• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

Conférence environnementale : La fiscalité écologique au cœur des débats

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2012

 

La fiscalité écologique,

enjeu de la conférence environnementale

 

 Conférence environnementale : La fiscalité écologique au cœur des débats dans France precarite_energetique-300x150La ministre de l’Écologie, Delphine Batho, a annoncé

ce mercredi que la conférence environnementale

se déroulera les 14 et 15 septembre prochains.

La fiscalité écologique sera au cœur des débats.

Cinq ans après le Grenelle de l’environnement, un nouveau

chapitre « vert » doit s’écrire.

La conférence environnementale aura pour objectif de définir un calendrier sur les thèmes de l’énergie, de la biodiversité,

du lien entre santé et environnement, et de la fiscalité écologique. Ce dernier sujet apparaît comme la problématique essentielle

de ce rendez-vous. L’idée est de ne pas limiter les discussions à un débat sur la taxe carbone.

La fondation Nicolas Hulot (FNH) a proposé aujourd’hui trois priorités en matière de fiscalité écologique. La première est d’éviter

de subventionner les comportements néfastes à l’environnement. « Deux exemples sont très simples à comprendre : l’aviation,

moyen de transport le plus polluant, est toujours exemptée de taxe sur le kérosène et les prêts à taux zéro encouragent

la construction neuve et donc l’artificialisation des sols », a souligné à l’AFP Benoît Faraco, porte-parole de FNH.

« Un droit à l’énergie pour tous »

Le deuxième chantier fiscal concerne la lutte contre la précarité énergétique. La FNH souhaite que le gouvernement prenne

« le temps de la concertation et du dialogue » pour mettre en place un système de tarifs progressifs de l’électricité et du gaz,

entre autres. Le Front de Gauche propose quant à lui une réglementation des tarifs du gaz pour « garantir un droit à

l’énergie pour tous dans le cadre d’un pôle public de l’énergie seul à même de permettre une transition énergétique

écologiquement responsable », selon un communiqué du groupe groupe communiste, républicain et citoyen au Sénat.

La troisième priorité sera la création et l’application d’une nouvelle taxe carbone.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, Politique nationale, PRECARITE, Senat | Pas de Commentaire »

L’insupportable chantage de PSA à Sevelnord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2012

 

Révélations :

l’insupportable chantage de PSA à Sevelnord

 

Document révélé dans l’Humanité de ce jeudi 19 juillet

L'insupportable chantage de PSA à Sevelnord dans ECONOMIE 2012-07-19document-psa-hq1L’Humanité de ce jeudi révèle un projet

d’accord proposé par la direction de

PSA Peugeot-Citroën aux salariés du site

de Sevelnord.

Profitant de l’onde de choc provoquée

par son plan de restructuration, le groupe

automobile exerce un véritable chantage

à l’emploi dans cette usine du Nord pour

imposer un accord de compétitivité synonyme de détérioration sans précédent des conditions de travail.

Extrait de notre révélation :

«Le présent accord n’aura vocation à s’appliquer qu’à la condition que Sevelnord soit désigné par le groupe PSA Peugeot Citroën

comme le site de production du projet de véhicule intitulé K-Zéro ». Dès le premier article, la direction du site de Sevelnord (Nord),

dans un projet d’accord manifestement dicté par la maison mère PSA et révélé aujourd’hui par l’Humanité (voir nos extraits

en fac-similé), pose le chantage fait aux salariés et à leurs représentants syndicaux : l’arrivée du nouvel utilitaire – le K-Zéro –

serait indissociable de l’adoption des mesures de flexibilisation particulièrement désastreuses pour les conditions de travail

des salariés.

« Les dirigeants veulent qu’on signe d’ici la fin du mois, avant les congés », rapporte le délégué FO, Jean-François Fabre.

« On nous a clairement fait comprendre qu’on n’aurait pas le K-Zéro si on ne signait pas », affirme pour sa part 
Ludovic Bouvier,

délégué CGT sur le site.

L’objectif affiché : obtenir « une amélioration de la marge unitaire d’environ 1000 euros », annonce le préambule,

en imposant une flexibilité à outrance aux salariés, en même temps qu’un gel des salaires pour au moins deux ans.

Lire la suite dans l’Humanité de ce jeudi 19 juillet.

ou sur : filpac-cgt.fr

  • A lire aussi :
  • Pressions maximales en coulisses
  • « On ne veut pas de ce type d’accord compétitivité-emploi », le point de vue de Maurad Raghi (CGT)
  • PSA toujours dispo pour le sale boulot: au sein du patronat, le groupe a toujours été un pionnier

dans la guerre contre les droits sociaux

  • Patron de choc, l’éditorial de Paule Masson
  • A lire sur l’Humanité.fr :

Tous nos articles consacrés à PSA Peugeot-Citroën et PSA Sevelnord

Source : humanite.fr/ 19 juillet 2012

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, INFOS, l'Humanité, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Fête de l’Humanité 2012

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 juillet 2012

 

Avant-goût en images de la Fête de l’Humanité 2012

les 14, 15 et 16 septembre à La Courneuve

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.com

par

 

Lire aussi :

Le site de la Fête de l’Humanité 2012

Tous nos articles sur la fête

Shaka Ponk : premiers pas 
à la Fête de l’Humanité

Peter Doherty, un rock qui casse les codes

Le spleen d’Hubert-Félix Thiéfaine sur la grande scène de la Fête de l’Humanité

Les histoires de Bénabar 
sur un rythme de fanfare

Achetez votre vignette en ligne

 

Publié dans France, Front de Gauche, l'Humanité, Litterature, Musiqe, PCF, POLITIQUE, SOCIAL, Theatre | Pas de Commentaire »

Front de Gauche : Pour l’interdiction des licenciements boursiers

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juillet 2012

 

Assemblée : le Front de gauche s’attaque aux licenciements boursiers

 

Front de Gauche : Pour l'interdiction des licenciements boursiers dans André Chassaigne Interdiction-des-licenciements-boursiersLes députés du Front de Gauche vont déposer

rapidement une proposition de loi sur

l’interdiction des licenciements boursiers.

C’est ce qu’a indiqué André Chassaigne ce mardi lors

d’un point presse. « Il y a urgence. Il faut des avancées

législatives. Immédiatement, il faut que l’on puisse voter

une loi pour l’interdiction des licenciements boursiers,

a lancé le député du Puy-de-Dôme. Nous allons redéposer

la proposition de loi qui avait été discutée au Sénat. »

 

Pour le Front de gauche, il y a urgence à faire adopter une telle mesure tant les licenciements pour augmenter la rentabilité

des entreprises et satisfaire leurs actionnaires sont en augmentation. « Quand on parle de milliers de licenciements, on parle

en fait de dizaines de milliers de licenciements! » affirme André Chassaigne, prenant pour exemple les 8.000 suppressions

d’emplois chez PSA qui vont se répercuter chez des sous-traitants.

Pour 4 voix

« Je rappelle qu’au Sénat, il a manqué quatre voix », a ajouté le président du groupe Gauche démocrate et républicaine à

l’Assemblée nationale. Cette proposition de loi communiste avait été rejetée en février dernier à la suite de l’abstention

des radicaux de gauche.

« Avec la majorité que nous avons dans cette Assemblée, le vote de cette proposition de loi ne doit pas poser problème. »

André Chassaigne sera reçu à Matignon ce mercredi, ainsi que Nicole Borvo, présidente du groupe communiste au Sénat.

  • A lire aussi:

Coût du travail: le patronat veut le crime et l’argent du crime

Hervé Bramy: « La fermeture de PSA Aulnay n’a pas lieu d’être »

Sanofi, des centaines d’emplois menacés et 4,4 milliards de dividendes

S.G.

Source : humanite.fr 17 juillet 2012

 

Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, France, Front de Gauche, licenciements, Parti de gauche, PCF, POLITIQUE, Senat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

France : plus de 8 millions de pauvres dont 1,9 million d’enfants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juillet 2012

 

PAUVRETÉ

Ces 8 millions de Français qui n’ont rien gagné en une décennie

 

Par Ivan du Roy (18 juillet 2012)

France : plus de 8 millions de pauvres dont 1,9 million d'enfants dans France enfant-225x300En treize ans, le nombre de personnes pauvres n’a pas bougé :

8,1 millions d’individus vivent sous le seuil de pauvreté monétaire.

Pourtant, la richesse produite s’est considérablement accrue.

Les jeunes entre 18 et 29 ans, les agriculteurs, les étudiants

et les familles monoparentales sont particulièrement frappés.

8,1 millions. C’est le nombre de personnes considérées comme pauvres,

vivant avec des revenus inférieurs à 60 % du revenu médian. Soit 1 437 euros

par mois en moyenne par ménage, tous revenus confondus [1]. Plus de la moitié

de ces familles vivent avec moins de 1 200 euros par mois (50% du revenu

médian des ménages), ce qui représente 4,5 millions de personnes.

 

Sur plus d’une décennie, de 1996 à 2009, le nombre de personnes pauvres demeure le même. Si la pauvreté a baissé

jusqu’en 2002, elle est ensuite remonté, frappant en sept ans 700 000 personnes supplémentaires. Pourtant, la richesse

produite n’a, elle, pas cessé de progresser. Le PIB de la France s’est accru de 700 milliards d’euros sur la même période

(1 227 milliards en 1996, 1 907 en 2009). Les personnes aux revenus les plus bas n’en ont absolument pas profité.

Les populations les plus frappées par la pauvreté sont les jeunes entre 18 et 29 ans, qu’ils soient étudiants – près d’un

sur cinq est concerné – ou chômeurs [2]. Parmi les chômeurs, un sur trois, quel que soit son âge, vit sous le seuil de pauvreté.

La pauvreté réapparaît aussi chez les plus de 60 ans. Cependant, avec à peine une personne sur dix en difficulté financière,

les retraités demeurent pour l’instant mieux lotis que les nouvelles générations. Restent à voir les effets à moyen terme

de la réforme des retraites conjuguée à des périodes de chômage plus fréquentes. Parmi les travailleurs, les agriculteurs sont

davantage précarisés que les autres professions : 21 % d’entre eux sont pauvres. La proportion d’ouvriers et d’employés

vivant sous le seuil de pauvreté a diminué. Parmi les ouvriers, la pauvreté a ainsi baissé de 24 % en treize ans, bien qu’elle

demeure une réalité pour plus d’un ouvrier sur dix.

1,9 million d’enfants pauvres

Côté familles, la pauvreté frappe différemment selon la taille des ménages. Les familles avec enfants en situation de pauvreté

sont moins nombreuses, en particulier les couples avec trois enfants ou plus. 2,5 millions de personnes pauvres appartenaient

à ce type de ménage en 1996, 1,6 million en 2009, soit une baisse de plus d’un million d’individus. La pauvreté s’est déplacée

chez les familles fragilisées : les personnes seules ou composant une famille monoparentale considérées comme pauvres

sont un million de plus qu’il y a treize ans. Les enfants restent autant touchés par la pauvreté au début du XXIe siècle qu’à la fin

du siècle dernier : 1,9 million de gamins de moins de 15 ans vivent dans une famille pauvre.

[Lire la suite sur Basta!]

Creative Commons License

 

Publié dans France, INFOS, PRECARITE | 1 Commentaire »

Comment Suez mène la bataille contre les partisans de la gestion publique de l’eau

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juillet 2012

 

BIEN COMMUN

Le lobbying de Suez contre la gestion publique de l’eau

 

Par Olivier Petitjean (17 juillet 2012)

Comment Suez mène la bataille contre les partisans de la gestion publique de l'eau dans France Affiche_Eau_-_copie3Des documents récemment révélés montrent les tactiques douteuses

de la multinationale Suez pour combattre les partisans d’une gestion

publique de l’eau.

Un cabinet de conseil en communication percevait même un bonus

s’il arrivait à convaincre les élus des bienfaits de la privatisation.

Comment les multinationales de l’eau parviennent-elles à influencer l’opinion publique

et à faire pression sur les élus politiques ?

Comment Suez ou Veolia mènent-elles la bataille contre les partisans de la gestion

publique de l’eau ?

 

Des documents révélés par Marianne2 montrent à quel point les multinationales sont prêtes à tout pour garder ou gagner

des contrats d’exploitation. Le site Internet a publié des contrats passés entre la Lyonnaise des eaux (filiale du groupe GDF-Suez)

et le cabinet de conseil en communication Vae Solis. Son rôle ? Lancer une campagne de communication pour décrédibiliser

Gabriel Amard, président de la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne, et ses efforts pour émanciper

cette collectivité locale de la tutelle des multinationales de l’eau.

Secrétaire national du Parti de gauche, Gabriel Amard a orchestré le retour en gestion publique du service de l’eau des Lacs

de l’Essonne (regroupant les communes de Grigny et de Viry-Châtillon), à compter du 1er janvier 2011. Celui-ci était auparavant

délégué à Veolia dans le cadre du Sedif (Syndicat des eaux d’Île-de-France). L’accord convenu à cette époque obligeait la nouvelle

régie à acheter son eau en gros à la Lyonnaise des eaux, situation à laquelle Gabriel Amard et ses soutiens souhaitaient ouvertement

mettre fin. Pire encore pour Suez : Gabriel Amard n’hésite pas à s’afficher en première ligne dans le débat politique sur la gestion

privée de l’eau, parcourant la France pour soutenir les collectivités locales qui envisagent une remunicipalisation de leur service.

L’élu a soutenu activement en mars 2012 le Forum mondial alternatif de l’eau (FAME), organisé en opposition au Forum officiel

promu par Suez et Veolia.

45 000 euros de bonus en cas de revirement politique

Un premier contrat, conclu entre la Lyonnaise [1] et Vae Solis, détaille une stratégie de communication dirigée contre Gabriel Amard

et la régie publique des Lacs de l’Essonne. Un des outils de cette campagne : Le blog « Mon Viry Nature » [2], présenté comme

l’initiative personnelle d’un simple habitant « gagné par le virus de l’écologie », mais en réalité alimenté par Vae Solis, sur la base

d’enquêtes sur les principaux centres d’intérêts environnementaux des Franciliens. Autres modes d’action suggérés : l’organisation

de rencontres confidentielles avec des élus, la rédaction d’argumentaires à destination des divers « opposants » aux projets

de Gabriel Amard, ou encore l’encouragement à la « médiatisation spontanée » du sujet.

Derrière la façade « communicationnelle », c’est bien de lobbying qu’il s’agit…

[Lire la suite sur Basta!]

Creative Commons License

Illustration ajoutée par nous

 

Publié dans France, INFOS | 1 Commentaire »

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2012

 

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) !

 

Attaque contre les habitations à loyer modéré (HLM) ! dans CGT prix-du-logement-c-unclesam-fotolia.com_-257x300L’Union nationale des propriétaires immobiliers a attaqué

la gestion des HLM, estimant qu’ils hébergeaient 400.000

familles parmi les plus riches… C’est un scandale !

La réalité du logement social est toute autre : à Paris, les plafonds de

ressources pour une famille avec deux enfants sont de 4 840 euros

(avant abattement fiscal), contre 3490 euros en province. La plupart

des familles sont loin d’atteindre de tels niveaux :

les 4 millions de ménages vivant en HLM gagnent en moyenne 1700

euros par mois et par ménage (allocations comprises). Près d’un tiers

est même en-dessous du seuil de pauvreté avec 795 euros ou moins

en poche.

Pour mémoire, ils étaient moins de 20% dans ce cas au début des années 80.

Aujourd’hui on voudrait faire croire que deux salariés payés au Smic feraient partie des « classes moyennes ».

Il est vrai que l’émergence du terme « logement social » dans les années 1990 / 2000 n’était pas

anodin.  

Il avait pour but de faire admettre l’idée qu’un salarié moyen ne devrait plus accéder à ce type de logements,

alors qu’initialement le logement HLM (Habitation à Loyer Modéré) était fait pour lui.

On voudrait donc interdire aux salariés moyens l’accès aux HLM,.. ou alors les taxer !

Rappelons que les classes moyennes étaient, en 1970, définies par un revenu familial d’au moins

4 fois le Smic, soit aujourd’hui plus de 4000€ nets !

D’une manière générale, seuls 10% des locataires HLM dépassent actuellement, et en général de peu, les plafonds et,

4% des plus aisés paient, en conséquence, un surloyer. Parmi eux, 10.000 gagnent deux fois le plafond et seront donc

contraints de quitter leur logement dès 2014, comme le prévoit la loi.

En revanche, de nouveaux problèmes sont apparus ces dernières années.

- Le premier tient à la sous-occupation de nombreux logements par des personnes âgées après le décès de leur conjoint.  

On voudrait aujourd’hui les en expulser ! Scandaleux !

- L’autre dérive concerne les jeunes couples avec enfants et qui ne peuvent obtenir de surfaces plus grandes en raison

de la pénurie de logements.

Toutes les politiques  développées depuis une quarantaine d’années n’ont visé qu’à ne pas répondre

aux besoins sociaux, et elles y sont, malheureusement, parvenues.

Il est urgent d’en changer ! La situation est devenue socialement intenable !

Il est urgent de construire 500 000 nouveaux logements, à des normes  HLM renforcées (réduction du bruit, surfaces plus grandes

et basse consommation énergétique, accessibles aux handicapés)

Source : CGT-Dieppe  17 juillet 2012

 

Publié dans CGT, Logement, SOCIAL | Pas de Commentaire »

PSA

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2012

*

PSA dans Chomage psa-dessin

dessin Raymond Burki

Vu sur : El Diablo

*

Publié dans Chomage, Emplois, Humour, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Dans l’Humanité cet été, des journalistes et des combats

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2012

 

Des journalistes et des combats (5/49)

Mirabeau, l’inventeur de 
la presse moderne

 

Dans l'Humanité cet été, des journalistes et des combats   dans HISTOIRE 2012-07-15portraits-journalistes-serieTout l’été, suivez notre grande série Histoire,

consacrée aux portraits de 49 journalistes

et à leurs combats pour le progrès,

la liberté et la justice.

Aujourd’hui, Mirabeau, l’inventeur de la presse

moderne.

Comte, mais élu du tiers état, Mirabeau s’est servi 


de ses journaux pour asseoir sa popularité

et diffuser ses idées. Sa conception de l’information est alors inédite.

«Quand le cerveau de l’humanité bout ; quand le cœur de chacun bat avec violence ; quand sur toutes les lèvres, les passions

agitées viennent se traduire en mots brûlants ; quand pour le monde pressé de vivre, aujourd’hui dévore hier et doit être dévoré

par demain, l’ère des livres est fermée. C’est l’ère des journaux qui commence », écrivait Louis Blanc, dans son Histoire de la

Révolution française.

Mirabeau, rebelle, épris de liberté, jouisseur, a tout de suite saisi l’importance de cette éclosion des journaux, dès la convocation

des états généraux par Louis XVI : il s’en est servi à la fois pour asseoir sa popularité et diffuser ses idées. Avec lui naît une forme

de presse engagée. Mais Mirabeau, plus qu’aucun autre journaliste, a aussi été un précurseur : il ne se contentait pas d’écrire

lui-même ses articles. Il avait autour de lui, à l’Assemblée comme dans son journal, le Courrier de Provence, une équipe de

rédacteurs spécialisés qu’il dirigeait. Quasiment comme un député, ou un rédacteur en chef moderne.

Un personnage singulier

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans HISTOIRE, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Front de Gauche : Campagne contre la ratification du «pacte budgétaire» européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2012

 

Interpellez vos parlementaires sur le traité de l’austérité

 

Front de Gauche : Campagne contre la ratification  du «pacte budgétaire» européen dans Austerite photo_AN-600x250Lors d’une conférence de presse qui avait lieu

ce jeudi 12 juillet, le Front de Gauche a lancé

sa campagne contre la ratification

du «pacte budgétaire» européen (ou traité sur

la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG)

dans l’Union économique et monétaire)

et demandé à ce que les Français puissent se prononcer par référendum sur ce nouveau traité qui promet

les peuples européens à l’austérité à perpétuité.

Lors de la campagne électorale, François Hollande avait pris l’engagement (engagement n°11 de ses 60 propositions) de renégocier

ce texte. Or, suite au sommet européen réuni à Bruxelles les 28 et 29 juin dernier, il a annoncé sa volonté de le faire ratifier

le plus rapidement possible, par voie parlementaire, en y ajoutant seulement un pacte pour la croissance. Celui-ci ne change rien

à la logique générale du TSCG qui inscrira dans le marbre les politiques d’austérité en interdisant définitivement tout déficit structurel

supérieur à 0,5% aux États européens. L’aide aux pays en difficulté, prévue par le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), sera en

outre conditionnée à l’application de plans d’austérité, de privatisation et de libéralisation, déjà à l’œuvre dans plusieurs pays

d’Europe et dont les résultats sont d’ores et déjà désastreux, conduisant le continent dans la récession. Ce traité marque également

une nouvelle étape dans la dérive autoritaire de la construction européenne en prévoyant des sanctions automatiques contre les pays

contrevenants aux mesures de discipline budgétaire, mettant la politique économique des États européens sous la coupe de la Troika

(BCE, FMI, Commission Européenne) au détriment des peuples et dessaisissant les parlements nationaux de leur souveraineté

sur les budgets au profit de la Commission européenne.

Cette logique austéritaire conduit l’Europe à la catastrophe, en alimentant le cercle vicieux de la dépression et en approfondissant

encore le gouffre qui sépare les peuples européens de la construction européenne. Il est fondamental de se mobiliser pour

s’opposer à la ratification rapide de ce traité et exiger un référendum.

Interpellez vos parlementaires en utilisant par exemple la lettre ci-dessous.

Vous pourrez retrouver les adresses électroniques de vos parlementaires, par département, en suivant les liens suivants :

Exemple de courrier aux parlementaires

[Lire la suite sur Place au peuple !]

 

Publié dans Austerite, France, Front de Gauche, PETITION, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...8
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy