  payé  un  lourd  tribu  pour  son  combat  contre  le  fascisme.

Aujourd’hui encore, il sera à la pointe de l’action contre les idées fascisantes de l’extrême droite en général, du  FN  en  particulier

et  de  son  représentant  COLLARD  sur  la  2  ème  circonscription  du  GARD.  Il  contribuera  au  rassemblement  le  plus  large 

pour  dire  NON  au  RACISME  et  aux  DISCRIMINATIONS.

Les  auteurs des incidents  du  CAILAR  doivent  être  retrouvés  et  jugés  en  application  des  lois antiracistes de  la  République.

N’oublions  pas les mots de Paul  ELUARD  concernant  nos ainés morts  pour  que  nous  ne  connaissions  plus  jamais ça :

« Si  l’écho  de  leur  voix  faiblit,  nous  périrons. »

 

Publié dans France, PCF, Racisme - Xenophobie | 1 Commentaire »

Ce matin, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Bruno Duvic sur France Inter

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 août 2012

 

Mélenchon :

« Si vous êtes si sûr de votre traité,

pourquoi vous ne demandez pas son avis au peuple ? »

 

Ce matin, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de Bruno Duvic sur France Inter dans FranceSur le traité européen, l’austérité, Mélenchon est revenu ce matin

ferme sur France Inter.

Ferme dans sa volonté de réclamer un référendum.

Ferme aussi dans sa conviction que, « les chaines de la servitudes

vont exploser ».

Peut être en Grèce, en Espagne ou en France.

Jean-Luc Mélenchon est également revenu sur les législatives et sa place par rapport

au gouvernement social-libéral. « Nous ne sommes pas dans l’opposition, nous sommes

autonome. Et l’étymologie d’autonome, c’est qui établit soi-même sa propre norme. 

Nous n’acceptons pas d’entrer dans le classement des autres. […] Et à l’Assemblée,

sous la présidence d’André Chassaigne, nous avons un groupe qui est combattant, discipliné et très formé. »  

« Quand je les vois, je me dis qu’ils étaient moins prêts à gouverner que nous »

Jean-Luc Mélenchon déplore le manque d’action du gouvernement. « Nous avions dans nos sacs des dizaines de mesures

à prendre immédiatement ». Pour mettre au pas la finance, proposer une alternative en Europe, comme pour sortir les roms

de l’impasse. Autre critique de l’ancien candidat du Front de gauche : la multiplication des commissions, qui plus est entre soi.

Et la commission de Lionel Jospin sur la modernisation de la VIe publique, était au contraire une occasion de l’ouvrir à tous

les français, qu’ils aient leur mot à dire sur l’avenir de la Vème République.

(ré)écouter l’émission

Dans la seconde partie de l’émission, Jean-Luc Mélenchon revient sur le score du Front de gauche et son avenir, les liens étroits

avec le parti communiste. Il a assuré de son amitié sans faille avec Pierre Laurent, précisant qu’il y avait eu un léger malentendu

lors des législatives. Il a aussi réaffirmé sa volonté de ne pas transformer le Front de gauche en un unique parti, pour laisser

tous les courants exister et s’exprimer, que le courant soit clairement un consensus politique. « Nous avons besoin d’un parti

communiste fort, fier et moderne. Il a également réaffirmé fermement son soutien aux salariés de Fralib.

« La France ne doit pas intervenir en Syrie »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Accueil d’urgence : À Rouen comme ailleurs, le 115 ne répond plus (reportage)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 août 2012

Exclusion

La vacance indigne de l’accueil d’urgence

 

Accueil d'urgence : À Rouen comme ailleurs, le 115 ne répond plus (reportage)   dans SOCIETE 115-300x150En été, 70 % des appels au 115 n’aboutissent pas.

Ce chiffre plus élevé qu’en hiver révèle les limites

de la gestion saisonnière de l’hébergement des sans-abri.

Reportage à Rouen, où un collectif se bat pour obtenir

des places toute l’année.

 

 

Chaque soir, vers 17 heures, c’est le même rituel. «Appeler, appeler et appeler encore le 115 pour ne pas dormir dehors»,

explique Shanon, enceinte de huit mois. «Cela peut durer deux heures avant d’avoir quelqu’un au bout du fil», explique la jeune

femme en mimant machinalement la composition du numéro comme si elle faisait un signe de croix. En cette période du 15 août,

joindre le service qui centralise les demandes d’hébergement est une véritable loterie.

À Rouen, comme ailleurs, le 115 ne répond plus. Quand, par chance, il décroche, bien souvent, «il n’y a plus de places».

Et si, par mauvaise fortune, elle se voit opposer un refus le vendredi, veille de week-end, c’est parti pour trois jours de débrouille.

Shanon, qui connaît « la douleur des nuits froides de Rouen l’été », trouve alors refuge aux urgences de l’hôpital.

Certains ne prennent plus la peine d’appeler

Elle n’est pas la seule. Dans cette préfecture de Haute-Normandie, 40 à 70 des appelants restent chaque jour sans solution,

confirmant la récente enquête de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars), selon laquelle

70 % des demandes d’hébergement faites au 115 au mois de juillet n’ont pas donné lieu à un hébergement. Sur les cinq mois d’hiver,

ce taux atteint à peine 50 %.

« Ces statistiques ne recensent que les appelants, mais combien se découragent et ne prennent même plus la peine d’appeler ? »

interroge Esteban, militant du Collectif 76 des salariés du social et du médico-social. Avec d’autres travailleurs sociaux, « excédés

de voir les conditions d’accueil d’urgence se dégrader », ils occupent, avec le soutien du Réseau Éducation sans frontière et du DAL,

depuis deux mois la Maladrerie.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Manif à rouen le 5 septembre Le Collectif 76 des salariés du social et du médico-social 
a reçu une assignation

en justice pour le 22 août concernant son occupation depuis 63 jours de la Maladrerie. Largement soutenu

(SUD santé sociaux, DAL, RESF, CGT-Apave, LDH, PG, NPA, Fase…), ce collectif ne compte pas baisser la garde.

Il demande l’augmentation des places d’hébergement dans le département et l’organisation d’une table ronde

avec l’ensemble des acteurs locaux. Une manifestation de soutien est prévue le 5 septembre.

Sur le même sujet :

 

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy